Hollande et le PS à la remorque de la campagne de Sarkozy

Rédigé par didoulefou (24actu) le 23 février 2012.

Nicolas Sarkozy est entré en campagne et c’est clairement lui qui impose le tempo des débats et propose des idées nouvelles. François Hollande, qui pérorait et se répandait contre le président tant que ce dernier n’était pas candidat, est désormais sur la défensive avec un seul objectif : contrer Nicolas Sarkozy.

Le rapport de force politique a changé depuis l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy. Le président de la République donne de la hauteur au débat et démontre des qualités qui étaient jusque-là absentes de la pré-campagne socialiste : imagination, courage, volontarisme et idées nouvelles pour positionner la France dans un monde nouveau.

La gauche semble dépassée face à ce discours fondamentalement politique, elle qui depuis cinq ans consacre l’essentiel de son énergie à attaquer Nicolas Sarkozy et à cultiver une sarkophobie qui permet de détourner les Français du vrai débat politique : souhaitons nous moderniser notre pays pour conserver notre statut de puissance (économique et diplomatique) ou préférons nous la solution de l’affaiblissement et l’appauvrissement en douceur.

Ce débat essentiel ne pourra pas être perpétuellement tronqué par les anathèmes politiciens de François Hollande et du PS à l’encontre de la personnalité du président de la République. Les Français ne choisissent pas leur président de la République en fonction du restaurant où il a célébré sa victoire… La démocratie vaut heureusement mieux que ça.

Mais pour qu’il y ait une confrontation d’idées utile pour la France, il faut que les deux camps proposent des solutions… et s’y tiennent. La stratégie d’évitement de « l’anguille » François Hollande n’est pas propice à un débat de qualité : les Français savent-ils vraiment ce que le candidat socialiste pense du libéralisme, du nucléaire, d’Hadopi, immigration, euthanasie,…

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. poliorcte dit :

    En fait j'ai du mal à saisir, vous êtes un site de droite ou d'extrême droite ? c'est pas clair. Certains articles sont franchement réac et sentent les années 30 et 40 à plein nez, d'autres sont proches de la droite sarkozystes classiques: attaques ad-nominem, falsification, manipulation etc.
    Enfin je suis curieux.
    En tout cas je tenais à féliciter les auteurs pour écrire des articles d'une qualité non seulement médiocre mais pleins de fiel et rejet de l'autre. Félicitations, il faut de l'imagination pour ça.

  2. domver dit :

    Casse toi pauvre …

Laisser un commentaire