La Barbe : quand la bêtise féministe est trop flagrante (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 04 janvier 2012.

Avant les fêtes, le journaliste Yann Barthès avait invité les représentantes de l'association féministe La Barbe pour prouver sa tolérance et son appartenance à l'élite bienpensante. Manque de bol pour le jeune trublion, ses invitées furent si sottes et sectaires qu'il ne put faire autre chose que de les ridiculiser. Une vidéo édifiante !

Avant les fêtes, le journaliste Yann Barthès avait invité les représentantes de l’association féministe La Barbe pour prouver sa tolérance et son appartenance à l’élite bienpensante. Manque de bol pour le jeune trublion, ses invitées furent si sottes et sectaires qu’il ne put faire autre chose que de les ridiculiser. Une vidéo édifiante !

Agressivité, mensonges, refus d’écouter leur interlocuteur, raisonnement ahurissant de bêtise, tous les ingrédients du féminisme militant contemporain étaient réunis sur le plateau du Petit Journal avec ces deux membres de La Barbe, collectif sans message, sans objectif, sans raison d’être, comme l’ont si bien illustré ses deux ambassadrices.

Le passage sur les statistiques qu’elles prétendent donner alors qu’elles ne font que citer arbitrairement des exemples est éloquent. D’ailleurs le présentateur est obligé de leur faire remarquer l’absurdité de leurs propos. Pire, le refus de parler du FN prouve, plus que l’idiotie de La Barbe et de ses membres, l’idéologie de gauche dans laquelle baignent ces pauvres activistes. Le FN, c’est le mal, on n’en parle même pas, même si l’on est censé lutter pour l’accès des femmes aux postes à responsabilité et que le numéro 1 de ce parti est précisément une femme.

On voit bien, au final, qu’il s’agit, comme bien souvent quand on a à faire à des donneurs de leçons inutiles et grassement subventionnés par les travailleurs, d’une énième association de gauche, alors que l’égalité des sexes n’a pourtant rien à voir avec la couleur politique…

Porter la barbe c’est refuser l’altérite, c’est entrer dans la guerre des sexes, une forme de revival pathétique de la lutte des classes. Malgré ce que ces frustrées pourront bien dire, l’idée est belle et bien de lutter pour une domination féminine dans la société et non plus pour une simple égalité.

Même Yann Barthès, pourtant habitué au communautarisme et aux associations tordues, reste scotché sur sa chaise, mis trop mal à l’aise par l’abjection de ses deux interlocutrices.

La vidéo se passe de commentaires :

   

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. Saint Fargeau dit :

    Yann Barthès, c'est tellllllement 2011!!!

  2. lapinou dit :

    dites, je veux bien que les auteurs des articles prennent partis, mais allez-y mollo quand même. Parce que là, l'article est tellement parti pris que ça en devient ridicule également: on enlèverait facilement 5 lignes si l'on otait tout les qualificatifs péjoratifs dont sont affublées les deux personnes de la Barbe.

    Les faits, rien que les faits: ils sont bien assez accablants

  3. Sarah dit :

    Aussi, il faudrait se renseigne à fond sur les ambitions et les activités de la barbe avant d'écrire de telles inepties, fondées sur aucun argument réel.

    Vous dîtes qu'elles n'ont aucun message? En tout cas, bien plus que vous!

    Il y a eu une maladresse certaine de la part de ces deux militants, certes, mais ce n'est pas ça 'lessentiel de leur activité alors au lieu de stigmatiser un collectif, voire même un mouvement entier par des propos maladroits et une attitude maladroite dans une émission sur Canal Plus, vous ferez peut-être mieux de vous renseigner correctement avant.

    Une domination féminine? Mon dieu, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer.

  4. denis dit :

    Bienvenue sur 24heuresactu, les filles…

  5. feminist&proud dit :

    Euh cet article n'est pas un travail sérieux. D'abord, d'accord avec Sarah, la Barbe fait un vrai bon travail ! militantisme et media sont parfois compliqués à concilier, de là à tout mélanger dans un texte, c'est d'une bêtise crasse et ça sert la soupe aux machistes en tout genre prompts à sauter sur n'importe quelle occasion pour taper sur le féminisme qui je le rappelle n'a jamais tué personne contrairement au machisme. Merci de prendre un peu de hauteur et de se rappeler que la TV c'est pas la vraie vie !

  6. michel dit :

    en fait, l'auteur de cet article n'en est pas a son premier fait d'arme. Il ecrit des tas de trucs comme ca, sur les vilains anti-racistes, sur les mechants qui veulent culpabiliser les francais alors qu'ils sont deja tellement accueillants, bref, la rhetorique chere a Zemmour, dont Monsieur est un fan.

    Alors haut les coeurs, les feministes !

    http://24heuresactu.com/author/lesoufflet/

  7. Lili du bassin dit :

    Elles se sont fait laminées par Yann Barthes, qu'a la fin elles n’ont plus moufté. Les autres gens étaient muets tellement elles étaient ridicules.

    MDR

  8. eaffezef dit :

    En tout cas ça m'a bien fait marrer merci. Vive l'idiocratie bien-pensante

  9. creesza dit :

    Ouais mais faut les comprendre aussi elles réfléchissent avec leurs clitos, ce qui du coup ne peut rien donner d'autre que des absurdités indéfinissables 😉

  10. pacman13 dit :

    Au-delà de cette intervention pathétique, il est intéressant de considérer la radicalisation des mouvements qui, quand il s'agit de débordement féministes, est considérée comme bon à railler mais non à penser.

    Il serait bon par ailleurs de ne pas tout confondre et d'accuser la gauche d'être responsable de ces mouvements, c'est idiot.

    And to finish, quand est-ce qu'après avoir dénoncé -ce qu'il est juste ici de dénoncer- prendrez-vous parti pour les femmes par une phrase du genre : "Nous voulons une égalité homme/femme mais pas comme celle que ces deux péronnelles proposent"

    Juste approuver le féminisme en en demandant la limitation de ces excès et ne plus se mettre en dehors comme si les hommes n'étaient pas concernés. Défendez-nous!

  11. b_careful dit :

    Le féminisme est une bêtise dans le sens ou c'est un communautarisme qui n'est pas viable et complètement présomptueux. S'il y avait vraiment une guerre entre les hommes et les femmes, les femmes seraient toutes ou mortes ou en cage. La vérité c'est qu'il n'y a pas de guerre entre les hommes et les femmes, il n'y a que de l'aigreur de la part de certaines femmes envers des hommes. Ces femmes sont vindicatives et les hommes les laissent faire parce qu'en fait les hommes aiment les femmes.

Laisser un commentaire