Roman Polanski : larmes de crocodile pour un violeur pédophile

Rédigé par maximus (24actu) le 29 septembre 2011.

Après trente ans de cavale et de justifications pathétiques, Roman Polanski s’est livré à des excuses télévisuelles auprès de sa victime : une petite fille de 13 ans violée par le réalisateur en 1977. Une parodie d’explication pour un violeur pédophile qui fait encore son beurre sur une affaire qui aurait du lui valoir une peine de prison à perpétuité.

Trois mois de prison suivis de quelques mois de résidence surveillée trente ans plus tard ! Telle est la punition qu’aura connu Roman Polanski pour avoir drogué et saoulé Samantha Geimer, une jeune fille de 13 ans, avant de la violer ! Le tout avec la complicité des pouvoirs publics français qui considèrent certainement que le génie artistique absout de tous les crimes.

Désormais à peu près certain de ne pas avoir à affronter la justice, le réalisateur franco-polonais s’est fendu d’excuses publiques dans un documentaire qui lui est consacré… Des excuses pathétiques et déplacées, au cours desquelles Roman Polanski a encore une fois insulté sa victime en assurant que les médias (qui relaient naturellement l’affaire) avaient été aussi coupables que lui !

Des propos et une mise en scène révoltants pour celui qui toute sa vie se sera dérobé à ses obligations vis à vis de l’enfant qu’il a violé et dont il a brisé la vie. Ses excuses ne valent rien, notamment parce que Roman Polanski a toujours refusé de payer le prix de ses actes et de se soumettre au jugement américain.

Que le gratin du show-business et du monde de la culture, Frédéric Mitterrand en tête (auteur d’une très belle apologie du tourisme sexuel sur mineurs), défende un criminel qui a reconnu les faits de viol sur un enfant est encore plus révoltant à la lumière de cette parodie d’excuses.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    une cavale de 30 ans pour un mec qui fait des films dans le monde entier… On peut réellement se demander: mais que faisait la police?

  2. Albie dit :

    Que dire de cette histoire nauséabonde qui a surement du en laisser plus d'un sans voix…

    Le statut "d'artiste", la fonction de réalisateur mettent ils quelqu'un au-dessus des lois?

    Devrait-il y avoir une justice a deux vitesses, une pour les personnalités publiques et/ou puissantes, une autre pour les illustres inconnus? C'est aberrant…

    La pédophilie est abjecte, mais je crois que ce qui a encore "plus" choqué (si possible!) c'est qu'aujourd'hui, au 21 eme siècle, une PETITION "" d'artistes"" ait été lancé pour excuser cet acte pour cause de "génie"… Ou va le monde??

  3. Bouqui dit :

    Moi ce que je trouve révoltant ce sont les raccourcis de votre article, c’est toutes ces personnes qui comme vous donnent un avis très dur et tranché sur une affaire que vous connaissez apparemment apparemment que tres superficiellement.

    Personnellement je ne juge pas, je ne suis ni pour ni contre Roman Polanski, tout simplement parce que je considère que c’est à la justice de faire son boulot.
    Par contre, je ne supporte pas ces diatribes où Roman Polanski est traité en victime par une certaine presse intello- bobo ou au contraire en un être diabolique. la verité est surement a mi-chemin, alors faisont un point sur les FAITS connus :

    Pedophile ou non?
    Roman polanski n’est pas un pedophile. Regardez la définition d’un pedophile!!!! M Polanski ne se masturbe pas devant des photos d’enfants, ne va pas en Thaïlande se payer des petits garçonnets et fillettes!!! Il ne faut pas tout confondre.
    Cette jeune fille, et non enfant, avait 13 ans certes, mais n’etait pas une blanche comlombe naïve. Selon son propre temoignage était pubère et n’était pas vierge.
    Par contre, elle était clairement jeune et mineure, à ce titre c’est une victime d’une relation sexuelle interdite. Il l’a d’ailleurs reconnu.

    Y a-t’il eu viol?
    L’un comme l’autre était sous l’emprise de drogue (quaalude, drogue récréative tres commune des années 70) et de champagne. Notez que la victime avait déjà été sous influence de la même drogue de son propre chef et avait déjà été ivre avant cette histoire (toujours selon ses propres témoignages). Toujours difficile dans un procès de déterminer si il y a eu consentement. On dirait selon le seul témoignage de que l’accord de la victime n’était pas clairement établi, mais son refus pas très virulent non plus. Pas de menaces, de coups donnés. Tout de même, objectivement étant donné l’âge de la victime et le sien, son statut, il a vraiment déconné car il était clairement dans un état de position dominante!

    Vie brisée ? Le point de vue actuel de la victime :
    Elle souhaite tirer un trait sur cette affaire. Elle a demandé l’abandon des poursuites. Elle dit avoir pardonné à M Polanski depuis longtemps pour pouvoir avancer dans sa vie. Aujourd’hui elle dit aller très bien et avoue plus que l’acte en lui-même c’est la presse et les retombées médiatiques qui ont été les plus difficiles. ( donc dire qu’il l’a insulté dans l’article ci-dessus avec ses excuses est vraiment une absurdité, au contraire il a conscience que la presse lui a fait autant de mal à elle qu’à lui).
    Elle veut qu’on la laisse tranquille, et qu’on laisse M Polanski tranquille également car le temps a passé. De plus, un arrangement financier a été trouvé. Elle dit que ce n’est pas la raison pour laquelle elle l’a pardonné en tant bien même si tel avait été le cas, chacun mets bien les conditions qu’il veut pour accorder son pardon.

