Viviane Reding : la dictature d’une bureaucrate européenne

Rédigé par lateigne (24actu) le 16 septembre 2010.

Qu’est devenu le projet européen ? Rien de moins qu’une machine à concasser la démocratie aux mains d’une Commission qui n’a de comptes à rendre à personne. Viviane Reding, la commissaire qui se permet depuis deux jours de faire la leçon à la France, en est le terrifiant exemple.

De quel droit une bureaucrate européenne, sombre politicienne d’un paradis fiscal tel que le Luxembourg (qui n’est pas réputé pour son ouverture aux flux migratoires), agresse un pays fondateur de l’Union sur la base d’arguments démagogiques qu’elle n’aura jamais à assumer dans les urnes.

Que la stratégie de communication du gouvernement français sur les expulsions de Roms clandestins ait été maladroite voire outrancière, d’accord. Mais peut-on accepter qu’une fonctionnaire étrangère fasse la morale au chef de l’Etat français pour des politiques que grosso modo tous les pays de l’Union font ? Et que des ministres de la France aient à se justifier devant Viviane Reding qui ne représente rien ni personne ?

Combien de temps va-t-on se laisser se insulter de la sorte par cette dictature sans borne de la Commission européenne qui pose une fois encore la question du rôle de l’Europe ? Et de son utilité ?

A trop tergiverser entre Europe purement économique et Europe politique, on en est arrivé à cette bouillie européenne, incapable de bâtir un projet commun, se satisfaisant toujours de compromis mous et se retrouvant seulement pour formuler de nouvelles normes toujours plus contraignantes.

Plutôt que d’accepter l’humiliation d’aller rendre des comptes à Bruxelles à la moindre injonction de Viviane Reding, la France devrait songer à son engagement dans l’Europe. Et éventuellement à son désengagement de cette pâle copie du rêve européen.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. […] de leçon à recevoir en matière de droits de l’Homme d’une commissaire européenne (Viviane Reding), élue d’un paradis fiscal aussi fermé qu’une huitre en matière d’immigration […]

  2. tueursnet dit :

    Raide, Reding et Dengue !

    On sait ce qu’il faut faire pour ne pas être vacciné…

    Ne pas écouter les radios, ne pas lire les journaux et ne pas s’approcher du ministère de la santé. Après le coup de la grippe H1N1…

    On ne risque pas de reprendre la seringue pour se piquer contre des moustiques qui rendent « dengue ».

    Soit dit en passant, en disant ce que je dis je ne stigmatise personne… ni les primates, ni les stigmates… Je n’ai rien à vous apprendre sur les primates la chose est entendue !

    Mais les stigmates savez-vous, au moins ce que c’est ?

    Bien sûr que si : Les cinq plaies… consécutives à la crucifixion du Christ… toujours aussi cruelles et aussi rebelles à tout traitement… C’est marqué pour toujours et à jamais…

    Il faut donc se méfier de ce vocable qui racole à la une de tous les journaux…

    On stigmatise les juifs, les protestants, les musulmans… les minorités, les handicapés, les gays…sans parler des étrangers !

    Mais très curieusement on oublie les cons ?

    On fait comme si personne ne les a remarqués… Comme s’ils n’étaient pas suffisamment remarquables ? Entre nous, c’est déplorable !

    Et puis, ça ne nous empêche pas de prendre les devants et de les stigmatiser avec ou sans leur consentement.

    Figurez-vous que nous avons tout essayé… Mais toujours sans succès…

    Pour la bonne et simple raison que le con ne peut être stigmatisé… jamais !

    Puisque c’est lui la plaie !

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%

  3. tuseki dit :

    j'connais un voisin haitien qui est fort en sorcellerie.

    Je vais lui dedmander de lancer un mauvais sort à l'adresse de cette Dame.

    Chaque fois qu'elle ouvrira la bouche, elle aura un "désordre intertinal" carabiné

    qui est avec moi ?

Laisser un commentaire