Arabie Saoudite : faut-il taper les femmes qui conduisent ?

Rédigé par lesoufflet le 09 juin 2011.

Un débat secoue actuellement la société saoudienne : les femmes ont-elles le droit de conduire ? Une loi leur interdit en effet de prendre le volant. De plus en plus de femmes saoudiennes se rebellent et une manifestation a même été organisée, demandant aux femmes d’enfreindre la loi et de conduire lors d’une journée coup de poing. En réaction à ce mouvement d’émancipation de la femme, une contre-manifestation a été mise en place : les femmes qui conduiront seront tout simplement battues…

Le mois dernier, une vidéo postée sur Youtube avait lancé la polémique au pays du pétrole. Manal al-Charif, une jeune femme de 32 ans s’était filmée entrain de conduire et expliquant le ridicule mais surtout l’injustice de la loi interdisant aux femmes de conduire dans son pays. Mère célibataire, elle racontait qu’elle n’avait d’ailleurs pas le choix et qu’elle devait conduire pour pouvoir s’occuper de ses enfants. Suite à la diffusion de cette vidéo, la jeune femme avait été interpellée.

Choquées, de nombreuses saoudiennes se sont mobilisées sur internet via les réseaux sociaux et ont organisé une journée de manifestation, le 17 juin 2011 où les saoudiennes sont appelées à conduire pour exprimer leur mécontentement face aux lois sexistes et leur soutien à Manal al-Charif.

Pour réprimer ces manifestantes, la « campagne du Iqal » a été lancée. Il s’agit de battre les manifestantes avec des Iqals, ces cordons durs qui retiennent le couvre chef dans l’habit traditionnel des saoudiens. Un évènement a même été créé sur Facebook et des milliers de saoudiens s’y sont inscrit. On y propose en cadeau des caisses d’Iqals, on y constate avec amusement la hausse du prix de l’Iqal depuis l »annonce de cette campagne scandaleuse qui a vu les hommes se ruer dans les magasins d’Iqals…

Comment se fait-il que nos médias et pouvoirs publics si promptes à donner des leçons, à prôner un égalitarisme des sexes souvent grotesque, à exiger des quotas un peu partout, n’évoquent presque pas la situation saoudienne. Pourquoi nos bobos et autres intellos parisiens si aptes à dénoncer en permanence des chimères de sexisme et d’obscurantisme dans notre société ne montent-ils pas au créneau quand ils y sont enfin confrontés ? Lâcheté, cynisme ou relativisme, comment expliquer que le sort réservé aux femmes dans nombre de théocraties islamistes ne soulève pas l’ire de la communauté internationale.

Je vois deux explication a cette discrétion : le pétrole et l’Islam.

Le pétrole, tant il semble évidant que la dépendance au pétrole des pays occidentaux les poussent à tolérer un peu plus les agissements répugnants de ce pays médiéval et de ses dirigeants barbares. D’ailleurs ce pays n’existerait sûrement pas sans ses réserves pétrolières.

Ensuite, dans notre pays en tous cas, il est strictement impossible d’avoir la moindre conversation au sujet de l’Islam sans être taxé (pour certains d’ailleurs à juste titre) d’islamophobie. Alors si un fait de société touche de près ou de loin à l’Islam, on préfère éviter d’en parler plutôt que de sentir planer l’ombre d’une accusation de pensée « facho ». S’agit-il pourtant de stigmatiszer l’Islam que de dire que le régime saoudien est un régime barbare moyenâgeux ? Au contraire, de nombreux musulmans modérés seraient soulagé d’entendre ces propos. Car le silence, le déni de réalité, la lacheté de nos pouvoirs médiatiques et politiques sont précisement à l’origine de l’amalgame qu’il existe entre Islam et intégristes.

Contrairement aux idiotes hystériques qui brulaient leurs soutien gorges dans les années 70, les femmes qui iront manifester la semaine prochaine feront preuve d’un courage absolu pour défendre une cause juste. Elles n’iront pas se battre au nom de l’égalité des sexes mais au nom de l’égalité des droits, et ça change tout. Ces femmes vont se faire sciemment tabasser par des fanatiques décérébrés dans l’ignorance générale pour défendre leur liberté. Elles méritent pour cela le respect et le soutien de la communauté internationale.

Lorsque le féminisme revêt ses habits les plus ridicules tout le monde applaudi. Lorsqu’il a du sens, il est tu. Et pendant ce temps là le droit de vote est toujours interdit en Arabie Saoudite…

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. […] Via Scoop.it – Revue de presse par la CFTC HUSUn débat secoue actuellement la société saoudienne : les femmes ont-elles le droit de conduire ? Une loi leur interdit en effet de prendre le volant. De plus en plus de femmes saoudiennes se rebellent et une manifestation a même été organisée, demandant aux femmes d’enfreindre la loi et de conduire lors d’une journée coup de poing. En réaction à ce mouvement d’émancipation de la femme, une contre-manifestation a été mise en place : les femmes qui conduiront seront tout simplement battues…Show original […]

  2. BoualiFarid dit :

    "S’agit-il pourtant de stigmatiszer l’Islam que de dire que le régime saoudien est un régime barbare moyenâgeux ?"

    Vous savez bien qu'il ne s'agit pas de ça !

    Pourquoi toujours trouver de nouveaux faits divers islamophobes ?

    Parlez plutôt de la religion des pédophiles ou des juifs qui colonisent la terre de Gaza mais respectez un peu l'islam.

Laisser un commentaire