DSK : nouveau procès américain pour « trafic humain » ?

Rédigé par lesoufflet le 22 novembre 2011.

Un article de Mediapart revient sur les conséquences juridiques, aux États-Unis, de l'affaire du Carlton. Selon des avocats américains, le fait d'avoir fait venir des prostituées sur le sol U.S. est "un crime fédéral, qui tombe sous le coup de la loi sur la "transportation dans le but d'activités sexuelles illégales", que l'on appelle couramment le trafic humain. C'est passible d'une peine de dix ans de prison."

Un article de Mediapart revient sur les conséquences juridiques, aux États-Unis,  de l’affaire du Carlton. Selon des avocats américains, le fait d’avoir fait venir des prostituées sur le sol U.S. est « un crime fédéral, qui tombe sous le coup de la loi sur la transportation dans le but d’activités sexuelles illégales, que l’on appelle couramment le trafic humain. C’est passible d’une peine de dix ans de prison.« 

DSK devra-t-il subir un nouveau procès sur le sol américain ? Alors que le procès au civil pour viol dans l’affaire du Sofitel n’a pas encore eu lieu et n’aura surement jamais lieu puisque Dominique Strauss Kahn finira vraisemblablement par négocier et donner un beau pactole à Nafissatou Diallo contre son silence, de nouvelles procédures judiciaires pourraient tomber sur les épaules du « trousseur de domestique », comme on dit dans certains milieux de journalistes de gauche…

Dans le cadre de l’affaire du Carlton de Lille, selon l’Express, il a été prouvé que DSK se faisait livrer des prostituées à Washington. Pour Mediapart, la consommation de « matériel », comme le dit avec tant d’élégance le « séducteur », est illégale en soi à Washington. Pourtant, un avocat de la ville a expliqué à Mediapart que « le fait qu’il s’agisse d’un simple délit implique généralement d’être pris sur le fait. La police et la justice ne vont pas mobiliser leurs moyens pour mener une enquête sur des faits de ce genre qui se sont déjà déroulés et qui vont être compliqués à prouver. »

En revanche, « le fait d’avoir amené des prostituées sur le territoire américain est quelque chose de beaucoup plus sérieux », a précisé David Benowitz, avocat au barreau de Washington. « Il s’agit là d’un crime fédéral, qui tombe sous le coup de la loi sur la transportation dans le but d’activités sexuelles illégales, que l’on appelle couramment le trafic humain. C’est passible d’une peine de dix ans de prison », a-t-il poursuivi.

Les journalistes de Mediapart ont également contacté le bureau de Washington du FBI qui dit ne pas connaitre l’affaire. Selon David Benowitz, « si cette histoire circule dans la presse et s’il est avéré que des prostituées sont rentrées à plusieurs reprises sur le territoire américain, cela devrait inciter les autorités fédérales à ouvrir une enquête ».

Si le FBI s’en prend au pauvre DSK, il lui faudra plus pour s’en sortir que le silence coupable du PS, des journalistes français et que l’activisme d’Euro RSCG.

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. Volnay2011 dit :

    "selon l’Express, il a été prouvé que DSK se faisait livrer des prostituées à Washington".

    ah bon ? c'est l'Express maintenant qui fait le travail de la justice ? c'est vrai, j'oubliais, on a confié à Mr. Barbier le soin de jouer le rôle du Grand Inquisiteur ! vous avez celui qui peut accuser tout le monde et n'importe qui sur des on-dit, des bouts de procès-verbau, des dénonciations, etc et faire condamner à mort n'importe qui par l'opinion publique … Le Torquemada de la Presse en quelque sorte !

    Et vous pensez que l'Express peut soutenir ce genre d'accusations devant le FBI, la CIA ou un procureur US ? pour le moment ceux qui ont "importé" des prostituées sont ceux qui sont en prison. ce sont ceux qui ont payé les voyages, les hôtels, fait les démarches pour faire entrer ces dames qui seraient "coupables d'e trafic humain". Et encore faudrait-il prouver que les dames n'étaient pas consentantes.

    Et petit rappel,DSK n'a même pas été convoqué, les deux protagonistes en prison et les prostituées ont dit qu'il ne savait rien … mais c'est tellement facile de tirer des conclusions, tout ça pour vendre, faire du buzz, pour attirer le client avec encore plus de graveleux …

  2. denis dit :

    @Volnay2011 (bon cru?): il est très important pour 24heuresactu que l'on réussisse à prouver que DSK est un gros pervers sexuel, comme si cela ne se savait pas déjà. Si cette nouvelle "affaire" ne débouche encore sur du rien (ce qui est bien partis pour), nos "journalistes" de 24heures iront jusqu'à tenter de retrouver la première prostituée que Dom' à fréquenter, la première copine de caleçon… Et si cela ne suffisait pas, ils iront jusqu'à retracer tous les lieux de vacances que l'ex du FMI a pu fréquenter dans le seul but d'avoir un "scoop" à se mettre sous la dent. Ils sont comme ça chez 24heuresactu, les dames pipi de la presse de droite.

