EELV/PS : quand Cécile Duflot quémande une circonscription

Rédigé par lateigne (24actu) le 07 novembre 2011.

Quand la politique et les grands idéaux sont remis au placard aux dépens de la petite soupe politicienne. Si Cécile Duflot et les Verts versent dans les médias des larmes de crocodile sur l’avenir de la planète, leurs vraies préoccupations sont autres quand les micros s’éteignent : s’assurer des postes et gérer leurs arrangements d’épicier avec le PS.

Cécile Duflot n’a aucun soucis avec l’hypocrisie et les contradictions. La patronne d’Europe Ecologie s’était notamment rendue célèbre après un voyage au Sommet de Coppenhague dont l’aller s’était fait en train (avec une horde de journalistes) pour dénoncer les émissions de CO2 du transport aérien… avant de revenir évidemment en avion (mais en toute discrétion et sans journalistes). Elle avait aussi fait grincer les dents de certains écologistes en s’offrant des vacances de millionaire dans les Maldives (toujours en avion).

Excellente actrice, Cécile Duflot s’est bâtie une image de politicienne intègre et désintéressée par les questions d’ambitions personnelles. Mais derrière la couche de laque idéaliste se cache les dents longues de l’ambitieuse et de l’arriviste. Adepte du double-langage, elle quémande actuellement auprès du parti socialiste une circonscription aux législatives à Paris pour se faire une place au soleil de l’Assemblée Nationale.

Et comme les socialistes rechignent à lâcher trop de circonscriptions aux écologistes (crédités de 4% des voix selon les derniers sondages), Cécile Duflot et les apparatchiks du parti font monter la pression et se sont lancés depuis plusieurs semaines dans un véritable chantage nucléaire.

Le message écologiste est limpide : donnez-nous des postes ou on fait un malheur et on ne vous lâchera pas sur la question nucléaire ». Et comme François Hollande ne compte pas détruire la filière nucléaire hexagonale mais que son électorat est majoritairement favorable à une sortie du nucléaire, les écologistes savent qu’ils possèdent d’une arme de dissuasion dont ils comptent user pour s’assurer des postes pour les 5 ans à venir.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Max dit :

    Personne ne quémande rien : il y a des négos programmatiques et électorales entre le PS et EELV, afin de compenser l'absence de proportionnelle sur ces législatives.

    Et oui en France, avec les scrutins majoritaires à 2 tours, vous pouvez avoir 20% des français qui votent pour vous, et O élus à l'assemblée nationale. Vous trouvez ça démocratique vous ?!

    Sur le nucléaire : oui les écolos proposent d'en sortir et de créer des centaines des milliers d'emplois dans la filière du démantèlement, des économies d'énergies et des renouvelables … comme en Allemagne ! On a nucléarisé la France en quelques années, on peut tout à fait en sortir sur 20 à 30 ans (mais faut d'abord se dépolluer le cerveau et oublier toutes les conneries sur le nucléaire "propre", "sûr" et "pas cher").

    Sinon rien à dire sur cet article à charge, mal écrit, qui ne fait que compiler quelques "polémiquettes" cuites et recuites sur Cécile Duflot.

  2. BoboSocKiller dit :

    Max a dit :

    "Et oui en France, avec les scrutins majoritaires à 2 tours, vous pouvez avoir 20% des français qui votent pour vous, et O élus à l’assemblée nationale. Vous trouvez ça démocratique vous ?!"

    Oui, effectivement, c'est une honte que le Front National, qui pèse entre 20 et 30% des voix, n'ait aucun député à l'Assemblée et si peu de représentants dans les territoires. Donc, Max, comme vous êtes un adepte de la démocratie, écrivez donc à Cécile Duflot pour que main dans la main avec Marine Le Pen, elles exigent ensemble du Gouvernement la mise en place de la proportionnelle intégrale pour les prochaines élections.

    Avec tout plein de députés FN, EELV, Chasse, Pêche, Nature et tradition, des Anarchistes-conservateurs, des royalistes-jacobiens, des scientologues, des Paysans-urbanisés, marxistes-réactionnaires et théoriciens du complots, avec tout ce joli monde d'hurluberlus, c'est sûr qu'on sera beaucoup mieux gouverné et que la France sortira rapidement de son marasme.

    Non, franchement, devant les tarés d'EELV, je me dis que même si le bipartisme forcé qu'engendre le mode de scrutin actuel n'est pas parfait (l'UMPS), ça vaut tout de même mieux que de risquer de donner dui pouvoir à des dégénérés et sectaires écologistes Verts (à l'extérieur mais toujours rouges à l'intérieur) qui nous crèeraient une guerre civil en 3 semaines.

Laisser un commentaire