Les dangers du fanatisme des écologistes anti-nucléaires

Rédigé par lateigne (24actu) le 08 novembre 2010.

08.11.2010
fanatiques-verts

Le fanatisme des activistes anti-nucléaires qui ont semé la pagaille le long du parcours du convoi de déchets nucléaires en France et en Allemagne, faisait plus penser à du radicalisme religieux qu’à une action politique rationnelle et raisonnée.

Menottés sur les rails, vociférant et se débattant comme des possédés tandis que les forces de l’ordre les évacuaient, ces fous de l’écologie (comme il y a des fous de dieu) cherchaient à provoquer un incident et à se positionner en victimes auprès de l’opinion.

Il y a incontestablement quelque chose du phénomène sectaire dans ces groupuscules extrémistes qui sont prêts à s’opposer aux lois et aux principes démocratiques pour faire valoir une idéologie qui selon eux transcende les règles législatives.

Un phénomène qui fait immanquablement penser aux forcenés de Waco ou du Temple Solaire, qui avaient choisi la mort plutôt que de se plier à la réalité et aux lois de ce monde.

L’engagement et la radicalité de ces groupes radicaux ont impressionné un certain temps l’opinion publique… Une fois l’effet spectacle de ces opérations coups de poings passés, reste seulement le fanatisme !

Déjà une remarque sur cet article

  1. lili-du-bassin dit :

    Quelle est la différence entre un vert et une tomate ? Et bien contrairement à la tomate, le vert lui a été rouge avant d'être vert !

    Il faut leur couper l'électricité d'EDF et les laisser choisir un fournisseur d'électricité garanti sans nucléaire, sans charbon et sans pétrole.

Laisser un commentaire