TurboPoker

Libye : la France débarrassée de ses réflexes munichois ?

Rédigé par maximus (24actu) le 21 mars 2011.

21.03.2011
rafale-libye

L’intervention militaire en Libye fait certes grincer quelques dents à droite comme à gauche, mais pour la première fois depuis bien longtemps le pays a accepté de prendre ses responsabilités face à l’histoire et de lancer (pas juste de suivre) une opération militaire pour mettre un terme aux dérives sanguinaires de la dictature de Mouammar Kadhafi.

Traumatisée par la boucherie absurde de la première guerre mondiale, la France ne voyait plus de justification à la guerre… jusqu’à offrir l’Europe sur un plateau à Adolf Hitler lors des accords de Munich. Plus de soixante-dix ans plus tard, le pays peine à se redresser de cette faute morale historique.

Le pacifisme et la renonciation ne sont pas une bonne politique internationale pour éviter les conflits. « Si tu veux la paix prépare la guerre ! » en oubliant cet axiome, la France a trop longtemps été à la remorque du volontarisme américain, mais aussi britannique.

De par son histoire et en raison des principes moraux universels qui sont au coeur de son identité, la France a des devoirs desquelles elle ne peut pas se cacher. Malgré son exubérance, Nicolas Sarkozy l’a compris au moment de lancer notre aviation lancer des missiles sur une puissance étrangère.

La guerre peut être légitime et nécessaire. Le massacre programmé des révoltés de Benghazzi et le mépris de la vie humaine et de son peuple exprimé depuis plusieurs semaines par un Kadhafi manifestement totalement fou, nous donnaient un devoir moral d’intervenir en Libye.

Cette responsabilité, c’est la France qui l’a prise. Et nous pouvons en être fiers en tant que Nation qui a agi conformément à nos exigences morales. Sinon, il ne sert à rien de claironner sur tous les toits que nous sommes « la patrie des droits de l’Homme ».

Le relativisme ne saurait justifier infiniment que l’on laisse les tyrans massacrer leurs peuples et que l’on ne fasse rien pour « respecter » les différences culturelles et ne pas imposer notre vision des droits de l’Homme. Les droits de l’Homme sont-ils ou non universels ?

TurboPoker

Laisser un commentaire