Mediapart : Edwy Plenel veut faire tomber Nicolas Sarkozy

Rédigé par lateigne (24actu) le 09 mai 2011.

Derrière la moustache rigolarde d’Edwy Plenel, se cache un inébranlable inquisiteur qui semble s’être donné pour mission de faire tomber Nicolas Sarkozy. Comme tous les fanatiques, le patron de Mediapart se moque de la casse que ses « révélations » et ses méthodes de délation peuvent causer tant qu’il parvient à ses fins !

Jamais les enquêteurs de Mediapart ne semblent douter. En tout cas pas quand ils titrent que la fédération française de football veut « moins de noirs et d’arabes »… Un raccourci scandaleux qui est à l’origine d’une polémique idiote et désastreuse pour la fragile cohésion nationale.

Une polémique qu’une certaine gauche morale (et autiste aux réalités socio-politiques du pays) veut faire passer pour preuve de la « lepénisation » des esprits opérée par Nicolas Sarkozy depuis son élection. En réalité, tout est bon pour Mediapart tant qu’il s’agit de faire des scoops qui desservent la droite.

Ce n’est en effet pas la première fois que les Torquemadas d’Edwy Plenel cognent à l’aveuglette pour se payer des personnalités en vue (proches de l’UMP de préférence)… avec toujours la bonne conscience du « devoir journalistique » accompli et l’excuse totalitaire de la transparence et de la Vérité !

C’est qu’Edwy Plenel a choisi son camp depuis belle lurette… et soutenu de toute éternité le parti socialiste. Qu’on nous explique dès lors où est la neutralité journalistique quand le Saint-Just du journalisme se présente à la tribune lors de meetings de Ségolène Royal !

Et par quel hasard, Mediapart sort des poubelles de la République les accusations de conflit d’intérêt de l’affaire Woerth… à quelques semaines du débat sur la réforme des retraites, mesure-phare du programme de Nicolas Sarkozy en 2007. Une boule puante construite avec des suppositions qui a empoisonné les derniers mois de la majorité !

En réalité, il n’y a pas à chercher bien loin pour comprendre le projet éditorial d’Edwy Plenel et de Mediapart. Faire tomber Nicolas Sarkozy et l’UMP pour préparer l’alternance… et à ce petit jeu là, tous les coups sont permis. Même s’il s’agit de monter les Français les uns contre les autres et de fabriquer du racisme là où il ne saurait y en avoir.

Mediapart, journalisme engagé ? Pourquoi pas, à condition de le revendiquer et de ne pas prendre les Français pour des abrutis en se drapant dans une éthique journalistique bafouée à chacun de leurs scoops militants !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. lili du bassin dit :

    Médiapart = Média + partisan (de gauche)

    La plupart des 30 personnes de médiapart viennent de journaux de gauche ou sont d'anciens collaborateurs de personnalités du PS. Aucune personne de couleur parmi les 30.

    Après ils viennent nous donner des leçons sur le racisme.

    Voila le pluralisme selon Edwy Plenel.

    • Cjb1950 dit :

      Il est de notoriété publique que les journalistes de gauche
      sont les pires sectaires qui soient.
      Et particulièrement ce sale type de plenel et sa clique de bobo
      Vicelards de média part..

  2. gropepere13 dit :

    on a bien compris!!

Laisser un commentaire