Colis piégé/Sarkozy : la réalité du terrorisme d’extrême-gauche

Rédigé par maximus (24actu) le 02 novembre 2010.

Terrorisme et extrême-gauche. Deux notions que les médias ont bien du mal à acoller l’un à l’autre malgré l’accumulation de dossiers terroristes impliquant des mouvements et groupuscules d’extrême-gauche. L’interception d’un colis piégé destiné à Nicolas Sarkozy est le dernier exemple en date.

La bienveillance coupable de la majorité des médias français après l’interpellation du groupe de Tarnac a montré si besoin était que les journalistes de notre pays ne parviennent pas à intégrer la réalité de la menace terroriste de groupucules radicaux d’extrême-gauche.

Les apprentis terroristes corréziens cherchaient pourtant à faire dérailler des trains… Est-ce le type de menace que l’on doit prendre à la légère ? Le fait qu’ils s’appêtent à tuer des innocents pour atteindre dun Grand Soir fait d’idéaux « de justice sociale » les rendent-ils moins coupables que ceux qui assassinent au nom de leur relgion ?

La police grecque a intercepté un colis piégé à destination du chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy. selon les enquéteurs, tout laisse à penser qu’il s’agit d’une tentative d’attentat de la mouvance d’extrême-gauche.

Prenons le pari que la couverture médiatique en France ne mettra pas l’accent sur la menace que cette attaque représente, mais sur le niveau d’amateurisme des terroristes, voire sur le fait que Nicolas Sarkozy est le premier (et seul ?) responsable de la radicalité de ses opposants.

Les services américains ricanaient de la sorte avant le 11 septembre. Les terroristes sont toujours des amateurs et leurs tentatives échouent souvent. Hélas parfois elles réussissent aussi…

Laisser un commentaire