Domenech : Roselyne Bachelot se ridiculise… encore

Rédigé par lateigne (24actu) le 16 février 2011.

Roselyne Bachelot n’a pas pu s’en empêcher… Cela faisait trop longtemps qu’elle ne s’était pas répandue dans la presse pour passer à côté de l’interview de l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale Raymond Domenech… L’occasion de se ridiculiser à nouveau…

Si la responsabilité de Raymond Domenech dans le fiasco sud-africain est indéniable, la comédie jouée par Roselyne Bachelot et Rama Yade n’a certainement pas aidé. On aurait en tout cas pu penser que ce n’est pas un épisode sur lequel la ministre eut souhaité revenir.

L’ancien coach des bleus n’est certes pas la personnalité la plus sympathique qui soit, mais on est forcé de reconnaitre que son irritation à l’égard des politiques qui s’emparent des évènements sportifs comme de tribunes de communication, est assez légitime.

Et qui mieux que Roselyne Bachelot, qui de toute évidence se soucie autant de football que moi de son brushing, pour incarner cette tendance de la classe politique à parasiter un espace où ils n’ont pas leur place.

Et Raymond Domenech a encore raison lorsqu’il met en doute les assertions de la ministre qui avait assuré (sans rire) que les bleus avaient eu les « larmes aux yeux » à la suite de son sermon ministériel.

« S’ils ont pleuré, c’est de rire », a commenté un Domenech presque sympathique en dénonçant les caprices des bleus… Une phrase qui n’a pas plu à Roselyne Bachelot qui est la seule en France à croire qu’elle ait pu faire entendre raison à une horde de milliardaires du ballon rond.

Déjà une remarque sur cet article

  1. I do agree with all the ideas you've presented in your post. They're very convincing and will certainly work. Still, the posts are very short for beginners. Could you please extend them a bit from next time? Thanks for the post.

Laisser un commentaire