Scandale : la FIFA protégerait-elle la corruption dans les clubs en Afrique ?

Rédigé par didoulefou (24actu) le 27 août 2010.

A l'exception du Ghana, lors de la dernière coupe du monde, l'Afrique n'a pas brillé. Est-ce surprenant ? Pas du tout selon une enquête internationale menée de manière indépendante par FAIR, le réseau de journalistes africains d'investigation qui accuse la FIFA de laisser les clubs du continent pourrir sous la corruption de leurs membres.

 

La FAIR s'interroge : alors que presque tous les meilleurs joueurs du monde sont d'origine africaine, comment se fait-il que personne n'ait envie de briller pour son pays ?

 

En effet, la FIFA n'acceptant aucune ingérence politique dans les affaires du football d'un pays, menaçant de suspendre ou d'exclure un pays des compétitions internationales, empêche certains pays africains de faire le ménage des affaires de corruption dans les clubs de football. Car corruption il y a : réseaux de prostitution à disposition en échange de la sélection d'un joueur, argent sale blanchi en prime de match, matches truqués…

 

Tant le risque est grand d'exclure son équipe nationale de certaines compétitions, certaines autorités judiciaires nationales africaines reçoivent comme consigne des pouvoirs politiques locaux en place de ne rien faire, de ne pas toucher aux corrompus qui dépensent plus d'argent à faire la fête et à se construire de somptueuses villas qu'à former leurs joueurs.

 

La pression est forte dans certains pays tant l'équipe de football reste l'un des seuls éléments d'unité nationale. Tous les pouvoirs en place se souviennent de l'équipe de rugby sud-africaine qui avait soudé le pays et voudraient bien l'imiter. Mais il s'agit de ne surtout pas jeter l'oprobe sur la poule aux oeufs… peut être en or !

Laisser un commentaire