Sécurité, vote des étrangers, mariage homo : enjeux de 2012

Rédigé par maximus (24actu) le 13 février 2012.

Quelle société les Français souhaitent-ils léguer à leurs enfants ? Une société multiculturelle sans identité, où deux mille ans d’histoire nationale et de traditions sont jetés en pâture aux mirages du progressisme ? Un une France retrouvée et en paix avec elle-même ? Ce choix historique de civilisation n’a jamais été aussi marqué qu’à l’approche du scrutin de 2012 : François Hollande et le parti socialiste ont promis de saper les fondements de la société française.

Qui peut penser que la solution aux problèmes d’insécurité que connait notre pays face aux légions de petits caïds désoeuvrés, passera par une moindre confiance aux policiers ? François Hollande assure pourtant, dans une caricature scandaleuse, qu’il faut empêcher l’arbitraire des forces de l’ordre et les « contrôles aux faciès »… et donner le pouvoir aux juges : ces mêmes juges qui libèrent le lendemain les voyous arrêtés la veille par la police.

Qui peut considérer que la France demeurera la France et que notre démocratie se portera bien si on accepte (par pure démagogie) de voir des étrangers (donc des non-citoyens) prendre part aux élections. Une promesse de François Hollande qui veut dire que le peuple français ne décidera plus de son avenir, mais que des étrangers pourront influer directement sur les choix électoraux ! La négation de la citoyenneté telle que définie depuis la Révolution française !

Quel peuple peut accepter que le mariage, ciment de toute société, ne soit plus qu’une kermesse de l’hédonisme. Toutes les civilisations qui ont abandonné la famille et accepté le mariage homosexuel, ont rapidement sombré dans la décadence… La nature a ses raisons… que même le parti socialiste et la communauté gay ne peuvent ignorer !

Quelle société peut enfin tolérer que l’on légalise la mise à mort « médicalement assistée » (les docteurs nazis étaient des précurseurs) de nos aînés. Aider les personnes âgées à mourir dans la dignité avec un minimum de souffrance, bien sûr ; mais nul ne peut se prendre pour Dieu et choisir le moment de la mort d’une autre personne sans être un monstre.

Pour toutes ces raisons et pour beaucoup d’autres, le choix que les Français feront lors de la prochaine présidentielle est décisif pour l’avenir de notre pays. Veut-on terminer l’oeuvre de destruction de la France ou tenter de relever la tête et de redresser notre pays. Et le redressement (y compris économique) ne se fera que si nous revenons aux valeurs fondamentales qui ont permis à nos ancêtres de bâtir notre puissance.

Déjà une remarque sur cet article

  1. actdown dit :

    je suis etranger ,zoophile je souhaite la victoire de hollande .ainsi j'aurai le droit de voter aux legislatives,je pourrai epouser ma chienne.vive la france de la decadence.

Laisser un commentaire