Communisme : Mélenchon fait censurer deux journalistes (Ardisson)

Rédigé par lesoufflet le 12 mars 2012.

Le présentateur Thierry Ardisson a expliqué que Jean-Luc Mélenchon lui avait fait du chantage pour que Christophe Barbier et Jean Quatremer ne soient pas invités dans son émission. Des méthodes qui rappellent celles d'autres dirigeants communistes...

Le présentateur Thierry Ardisson a expliqué que Jean-Luc Mélenchon lui avait fait du chantage pour que Christophe Barbier et Jean Quatremer ne soient pas invités dans son émission. Des méthodes qui rappellent celles d’autres dirigeants communistes…

Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission de Thierry Ardisson, Salut les terriens, samedi 10 mars. Il devait y être opposé à deux journalistes, Christophe Barbier et Jean Quatremer, mais il a eu peur de les affronter et a lancé un ultimatum à Thierry Ardisson au dernier moment : « tu as invité mes deux pires ennemis, ils sont pourris jusqu’à la moelle, je ne viens pas », aurait-il dit au présentateur.

Ardisson n’a visiblement pas apprécié les méthodes bolchévistes du Mélenchon, mais il n’a pas eu le choix, comme il l’a expliqué, passablement énervé : « il savait parfaitement que je ne pouvais trouver personne pour le remplacer en quelques heures. Je n’avais pas le choix  : il me tenait au bout du fusil. J’ai donc du vous annuler ainsi que Christophe et demander à Éric Brunet de BFM et à Christophe Deloire de vous remplacer au pied levé, ce qu’ils ont accepté de faire très gentiment ». Pour le présentateur, « c’est la première fois que l’on me plante ainsi. Mélenchon m’a baisé la gueule et utilise les mêmes méthodes que Marine Le Pen qui a refusé de débattre avec lui. […] J’ai bien sûr appelé une assistante de Mélenchon dès vendredi matin, que j’ai eu en personne, et qui, comme d’habitude, ne m’a pas rappelé : le député européen n’a pas pour habitude de s’expliquer auprès de ses ennemis. »

Que Jean-Luc Mélenchon ait peur de débattre avec des adversaires d’un certain calibre, comme Jean-Marie Le Pen, Christophe Barbier ou Jean Quatremer, cela peut se comprendre. Qu’il prenne une émission de télé et la liberté d’expression de journalistes en otage n’est pas admissible en démocratie.

Qu’il le veuille ou non, Mélenchon n’est pas dans une république populaire où les pouvoirs politiques peuvent contrôler les médias.

Déjà 14 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    parce que quand Sarko choisis le "panel de français" qu'il doit affronter "courageusement" dans un show télé digne de Colaro, on est très loin de la propagande communiste…

  2. PM92 dit :

    Si hollande et sa clique de cocos ( mélenchon , joly, etc..) arrive au pouvoir, nous sommes déjà au courant du devenir de la France.

  3. denis dit :

    merci momo, je voterais Jésus le 26 avril.

  4. denis dit :

    "Allonz'enfants de la Patriiiii-iii-euh…"

  5. Olympe dit :

    Si Sarko doit nous sortir de la merde, comment se fait il qu'il ait fait le contraire pendant 5 ans ? Les médias sont complaisants avec la droite, l'extrème droite. Tu parles d'une liberté d'expression ! Par contre, pour faire de l'anti communisme ou de l'anti Melenchon, là, il y a toujours du monde à la télé ou à la radio. Pourquoi certains choisiraient avec qui ils veulent parler et pas d'autres ? qu'est-ce qu'on a en à foutre des états d'âme de ces pro sarko ou Le Pen de la télé ! Assez de la haine, vive la fraternité entre les peuples !

  6. lilidubassin dit :

    Méthode de Bolchevik par un Bolchevik franc-maçon, il a de la gueule face caméra devant une quiche, mais des que du sérieux se présente monsieur se chie dessus et se défile.

  7. ardisson aurait du inviter François Asselineau, il se serait fait un plaisir de venir, et débattre avec mr melanchon, cela aurait été fort intéressant

  8. carrasco dit :

    Mélenchon n'est pas Communiste.
    Quant aux journalistes, ils ne sont pas libre, car la majorité des médias sont aux mains des capitalistes.

  9. maxx dit :

    "Par contre, pour faire de l'anti communisme ou de l'anti Melenchon, là, il y a toujours du monde à la télé ou à la radio."

    Les cocos et la victimisation….
    Ils sont aussi bien boureau que victimes professionnelles. les merdias sont à genoux devant la tronche de cul méluche, mais bien sur c'est Marine Le Pen, qui a du subir l'haleine puante de mélenfion, qui contrôle les médias, mais oui…

  10. maxx dit :

    La force de conviction de momo est vraiment irrésistible.

  11. Axel dit :

    Je peux répondre idéologiquement et historiquement.

    Le communisme, c’est le marxisme. Si vous avez un peu lu des livres d’histoire, vous auriez compris que le Stalinisme ce n’est pas le Communisme. ( Renforcement de l’État par exemple ).

    Mais aussi, Staline à était l’un des plus grand tueur de communistes, et de révolutionnaires.

    • maxx dit :

      "Mais aussi, Staline à était l'un des plus grand tueur de communistes, et de révolutionnaires. " Comme pour les islamistes, quand on n'a plus d'adversaires à tuer, reste les partisans.

    • Sof dit :

      Enfin quelqu'un qui fait la différence entre le vrai communisme et ce qu'on nous a toujours fait passer pour du communisme mais qui n'en est absolument pas, le "stalinisme" et autres régimes soviétiques !

      C'est cette information qui devrait être diffusée largement car un grand nombre de personnes ne font pas cette différence.

  12. Axel dit :

    Le Bolchevisme est une doctrine typique qui sort grandement de la doctrine de Marx. Les mencheviks étaient marxistes, les bolcheviks avaient une vision différente.

    Encore une erreur historique.

Laisser un commentaire