La responsabilité du PS dans la dictature de Laurent Gbagbo

Rédigé par lateigne (24actu) le 06 décembre 2010.

De Lionel Jospin à Jack Lang, le Parti socialiste français a longtemps soutenu son « camarade » Laurent Gbagbo et porte une lourde responsabilité dans la dérive dictatoriale en Côte d’Ivoire.

Au mépris des résultats du vote du peuple ivoirien et des injonctions des Nations Unies et du monde entier, Laurent Gbagbo a réalisé ce week-end un véritable « putsch électoral » en se faisant déclarer vainqueur d’une élection perdue dans les grandes largeurs.

Si Jack Lang et Henri Emmanuelli, ont soutenu jusqu’au bout celui qui porte une lourde responsabilité dans la guerre civile ivoirienne, et se sont mêmes rendus en Côte d’Ivoire ces dernières semaines pour faire campagne pour Laurent Gbagbo, la responsabilité du PS dans le régime fou de Gbagbo est plus ancienne.

Laurent Gbagbo est arrivé au pouvoir en 2000 dans la confusion générale au terme d’un scrutin entaché d’irrégularités et auquel les principaux candidats (dont le nouveau président Alassane Ouatarra) n’avaient pas été autorisés de se présenter.

Mais Laurent Gbagbo, à la tête du Front Populaire Ivoirien, est membre de l’Internationale socialiste… et par conséquent camarade du Premier ministre de cohabitation de l’époque Lionel Jospin.

Malgré les réticences de Jacques Chirac, Lionel Jospin reconnaît la victoire de Laurent Gbagbo… qui le lui rendra bien en organisant quelques temps plus tard une campagne anti-française d’une violence inouïe qui aura pour conséquences la mort de ressortissants français, l’exil de milliers d’autres et le bombardement d’un camp militaire français… Entre autre.

Les manipulations ethniques de Laurent Gbagbo sont devenues trop évidentes au fil des ans pour le PS français qui finit par le déclarer « infréquentable ». Mais cela n’empêche pas certains tenors socialistes de continuer à soutenir le dictateur en herbe.

Jack Lang et Henri Emmanuelli se sont par exemple rendus ces derniers temps en Côte d’Ivoire pour faire campagne pour Laurent Gbagbo, qui selon eux à amener « la paix et la démocratie » en Côte d’Ivoire… Le peuple ivoirien appréciera.

Laisser un commentaire