Vote des étrangers, mariage homo : cache-misères socialistes

Rédigé par didoulefou (24actu) le 04 juillet 2012.

04.07.2012
hollande-ps-démagogie

Faute d’idées originales et manquant surtout du courage politique indispensable pour affronter pleinement le défi du désendettement, le pouvoir socialiste en est réduit à user de subterfuges pour amuser les bobos et donner l’illusion du changement. Des alibis sociétaux qui ne coûtent rien au Trésor Public mais qui sapent en profondeur les fondements de notre société.

Faut-il s’offusquer des promesses socialistes de ce début de mandat ou seulement en sourire tant elles sont dérisoires et vaines au regard de la situation de la France ? Bâti dans le cadre des trente glorieuses, notre système social est obsolète et notre pays vit à crédit depuis des décennies.

Les gouvernements qui se sont succédés ont pris grand soin à éluder le problème, mais la réalité s’est violemment rappelée au bon souvenir des Français depuis plusieurs mois. Nicolas Sarkozy semblait en avoir pris (au moins partiellement) la mesure : cela lui a coûté la présidentielle.

François Hollande a en revanche choisi de demeurer dans l’ambiguïté, cherchant à rassurer les marchés par des mesures indispensables d’austérité, mais refusant d’assumer une politique de diminution drastique des coûts de fonctionnement de l’Etat providence. Plutôt que d’aborder les questions qui fâchent, il préfère jouer la carte sociétale.

En annonçant simultanément le mariage homosexuel et le droit de vote des étrangers lors de son premier discours de politique générale, Jean-Marc Ayrault n’a rien laissé au hasard. Ces deux mesures symboliques ont permis de masquer les vrais enjuex auxquels sera confronté son gouvernement.

Deux mesures qui doivent polariser les critiques conservatrices… et lui laisser les coudées franches pour mettre en sourdine les questions liées à la dette et aux coûts pour les contribuables de sa politique, notamment en matière de recrutements dans la fonction publique.

Doit-on rebondir encore une fois sur la folie du vote des étrangers, qui offrirait à des non-citoyens le droit de choisir les représentants de la République (y compris les législateurs puisque les sénateurs sont élus par de grands lecteurs, notamment des élus municipaux) et le risque communautariste qui en découle ? Doit-on réagir aux implications qu’aura le mariage homosexuel et l’homoparentalité sur notre société ?

A quoi bon ? Mieux vaut garder notre énergie et notre esprit critique pour juger le gouvernement sur les véritables défis du moment : le péril de la dette qui peut faire basculer notre pays dans les mois à venir vers une situation à la grecque.

Déjà 16 remarques sur cet article

  1. John dit :

    C’est à croire que pendant l’heure qu’a duré la partie économique du discours de politique générale (ça ne servait à rien de rajouter « premier », un discours de politique générale est toujours un premier discours du PM à l’Assemblée Nationale, et n’est suivi d’aucun autre avant le changement de gouvernement), vous faisiez la sieste ou cuviez votre vin !

    Quant au reste, on ne s’abaissera pas à critiquer une argumentation aussi faible : le mandat impératif n’existe pas en France, que l’élu le soit par des boulangers, des bourguignons ou des catholiques ne change rien (c’est le sens du mot République), par ailleurs les grands électeurs étrangers sont déjà privés de vote aux sénatoriales, et ne peuvent tenir aucune fonction régalienne. Vous ne connaissez rien aux institutions de votre pays, c’est votre droit après tout. On ne s’abaissera pas à critiquer non plus l’invention et la sortie du chapeau de « principes fondamentaux » du mariage servant à cacher la confusion que vous faites entre mariage religieux et mariage civil, crier « haro sur la baudet » quand tout le monde sait que c’est un âne n’est pas charitable. On ne s’abaissera pas non plus à vous demander quel est votre problème avec les « bobos », qui ne sont jamais que des citoyens comme les autres. Si un journal écrivait le quart de ce que vous écrivez sur ces « bobos » en disant « ouvriers », vous hurleriez de haine et de rage (n’ayant pas d’idées, vous ne savez rien faire d’autre)

    Mieux vaut utiliser notre énergie à autre chose, par exemple se renseigner auprès des vrais journaux. Ceux qui écrivent des articles sur des faits, pas des délires.

