Iran : Aubry peut enfin se lacher

Rédigé par lesoufflet le 16 février 2011.

Parti socialiste, Martine Aubry, Jean-Christophe Cambadélis, PS, internationale socialiste, régime, dictature, tyran, despote, Gbagbo, laurent gbagbo, Ben Ali, Zine El Abidine Ben Ali, Moubarak, Hosni Moubarak, Egypte, tunisie, côte d'ivoire, iran, Téhéran, Ispahan, Chiraz, Mir Hussein Moussavi, Mehdi Karoubi, Mahmoud Ahmadinejad, Mahmoud, Ali Khamenei

La Secrétaire nationale du Parti Socialiste, Martine Aubry, a dénoncé, dans un communiqué commun avec le député Jean-Christophe Cambadélis, le régime iranien.

La vie n’est pas toujours facile pour un dirigeant socialiste. Quand on dirige un organe politique anachronique, on doit régulièrement faire face à d’inextricables paradoxes comme défendre pendant des années ses petits copains de l’International socialiste puis les dénoncer en criant avec les loups quand les masses découvrent leur vrai nature.

Ainsi, le PS et Martine Aubry ont vivement critiqué les régimes (plus ou moins) déchus de Laurent Gbagbo, de Ben Ali et d’Hosni Moubarak avec qui ils entretenaient pourtant des rapports de franche camaraderie depuis de longues années. Hypocrisie, quand tu nous tient…

Aujourd’hui, Martine Aubry est ravie. Elle a trouvé un régime dictatorial dont le tyran n’est pas l’un de ses petits camarades de l’Internationale et elle peut donner des leçons de droits de l’homme devant les médias sans avoir à trahir d’ami.

Voici quelques extraits du communiqué de presse. Notez comme les auteurs sont à l’aise, comme la plume est libérée… En même temps, un dictateur non affilié à l’Internationale socialiste ça se fait rare, il faut bien qu’elle profite un peu la Martine ! Démagogie, quand tu nous tient…


« Plusieurs dizaines de milliers d’Iraniens ont manifesté à Téhéran,Ispahan et Chiraz pour exprimer leur solidarité avec les peupleségyptien et tunisien, réclamant eux aussi l’instauration d’un régimedémocratique respectueux des droits et des libertés des citoyens enIran ».


« Comme on le craignait, le régime a répondu aux manifestationspacifiques par la violence et par l’usage de la force qui ont fait unmort et plusieurs blessés. Plusieurs dizaines de personnes ont étéarrêtées ».


« Le Parti socialiste condamne fermement la répression dont estl’objet l’opposition iranienne. Il demande la libération immédiate despersonnes arrêtées et la levée des restrictions à la liberté demouvement des deux chefs de l’opposition Mir Hussein Moussavi et MehdiKaroubi ».

Laisser un commentaire