Carrefour/Brésil : des « négociations illicites » selon Casino

Rédigé par machal le 29 juin 2011.

La tension est encore montée d’un cran cette semaine entre les deux géants de la distribution française. En jeu, les « négociations illicites » que mènerait Carrefour avec le partenaire brésilien du groupe Casino afin de prendre le contrôle du leader local de la distribution (dont Casino est actuellement le principal actionnaire).

« Des négociations secrètes et illicites ont été conduites et se poursuivent » entre Carrefour et Abilio Diniz, patriarche de la famille Diniz qui contrôle avec Casino le groupe CBD, leader brésilien de la distribution, affirme le groupe de Jean-Charles Naouri dans un communiqué.

Selon Casino, et contrairement à un précédent communiqué de Carrefour, « il ne s’agit pas d’une proposition spontanée de Gama (l’organisme financier représentant la famille Diniz), mais d’un projet d’opération financière préparée de longue date et illégalement par Carrefour et Abilio Diniz ».

La famille Diniz et Casino « ont signé des accords publics » prévoyant qu’aucune « négociation impliquant l’avenir de CBD ne peut avoir lieu sans Casino » qui a « le pouvoir de s’opposer à ce projet », ajoute le communiqué. Selon Le Figaro le pacte d’actionnaires entre Casino et Abilio Diniz « prévoit qu’aucune des parties ne peut négocier un projet structurant avec un tiers sans l’accord de l’autre » et que Casino a saisi fin mai, la Chambre de commerce internationale pour arbitrer le dossier.

Casino et la famille Diniz contrôlent paritairement la holding Wilkes Participaçoes, qui est actionnaire principal du groupe CBD (26% du capital et 65,6% des droits de vote). En 2012, Casino pourra lever une option pour racheter les parts de la famille Diniz pour un montant de 800 millions de dollars.

Laisser un commentaire