  3. notre équipe dit :

    Denis,

    Si la dame pipi de la presse de droite avait autant de lecteurs et contributeurs assidus comme vous l’êtes, à toujours dénigrer les articles sur lesquels vous avez pourtant au préalable cliqué (on assume pas ses goûts) nous serions aujourd'hui millionnaires…

    L'ensemble de la classe médiatique et politique a couvert cet homme pendant des années, ce sujet dépasse donc largement la simple histoire de "pervers". La presse du monde entier parle des dérives autour du DSk et de la chape de plomb que vous illustrez parfaitement en refusant que l'on traite cette affaire.

    Après, connaissant la mauvaise foi et l'aveuglement idéologique du peuple de gauche, nous comprenons tout à fait que des gens désirent soutenir un violeur multirécidiviste qui se faisait livrer des femmes comme des pizzas. Défendre le parti c'est plus important que défendre la vérité ou la justice.

    Et puis, entre nous, un homme de gauche, c'est forcément gentil… Ça ne peut être qu'un infâme complot !

  4. denis dit :

    Au vu des derniers messages des "lecteurs assidus" de votre site, j'espère que vous n'êtes pas rémunéré à l'appréciation, sinon vous seriez déficitaires.

  5. denis dit :

    "Après, connaissant la mauvaise foi et l’aveuglement idéologique du peuple de gauche…"

    et ben, j'attends avec impatience la prochaine affaire de moeurs impliquant une personnalité de droite pour connaitre les vrais valeurs de ce parti, dont la foi et l'idéologie ne seront sûrement pas entachées…

    Au fait, on en est où dans l'affaire George Tron et le soutien de Lucile Mignon, sa victime?

  6. denis dit :

    je reprend: sa victime présumée…

  7. Volnay2011 dit :

    La presse du monde entier reprend en boucle les mêmes textes, à la virgule près. Il suffit qu'un bout de phrase soit balancé sur la toile pour que les autres suivent, y compris en traduisant littéralement les textes, ce qu'apparemment vous avez fait en reprenant des extraits du texte de Médiapart.

    Je ne fais partie du "peuple de gauche", bien loin de là, mais la loi est la loi, et parmi les bricoles qu'il faut protéger, il y a la présomption d'innocence (si !) le secret de l'instruction (si,si!) et les droits de la défense (si,si, si!). Et jusqu'à preuve du contraire, DSK n'est pour le moment ni mis en examen, ni en garde à vue, ni rien d'autre.

    Dans le dossier Carlton, DSK est "cité", on balance des bout de PV, on ne sait pas d'où ça vient, d'oÙ ça sort, on ne se pose pas la question de savoir pourquoi seulement la moitié des sms ont été effacés ? pourquoi Mr. Piazskowski n' a t'il pas balancé son mobile dans une poubelle ?

    Je trouve que l'exploitation de ce dossier Carlton est abusive, injurieuse et diffamatoire. Et de plus, il est quand même gravissime sur le plan de l déontologie que l'Express et Libé, puis ensuite les autres journaux, reprennent ces SMS alors que DSK n'a toujours pas le dossier en mains.

    je suis d'autre part troublée que Mr Guaino ait une vision si claire du timing auquel l'affaire Carlton aurait dû exploser. Autant sur le dossier Diallo, on pourrait avoir des doutes, autant sur l'affaire carlton, tout ceci relève de la plaisanterie et de la manipulation politique, ce que d'ailleurs présice "une source proche du dossier" dans le Figaro de la fin de la semaine. Cette affaire, dont l'Etat a vent depuis 2010, sinon 2009, a été gardée au chaud pour exploser au printemps 2012.

    Ce qui prouve le peu de cas qu'on fait des électeurs.

    Maintenant, sur la personnalité de DSK, chacun peut détester ou non cet homme. Pour habiter à l'étranger et voyager beaucoup, je peux vous assurer que nombreux sont ceux qui savent faire la différence entre l'action menée par DSK au FMI, et notamment ses efforts pour faire entrer enfin une dimension humaine et sociale dans cette structure, et sa vie personnelle. A taper sur lui en permanence en insinuant qu'il a passé son temps grassement payé pour organiser des partouzes est insultant – mais ça, ça ne défrise plus grand monde – mais aussi dangereux, car cela pourrait amener à une remise en question de nouveaux programmes d'aides mis en place sous l'égide de DSK, notamment en direction des pays de l'Afrique subsaharienne.

    Qu'on décide que cet homme n'est pas digne d'accéder à de nouvelles fonctions électives est une chose. Qu'on lui vole son passé et ses réussites parce qu'on est incompétent sur le plan économique et/ou aveuglé par la haine, est d'une bêtise infinie.

    Mais il est vrai qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont rois …

  8. jcb dit :

    Si le but des médias était de faire passer DSK pour un pervers, ils ont raté leur coup car dans mon entourage beaucoup de personnes qui pourtant doutaient de l'innocence de DSK dans l'affaire DIALLO sont maintenant convaincus que cet acharnement sur lui est pour le moins suspect.

  9. roseprudence dit :

    "un violeur multirécidiviste qui se faisait livrer des femmes comme des pizzas"

    vous parlez de qui exactement là ?

  10. martin dit :

    …et… la connerie multirécidiviste, ça existe? elle en pense quoi, "notre équipe" ?

Laisser un commentaire