Après la Grèce, l’Irlande : nouveau boulet du monstre européen

Rédigé par maximus (24actu) le 19 novembre 2010.

Qui a eu la brillante idée de bâtir une monnaie unique et d’intégrer les économies de 27 pays aux niveaux de développement aux antipodes ? Après la faillite de la Grèce, celle de l’Irlande démontre à nouveau les carences structurelles et la faillite inéluctable de l’Union européenne.

La construction européenne est un magnifique projet. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions et l’UE ressemble de plus en plus à un purgatoire interminable… surtout pour les contribuables français ou allemands qui épongent à tout va les incuries budgétaires de pays irresonsables.

Plusieurs dizaines de milliards d’euros. C’est le chèque que les partenaires européens s’apprêtent à faire pour sauver l’Irlande de la faillite. Une banqueroute inimaginable au sein de la communauté, a fortiori pour un pays membre de la zone Euro.

L’histoire se répète donc après le fiasco grec. Une fois encore les contribuables français, à qui on demande des efforts douloureux pour sauvegarder leur système social, vont devoir signer un chèque en blanc à un gouvernement qui n’a pas été capable de gérer sainement ses finances publiques.

Un fiasco qui soulève une fois encore la sempiternelle question d’une intégration européenne absurde. Trop nombreux pour être politiquement efficaces. Des niveaux de richesse et de développement trop divers pour être économiquement viable. Les pays de l’UE foncent droit dans le mur.

Laisser un commentaire