Mélenchon, « voiture-balai » de François Hollande (vidéo Le Pen)

Rédigé par notre équipe le 24 février 2012.

Hier soir, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon nous ont livré un drôle de spectacle, qui sentait un peu la mise en scène des deux côtés. Une critique de la candidate du Front National est pourtant ressortie de cet étrange instant de télévision : Mélenchon sert de "voiture balais" au PS.

Hier soir, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon nous ont livrés un drôle de spectacle, qui sentait un peu la mise en scène des deux côtés. Une critique de la candidate du Front National est pourtant ressortie de cet étrange instant de télévision : Mélenchon sert de « voiture balais » au PS.

Marine Le Pen a-t-elle été piégée ? S’est-elle dégonflée ? A-t-elle fait exprès de se retrouver dans cette situation ? Mélenchon a-t-il été brillant ou ridicule ? Quelle est le rôle de France télévision dans cette parodie de débat télévisé ?

Il n’est pas évident de répondre à toutes ces questions mais on peut toutefois revenir sur la principale attaque de la candidate FN envers Jean-Luc Mélenchon, qu’elle a qualifié de « leurre ». Un leurre destiné a rameuter les mécontents de gauche pour qu’ils finissent par voter Hollande au deuxième tour.

Marine le Pen a expliqué à Jean-Luc Mélenchon qu’elle était d’accord pour discuter avec lui s’il s’engageait à ne pas voter pour François Hollande au second tour des présidentielles. Un bel uppercut dans le nez du rebelle de pacotille.

Car sur ce point, comment ne pas donner raison à la présidente du Front National : après le jeune et sympathique Olivier Besancenot, le PS avait besoin d’un nouveau réservoir à votes pour le deuxième tour. Un nouveau berger chargé de ramener au troupeau les brebis égarées dans la contestation, le vote FN ou l’abstention. Mélenchon, le litchi de la politique française (piquant à l’extérieur, rosâtre à l’intérieur), avec son patrimoine de grand bourgeois et son éducation de socialiste, était parfait pour jouer ce rôle. Il s’en sort à merveille.

Mélenchon prendrait-il les Français pour des ânes?  Tout ce qu’il dénonce si violemment, ce qui l’indigne, déclenche ses fausses colères d’acteur, les socialistes l’ont fait, le font et le proposent dans leur programme. En se ralliant au deuxième tour, comme un caniche, il prouvera qu’il n’est pas crédible, qu’il n’a pas d’honneur.

Jean-Luc Mélenchon fait son anti-système pour racoler chez les mécontents d’extrême gauche et taper dans l’électorat de Le Pen, puis, au lendemain du premier tour,  il se ralliera au grand capital et à l’union européenne en échange d’un ministère. Quand la politique politicienne se fout du peuple…

Il faut être bien naïf pour voter Mélenchon…

   

Déjà 20 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    Monsieur Mélanchon, vous l'aimez bien quand il se paye la binette de Flanby… C'est une toute autre histoire quand il s'agit de jouer les molosses face à la Marine.

  2. denis dit :

    je note que l'équipe à de la suite dans les idées et pas beaucoup d'imagination. Aujourd'hui, pour parler de la campagne de Flanby, vous utilisez le mot "voiture-balai". Hier vous évoquiez le mot "remorque". Demain, ça sera quoi? "Caravane"?

  3. VLADIMIR dit :

    MARINE LE PEN a bien eu raison ,de refuser le dialogue avec ce grossier personnage

    imbu de sa personne ,qui ne sait que pratiquer la vulgarité

    Ça place il faut qu'il en profite c'est derrière le c-u-l des vaches au salon de l'agriculture .

  4. zebyfic dit :

    assume toi pov'con !!!!! melanchon est minable.La Marine aussi pas pour les memes raisons. quand à
    François le Bearnais et flamby je les renvoie dos à dos; ce sont tous deux des sans-couilles incapables de dire la verité aux français.que des promesses qui n'engagent que ceux qui les croient

  5. Gogrouch dit :

    Oh! Bravo à Jean-Luc Mélenchon, qui m'a littéralement bluffé jeudi soir. 4 choses :
    1- Mélenchon injurieux? Franchement, si Marine Le Pen se pose en représentante de la politesse prout-prout et de la bien-pensance stérile, on n'est pas sortie. Et l'humour, bordel? Et la liberté de parler, de penser, de s'exprimer!
    2- Mélenchon méprisant envers les électeurs frontistes? Distinguons la candidate et ses électeurs; Mélenchon s'est moqué de la première, non des seconds – et je ne pense pas que beaucoup de partisans frontistes se sont sentis insultés par les qualificatifs de "chauve-souris" ou de "semi-démente", à moins d'être un peu bizarre et de poser leur candidate en "idole" intouchable, en nouvelle figure sacrée que l'on ne peut critiquer sans blasphème. En tout cas si Marine Le Pen se mettait demain à prononcer les mêmes mots contre mon/ma candidat(e) préféré(e), je ne me sentirais nullement insulté!

