Lien pauvreté/violence en banlieue : fin du mythe (rapport)

Rédigé par myriamb le 30 juillet 2010.

Un rapport de l'Inspection générale (IGAS) liste les départements les plus pauvres de France et y compare les taux de délinquance.

Une étude qui permet de réaliser que nos chères "banlieues défavorisées" sont loin d'être les plus à plaindre et que ce n'est pas en injectant de l'argent publique que l'on résoudra les problèmes d'insécurité.

 

La principale conclusion du rapport de l'IGAS est la suivante : surfinancer certains départements à l'aide des prestations sociales ou en rénovant les quartiers ne fait pas diminuer la violence urbaine, qui n'a pas pour cause les conditions de vie.

 

Paradoxalement, les "pauvres" des départements comme le Cantal ou la Creuse vivent dans des conditions plus difficiles et dans des logements plus délabrés que les tours HLM auxquelles on fait porter depuis 30 ans le chapeau de la "crise des banlieues".

 

Le rapport s'est intéressé à savoir où sont localisés les vrais pauvres, en les définissant par trois critères :

    – le taux de pauvreté monétaire : le pourcentage de personnes ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté     – les conditions d'habitation : est-ce que le logement est insalubre ou pas ?     – l'accès aux services publics de base : équipements médicaux, sportifs, administratifs, etc…

 

Le rapport conclut que les zones françaises les plus pauvres sont exclusivement des zones rurales, aucunement les quartiers difficiles urbains, arrosés de subventions.

 

On est ainsi plus pauvre financièrement, par exemple, dans les zones rurales du Cantal qu'en Seine Saint Denis. D'autant plus qu'on a moins facilement accès aux services médicaux par exemple : il faut une voiture que ne peuvent pas se payer certains ménages.

 

Le rapport démontre également et surtout que la relation systématiquement faite par les médias (et les politiques) entre les conditions de vie des personnes et la délinquance dans certains quartiers, est une vue de l'esprit.

 

Délinquance et pauvreté ne sont pas liées. Dans le Cantal, les gens sont plus pauvres que dans le 93, qui est pourtant le département le plus violent de France, et on ne signale aucune espèce de violences dans le 15. Pas de voitures qui brulent au nouvel An à Aurillac ou à Mauriac !

 

Sur France 5, dans l'émission C dans l'air, Xavier Raufer revient sur ce rapport et l'explique très bien. Une vidéo à voir !

 

Violence dans le 93 : rien à voir avec les conditions de vie Uploaded by 24heuresactu. – Have a look at more lifestyle videos.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Leg dit :

    oui peut etre…. mais peut-on savoir le nombre d'habitant au km carré dans le Cantal… très faible. Or on sait tous que la violence provient aussi d'un effet de groupe… plus il y a de gens (notamment des jeunes), plus il y a de risques de dérapages… de plus, ce n'est pas la même population… donc c'est incomparable… après, peut etre que la pauvreté n'est pas le seul critère qui engendre la violence (tres certainement) mais la comparaison est nulle si on la fait avec le Cantal….

  2. topinanbour dit :

    Complétement con cet article, comme la plupart sur ce site d'ailleurs… manipulation grossiere pour faire voter Sarko.

  3. […] française que les politiques de sécurité butent depuis vingt ans. Le lien hugolien entre misère sociale urbaine et délinquance si cher à la gauche …Le renforcement du nombre de policiers : une mesure de bon sens mais qui ne suffira pas en […]

  4. Aegir dit :

    "@ Leg : "de plus, ce n’est pas la même population… "

    Ho ho, mon vigilomètre s'affole !

  5. […] social pour satisfaire un monstrueux égoïsme, etc. Seulement voilà : il y a quelques temps, un rapport officiel démontrait qu’en France le lien entre pauvreté et violence demeurait une vue…. La pauvreté la plus extrême (bien plus forte que dans n’importe quelle banlieue parisienne) […]

  6. moule dit :

    Comparer la creuse et le cantal au 93 pour faire ce genre d'analogie absurde fallait le faire .

    Le mode de vie à la campagne ,n'a rien à voir .

    Pourquoi ,vous ne parlez pas du taux d'alcoolisme chez les jeunes en creuse .C'est sur pendant qu'ils sont ivres ,ils n'ennuient personne .

  7. Bobby dit :

    Sauf que le fameux rapport ne compare pas taux de pauvreté et délinquance … ça serait bien que ceux qui parlent d'un rapport n'aient fait (au moins) que le parcourir …

Laisser un commentaire