Le super-impôt Hollande va tuer le championnat de France et l’ensemble de l’économie française

Rédigé par jeudes le 02 mars 2012.

Aujourd'hui, je me suis connecté sur facebook et un de mes amis, pourtant pas féru de politique mais amateur de sport, avait publié l'article "La réforme qui fait peur" du site lequipe.fr.

Aujourd’hui, je me suis connecté sur facebook et un de mes amis, pourtant pas féru de politique mais amateur de sport, avait publié l’article « La réforme qui fait peur » du site lequipe.fr.

Cet article, très bien fait, résume les conséquences catastrophiques pour le football français de la réforme, voulue par le candidat François Hollande, consistant à créer une nouvelle tranche de 75% pour les plus hauts revenus. Il y ait rappelé qu’une réforme spoliant à tel point les footballeurs français risque de transformer ces derniers en exilés politiques fuyant à l’étranger, ce qui correspondrait à « la mort du football français » comme le dit le président de la LFP, Frédéric Thiriez.

Lateigne(24heuresactu) a également relayé l’information sur le site 24heuresactu.com, et à jute titre, car elle mérite d’être diffusée largement cependant il me semble important d’étendre cette analyse à l’ensemble de l’économie.

En effet, ce qui m’étonne c’est qu’en France, si le ministre des Sports, l’ancien sportif David Douillet, a rappelé à l’Assemblée qu’une telle réforme risquerait de « tuer le sport français », il semble impossible au Président, désormais candidat, d’affirmer vouloir attirer, ou du moins conserver, en France, les créateurs d’entreprise aisés alors que pourtant, taxer à 75% les très hauts revenus, « c’est une mesure qui va nuire au talent en général » comme le rappelle Michel Seydoux.

Mais alors pourquoi est-il possible d’écrire dans le quotidien le plus vendu de France qu’on veut garder nos footballeurs alors qu’il est interdit d’avoir de l’estime pour les entrepreneurs gagnants de l’argent en créant des emplois au même titre que les sportifs de très haut-niveau qui sont très bien payés car font des entrées et rassemblent un grand nombre de téléspectateurs derrière leurs écrans.

Faut-il rappeler à Monsieur Hollande qu’une taxation pragmatique consisterait à chercher à ce que les familles aisées restent en France, continuent à payer leurs impôts au fisc français et investissent dans les entreprises de demain de notre pays pour ainsi réduire le chômage français?

Il est important de rappeler que cette réforme serait mauvaise pour l’ensemble de l’économie et non pas seulement pour le monde du sport. Une telle taxation, purement idéologique, a pour unique but que de chercher à faire oublier la nécessaire maîtrise de la dépense publique en faisant croire que certains peuvent payer et surtout nous fait oublier que le problème de la dépense publique nous concerne tous.

Déjà une remarque sur cet article

  1. denis dit :

    je pense que tout le monde à oublier que l'on est en période électorale et, qu'à juste titre, les conneries dites par les politicons candidats à l'élection suprême sont sujettes à caution. Croyez vous réellement possible que cette taxation soit du domaine du possible? Mais je suis persuadé que même Flanby n'y croit pas vraiment. Faire des promesses irréalistes, c'est l'apanage des politicards. Cessez de geindre, le football restera (malheureusement) un sport où le fric sera le maître mot, où les "sportifs" resteront une élite (trop) grassement payée à ne rien faire (sauf à taper le ballon pour le plaisir de quelques braillards bariolés), où les sponsors continueront à vendre leurs millions de spots publicitaires aux chaînes de télé pour que des gogos achètent des pompes fabriquées par des petites mimines sous payées. Comme si il y avait besoin de Hollande pour que les joueurs s'expatrient pour ne pas payer d’impôts en France. Demandez à l'autre brêle d'Anelka à quelle hauteur il sera taxée sur sa paye de pharaon pour jouer chez des japonais.

Laisser un commentaire