    A t’il payé le prix de son acte :
    Un arrangement financier a été trouvé. Pour la peine de prison…. elle est là la grosse polémique. M Polanski a effectué une petite peine aux états-unis et apparemment c’est la seule peine qu’il devait faire. Sans rentrer dans des détails compliqués, plusieurs versions co-existe, témoignage et rétractation … Bref gros Fiasco de la justice américaine. Le souci c’est qu’aujourd’hui personne ne veut trancher et avoir la responsabilité de mettre en porte a faux le bureau du procureur d’où une situation juridiquement merdique.
    La suisse n’a finalement pas reconnu la validité du mandat d’arrêt international. Et là tout le débat de coupable ou pas n est plus le sujet, c’est juste de la POLITIQUE!!!! (Les juges sont élus aux états-unis)
    Et le fait qu’il soit médiatique fait justement pas son affaire a M Polanski, autrement cela aurait règlé depuis longtemps!

    • max dit :

      je n’ai même pas lue la moitier de ce discours tellement il est faux …….

      Pareil je ne juge pas personnellement cette personne cependant les fait sont les fait.

      Pédophile c’est se nourrir d’envie pour des personnes mineur qui ne sont pas reconnue responsable de leur actes face a une situation ou on les sollicite sexuellement.

      15ans c’est l’age officiel légal de la maturité sexuelle ca veu dire quoi ? ca veu dire qu’a partir de 15ans un ado est reconnue mature sexuellement par la loi il peu donc avoir des relation sexuelle consentie avec des personne de 15 a 18 ans sans que personne ne puisse en jugez (il reste cependant a la charge de ses tuteur legaux: parent, etc). Si l’ado couche avec une personne de plus de 18ans il as détournement de mineur ce qui veu dire que seul les responsables legaux de l’ado sont en mesure de dire si oui ou non la relation est de nature saine.

      En dessous de 15ans toute adolescent est considerer comme un enfant et toute relation sexuelle avec un mineur de moins de 15ans est considerer comme de la pédophilie….

      Ca ce sont les fait …. POINT FINAL….

      Cette personne a donc eu des relation sexuelle avec une mineur non tenu responsable de ses actes. c’est a l’adulte de s’assurer qu’elle as l’age legal et qu’elle est responsable.

      elle est considerer comme pédophile par définition.

      Apres effectivement il y as débat sur les volonté de chacun sur l’esprit etc … la ce ne sont plus des fait mais des point de vue subjectif il appartient a la justice de faire la part des choses.

      si nous passons dans le domaine des spéculation et du morale.
      Quand bien meme la jeune fille fut machiavelique il appartient a un adulte qui soumis a ses hormones de prendre ses disposition …. 13ans meme ultra developpé et salope sur les bord elle peu pas en avoir 55. jeune et fraiche alcool drogue etc ….. c’est une situation a évité moralement il appartenait a lui seul de ne pas jouer avec le feu.

      Quelqu’en soit donc la réalité cette situation n’aurai jamais du arrivée il devrai donc etre punis en consequence de son débordement meme le plus minim qu’il soit meme si il as été piegé et que l’on tire la ficelle du complot pour ce pauvre homme il n’avais pas a y entré cela fait de lui par les fait et la morale un coupable dans tout les cas …..

      A moins qu’on ne prouve qu’il n’y as pas eu rapport sexuelle …..

      jugez l’acte de la jeune fille intervient dans un autre contexte … si elle est autant responsable comme j’ai pu lire elle devra en etre juger egalement. le probleme ici est justement le manque d’application des loi et ce passe droit.

  4. […] : « Scandale des vaccins contre la Grippe A » (+bonus !) 24h Actu : « Polanski, vieux violeur pédophile » E&R : « Le passé de Cohn-Bendit » (« Il m’était […]

  5. jess dit :

    Je suis de l’avis de bouqui…
    Polanski a commis une erreur (il y a 36 ans de cela).
    Étant donné les épreuves qu’il a traversé (son enfance à Cracovie et la mort de sa délicieuse épouse Sharon Tate dans d’immondes circonstances) y’avait vraiment de quoi devenir cinglé.
    Il est le réalisateur que je respecte le plus et je ne le crois pas pédophile…

    • JeanBambois dit :

      Aller, revoilà l’excuse de l’enfance du martyr juif qui reviens à l’assaut! Vous n’avez pas honte d’utiliser l’holocauste pour justifier un crime? Oui madame, le viol est un crime!!!
      Bref, si on résume votre réponse le fait qu’il ait été déporté par les nazis et le fait qu’il soit veuf sont des excuses valables?
      De plus il l’a dit lui même mais si on vous lis c’est faux!
      Vous êtes une personne méprisable, sans cœur et je vous souhaite le pire: vous faire violer par un néo-nazi serait une idée.

  6. Biboo dit :

    C’est tellement stupide ce que vient de dire Jessica ! Trouver des circonstances atténuantes à un homme ayant violé une enfant de 13ans. Si la même situation s’était produite dans ta propre famille trouveras-tu des excuses pour lui pardonner ensuite ? Et puis que t’apporte polanski pour lui apporter tant d’admiration au point de mettre entre parenthèses le bon sens et la morale ? Faut réfléchir un peu avant de sortir des conneries pareilles !

  7. […] Que dire des "stars" d'Hollywwod, éclaboussées par des scandales mais totalement impunies: Polanski, Woody Allen, Anthony Kidman (le père de Nicole Kidman, producteur, accusé de pédocriminalité […]

Laisser un commentaire