  6. Gogrouch dit :

    3- Pas assez haut dans les sondages le Mélenchon? Mais n'est-ce pas elle qui fait ici preuve de ce mépris qu'elle reproche si hypocritement à son adversaire? Marine Le Pen ne parle donc plus à ceux qui font moins de 17% dans les sondages (ces mêmes sondages qu'elle fustige d'ailleurs, mais passons)? hmm. Elle doit pas parler à grand'monde.
    4- Enfin, seule idée intéressante de celle qui se fit humilier en direct, lisant l'air de rien son journal : Mélenchon est un leurre, la voiture-balais de M. Hollande. Ah, enfin une vraie pique. Sauf que, à mon humble avis, celle-ci fut, une fois encore, balayer d'un revers de mais par un Mélenchon très en forme : Mélenchon et Hollande ne sont pas des ennemis, ils sont tous deux de gauche, deux courants dans une famille politique plus large, celle de la Gauche. Bref, face à la dialectique Système/Anti-Système, Mélenchon répond, en bon homme de lettre, par une autre dialectique, celle de la Gauche contre la Droite.
    Et si c'était Marine Le Pen la "voiture balais" de Nicolas Sarkozy (qui lui aussi se pose en "Grand Candidat Anti Système")?

  7. Gogrouch dit :

    Oups fausse manip'. Excusez-moi.

  8. Phil dit :

    Mélanchon a été brillant. Il a écrasé Marine Le Pen qui était à 2 doigts de pleurer.

  9. John84 dit :

    Tiens, un socialo-communiste et ses 350millions de mort vient faire sa propagande mensongère et démagogique comme toujours. Va suivre ton caniche jusqu'à hollanmou le 23avril

  10. gjn dit :

    la démonstration fut claire;
    avec Monsieur Gueno, pas de problème.;un échange de qualité…
    le reste…faire de l'audience..;réussi sur ce point.

  11. Lizerunn Icht dit :

    Aie… ils ont raté ton opération des hémorroïdes ?
    Ca doit être dur, je compatie.

    Alors, voyons voir, tu dézingues tour à tour Mélenchon, Le Pen, Hollande et Bayrou…
    Bon sang mais tu dois être un de ces dégénérés qui votent pour le nabo de l'élysée ?

    Ah sinon, tu n'es qu'un énervé de plus pour qui la politique et les élections ne servent à rien et dans ce cas il n'y a qu'un remède, te laisser moisir dans ton coin.

    Bonne décomposition donc.

  12. Lizerunn Icht dit :

    Encore un lobotomisé qui a réussi à retenir 1 ou 2 éléments de langage frontiste et qui les balance comme une écholalie d'autiste partout ou il peut les placer.

  13. zebyfic dit :

    il est seul contre tous,il s'appelle nicolas sarkozy sacré bon sang.
    casses toi pov'con. zebyfik et nik ta mere tudois aimer ça

  14. maxx dit :

    Lobotomisé = mélenchoneux, et encore c'est là leur moindre défaut.

  15. maxx dit :

    Devant un sac de bétise vivante comme mélenchion, on ne peut QUE pleurer.

  16. Laulau1 dit :

    @John84

    350millions de morts à cause du communisme. Pourquoi pas 350 milliards, quand on commence à déc..er, pas de raison de s'arrêter à un zéro supplémentaire. A la fin de l'URSS sa population avait plus que doublé et ce malgré la guerre civile jusqu'en 1924 et les 20 millions de morts dans la lutte contre le nazisme. Alors si on y ajoute vos 350 millions, il y aurait eu là bas une augmentation de population de l'ordre de 500% en 70 ans.
    Une preuve de la supériorité du socialisme ?

  17. Jean Czerny dit :

    Si j'ai bien compris, il y a trois arguments pour Marine Le Pen de ne pas débattre avec Mélenchon :

    1) "Il est grossier, vulgaire, etc., donc ne mérite pas de débat"
    Ce n'est pas à elle de décider qui est digne ou pas : c'est par le débat que le peuple français jugera si Mélenchon est ceci ou cela. En refusant sous couvert de "dignité", elle ne fait rien de plus que priver les français du droit de se faire un avis par eux-même.

    2) "La voiture-balai"
    Quand le FN est éliminé du 1er tour, l'essentiel de ses voix se reporte sur le candidat de droite… Le candidat FN est donc depuis toujours la voiture-balai de la droite ?

    3) "Pas assez haut dans les sondages"
    Jean-Marie Le Pen a toujours crié au scandale lorsque ses adversaire PS et UMP évitaient le débat avec lui sous le prétexte qu'il n'était qu'à 10%… C'est commode de choisir le discours en fonction de ce qui arrange : Bas dans les sondage ? On se moque des "grands" qui refusent de débattre. Haut dans les sondages ? On refuse de perdre du temps avec les "petits". Elle se comporte comme tous les candidats du système en fin de compte.
    Accessoirement, je serais plus prudent qu'elle à sa place : les sondages confirment la baisse lente mais continue de Le Pen en même temps qu'ils montrent la progression, lente mais toute aussi continue, de Mélenchon : si ça continue, les courbes se croiseront bientôt…

  18. Gogrouch dit :

    Tout à fait! Vous avez vu juste, les courbes aujourd'hui se croisent…

Laisser un commentaire sur denis