François Hollande : comment la Corrèze a perdu son AAA

Rédigé par lateigne (24actu) le 16 janvier 2012.

La nouvelle médiathèque de Tulle aux heures de pointe

Quand François Hollande estime qu’avec la perte du AAA c’est la politique de Nicolas Sarkozy qui est « dégradée », il oublie de préciser aux Français qu’il dirige le département le plus endetté de France et que les gabegies financières dont il est l’instigateur font de la Corrèze une collectivité locale en banqueroute plus proche de la Grèce que de la France.

Comment une personnalité politique qui aspire à devenir président de la République peut assumer un bilan comme celui de François Hollande en Corrèze ? Entre iPads offerts aux collégiens (5 millions d’euros annuels), chantiers pharaoniques, mauvaise gestion du patrimoine public,… Le bilan de François Hollande est une liste à la Prévert de démagogie et de clientélisme ruineux.

Une médiathèque flambant neuve et totalement déserte si ce n’était ses 21 (!!!) employés dans le centre de Tulle pour la bagatelle de 9 millions d’euros (sans compter les frais de fonctionnement). Des salles des fêtes et des boulodromes qui poussent comme des champignons à l’approche des échéances électorales. Les plans de circulation totalement remodelés à travers le département pour satisfaire des élus locaux « bâtisseurs ».

L’observation de la gestion du département de la Corrèze par François Hollande (et auparavant de la ville de Tulle) est de très mauvaise augure pour la France. Non seulement la Corrèze est le département le plus endetté de France, mais son attractivité économique s’est totalement effondrée depuis que le candidat socialiste est aux manettes.

Car à force de dépenser l’argent des contribuables (et de leurs enfants) dans des projets pharaoniques qui ne se justifient pas, François Hollande a détourné les subsides publiques des vraies domaines où il aurait pu donner un peu de compétitivité à un département enclavé : formation (la vraie, pas celle des gadgets Apple), infrastructures routières (Jacques Chirac avait en son temps construit deux autoroutes), …

Autant d’exemples de mauvaise gestion qui font sourire en Corrèze à l’heure où François Hollande fait la leçon à Nicolas Sarkozy sur la perte du AAA. Celui de la Corrèze est parti depuis belle lurette… et le département continue à s’enfoncer sous le fardeau d’une dette publique insupportable.

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    je vous trouve un peu en boucle sur Hollande en ce moment… Rien de mieux à se mettre sous la dent pour le dézinguer?

    Cela dit, je ne vois pas tellement ce qu'il y a de choquant de la part de Grhollande à dire que c'est la faute à la politique de Sarkozy si la France a perdu son AAA; même si il n'a pas totalement raison, il est dans son rôle de leader de l'opposition.

    Si Ségo avait été élue en 2007, qu'aurait dit Sarkozy sinon la même chose qu'Hollande?

    Sauf que dans ce cas, cela aurait été infiniment plus grave qu'avec Sarko: nous serions en pleine guerre civile, nous aurions du demander de l'aide aux Casques Bleus, le PSG aurait été relégué en division d'honneur, Booba serait toujours numéro un des ventes d'album (d'ailleurs il ne resterait plus que lui), la Société Générale et Renault auraient été racheté par un émir plein aux as et délocalisé à Dubaï, Eva Joly serait à la tête de EDF/Areva suite à la fusion nucléaire des deux groupes, DSK présenterait le journal du hard en guépière à 19h30 à la place du Grand Journal et Polanski ferait un remake de Rosemary's baby avec Frédo Mittérrand. On l'aurait échappé bel.

  2. fred dit :

    Après avoir colporté des allégations mensongères concernant les agents du Conseil général, Jean-François Copé multirécidive dans le mensonge en évoquant une gestion soi-disant calamiteuse de la Corrèze", déclare la députée PS dans un communiqué.

    "Les faits sont têtus et la réalité des chiffres contredisent formellement les accusations infondées du secrétaire général de l'UMP. Entre 2001 et 2008, la droite corrézienne a cumulé une dette de 300 millions d'euros et, sur les quatre dernières années qui ont précédé l'arrivée de François Hollande à la tête de ce département, cette dette a explosé de 283% ! Si bien que, lorsque la gauche est arrivée en responsabilité, la Corrèze était le département le plus endetté de France", rappelle-t-elle.

    "En réalité, une gestion exemplaire des finances publiques est mise en oeuvre depuis 2008" et l'arrivée de M. Hollande à la tête du Conseil général. "Ces trois dernières années, le recours à l'emprunt a été réduit de près de 50% comparé à la gestion de l'UMP", a-t-elle ajouté.

    • Barèges Michèle dit :

      il suffit d’interroger quelques corréziens ,surtout les habitants de Tulle pour savoir que la Corrèze est aussi bien gérée que la France. CALAMITEUX.Et tout le monde connaît la propension naturelle de la gauche à sortir des chiffres complètement faux. On voit d’ailleurs où ça nous mène.

  3. chris28 dit :

    Oui…C’est quand même en Corrèze que Hollande vient de faire presque 65% des voix. Ils n’ont pas insatisfaits les corréziens! Ils savent mieux que les autres, les 65%, comment ça se passe bien chez eux. 😉

  4. Potier dit :

    Peut on me renseigner,a combien était la dette avant l’arrivée de monsieur Hollande, et a combien est elle maintenant? Merci pour votre réponse

  5. […] les médias s’étaient peu intéressés au cours de la campagne présidentielle au bilan de François Hollande à la tête de la Corrèze. L’ancien président du conseil général avait pourtant battu tous les records et en avait […]

Laisser un commentaire