Climategate : la fin du « négationnisme » climatique ?

Rédigé par notre équipe le 10 juillet 2010.

« Négationnisme climatique » ! Le mot est à la mode chez les ayatollahs verts qui ont pris le pouvoir idéologiquement en Europe. Une expresssion dégueulasse qui fait de Claude Allègre et consors les clones écologiques d’un Robert Faurisson. Les deux derniers rapports remettant en cause les théories des partisans du Climategate ne vont rien arranger…

Jolie manipulation sémantique que ce terme de « négationnisme climatique ». Pas étonnant ceci-dit venant d’activistes écolos issus des mouvances trotskistes et à ce titre parfaitement éduqués aux techniques de propagande.

Quoi de tel pour discréditer un scientifique intègre et respecté que cette terminologie renvoyant immanquablement à la capacité ultime de l’homme à détruire son semblable ?

Passons rapidement aux faits. Deux rapports indépendants établissent que les chercheurs à l’origine du rapport du Giec sur le réchauffement climatique n’ont pas commis les fautes graves dont ils étaient accusés, et que les erreurs commises (il y en a eu tout de même) n’étaient pas de nature à remettre en cause les résultats de leurs travaux.

Les écolos y voient une victoire éclatante et l’occasion d’en remettre une couche pour finir de discréditer le pauvre Claude Allègre, qui n’était d’ailleurs pas directement impliqué dans cette affaire venue de l’autre côté de l’Atlantique.

Oui mais voilà. Claude Allègre est un scientifique à l’esprit cartésien. Il n’accepte pas que par idéologie, fusse-t-elle écologiste, on puisse mettre des barrières à la recherche et que l’on fixe des dogmes limitant la quête du savoir.

Les écolos se basent aujourd’hui sur des données scientifiques pour accréditer leurs thèses, mais ne nous y trompons pas. Elles ne leur servent que d’alibis à leur idéologie. Quand un scientifique a le malheur d’aller à l’encontre de leur vision du monde, ils le mettent aussitôt à l’index. S’ils sont plusieurs, c’est qu’ils sont forcément acheté par le grand capital !

Réchauffement climatique ? Peut être ! Responsabilité de l’Homme ? Pourquoi pas. Capacité à inverser la tendance ? Beaucoup moins sur déjà.

Le climat n’a jamais été une donnée fixe et stable. L’Homme s’adaptera à ces changements qui semblent inéluctables… Et ce n’est pas en utilisant des ampoules basses tensions ou en éteignant la télé le soir qu’on y changera quoi que ce soit.

Pour finir sur ce terme de « négationnisme » que les journalistes se plaisent à reprendre, il serait bon de ne pas confondre la shoa et ses 7 millions de victimes bien réelles et quantifiables, avec le réchauffement climatique, qui est la théorie scientifique la plus crédible en l’état des connaissances, mais qui n’en demeure pas moins récusable. Les camps de la mort ne sont pas une théorie !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. jeans dit :

    Le "pauvre Claude Allègre" a été un esprit scientifique en son temps. Mais il n'a jamais été climatologue, comme il voudrait le faire croire, pour donner l'impression d'être toujours "quelqu'un".

  2. Excellent post. I was checking continuously this blog and I am impressed! Very helpful info specifically the last part 🙂 I care for such information a lot. I was seeking this certain info for a long time. Thank you and good luck.

Laisser un commentaire