Sarkozy dénonce « l’arrogance déplacée » de François Hollande

Rédigé par lateigne (24actu) le 30 janvier 2012.

Nicolas Sarkozy a montré son impatience de rentrer en campagne lors de sa dernière allocution de président de la République. S’il a surtout été question de la gestion de la crise, le président de la République en a profité pour annoncer son entrée prochaine en campagne et dénoncer « l’arrogance déplacée » de François Hollande… L’explication de texte est pour bientôt !

« Être anormal », « Sale mec », les insultes pleuvent du côté d’un François Hollande qui a fait de l’anti-sarkozysme son fond de commerce. Le candidat socialiste, adulé par la presse et qui se voit déjà élu avant même le début de la campagne, ne pourra pas continuellement afficher son mépris pour Nicolas Sarkozy (qu’il refuse désormais de nommer).

Si le président de la République est encore contraint d’observer son devoir de réserve par respect pour ses fonctions, ses déclarations dimanche ne laissent pas place à l’ambiguïté : Nicolas Sarkozy sera candidat… et il répondra alors aux attaques et insinuations du parti socialiste et du camp Hollande.

Et on sent que Nicolas Sarkozy, dont la passivité n’a jamais été le fort, piaffe d’impatience à l’idée d’en découdre et de se mesurer à l’idole des salles de rédaction (qui n’électrisent pourtant pas les foules). Le président de la République, qui ne « se dérobera pas », semble plus impliqué et déterminé que jamais à mener combat.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    il parait que Delanoë a traité Sarko de "petit bras". Vite, un article pour réparer l'injustice!

  2. denis dit :

    après s'être si brillamment exprimé, Albert est parti faire son rot…

Laisser un commentaire