  2. john le bobo dit :

    cher John,

    Vous avez une argumentation d’étudiant en première année de droit, autrement dit « piteuse ».
    Quand au discours laissons faire le temps, laissons les français se rendre compte de leur erreur.

    • John dit :

      J’aime mieux avoir une argumentation « piteuse », que pas d’argumentation du tout. Je suppose que ce genre de remarques ad hominem et prétendument insultantes est lié à votre incapacité fondamentale à vous baser sur des faits pour défendre vos idées, donc je ne vous en veux pas : chacun fait avec ce qu’il a, même si parfois ce n’est vraiment pas grand chose.

  3. denis-le-rouge dit :

    « Des alibis sociétaux qui ne coûtent rien au Trésor Public.. »

    c’est toujours ça de pris, en cette période « d’austérité » et de « rigueur » qui n’ose pas dire son nom. Quand on n’a rien d’autre à écrire chez 24heuresactu, on fait comme les socialos: « du cache misère ».

    Encore un énième article sur le même thème antédiluvien du méchant étranger barbare qui ne va voter que pour faire bouffer du halal à nos enfants français de souche. Va falloir quand même changer de disque… Comme si tous les étrangers résidents en France étaient forcément tous des barbus enturbannés.

    Enfin, quand on connait les positions de Valls sur la question, ce thème récurrent chez les socialos ne risque pas de voir le jour tout de suite. Ce fait même presque 35 ans que ce droit de vote ne cesse d’être enterré par les même qui le porte aux nues à chaque élection. A se demander si tout cela n’est pas fait pour occuper non seulement les bêtes bobos parisianistes mais aussi une partie de la franche de la Nouvelle Droite (« Petit QI, gros bunker » comme disait Odeurs) et du FN. Ca ne coute rien au Trésor Public mais ça fait causer. A se demander si Hollande ne fait pas de la comm’ à la sauce Sarkozy.

    • John dit :

      C’est drôle, quand on lit l’excellent livre de Gérard Noiriel « Immigration, antisémitisme et racisme en France », on peut constater que les arguments de « double appartenance », de « communautarisme » ou de volontés sécessionnistes par rapport à la patrie étaient déjà utilisés depuis le milieu du XIXe siècle, respectivement contre les italiens, les portugais, les polonais, les juifs, les savoyards, les espagnols… avec toujours cette remarque selon laquelle « Cette fois-ci c’est différent », qui a toujours été fausse.
      Bref, comme vous le dites, le vieux disque est toujours facile à sortir : on prend un vieil article de « La libre parole » ou de « Gringoire », on remplace le terme « juif » par « musulman », et on n’a plus qu’à publier. Ca évite de trop avoir à réfléchir, et les petits bourgeois du XVIe qui lisent ce site pour se donner des frayeurs sans trop prendre de risque en ont pour leur argent. Tout le monde est content.

  4. Paul Emiste dit :

    Je ne suis pas d´accord (pour une fois) avec votre analyse. Le mariage homo détruit le fondement de notre société, je parle bien sûr de la famille, qui, faut il le rappeler, se compose d´un papa une maman et des enfants.

  5. PauvreFrance dit :

    Ben heu le fait est qu’on a besoin d’un zizi et d’une foufoune pour se reproduire… si la nature l’a voulu ainsi c’est pour une raison non? De plus: si ma tante en avait on l’appellerait tonton vous ne croyez pas? C’est naturel ça non mon bon John?

    • John dit :

      Le fait est que la sexualité sert à autre chose qu’à la reproduction, et que l’homosexualité a toujours existé. Désolé de décevoir vos théories à base de dictons. Ah, mais j’oubliais : je ne discute pas avec les gens qui n’ont aucun respect, et aucune dignité. Au revoir.

      • mereavantout dit :

        cher john
        je ne fait pas de beaux discours comme vous »insultant pour le commun des mortels »
        ce qui nous différencie des animaux c’est la prise de conscience
        en ce qui me concerne c’est elle qui m’a guidé dans mes choix depuis ma petite enfance.
        la vie est ainsi :un homme ,une femme ,un bébé et perso je trouve que s »est géniale!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. Reciprocité. dit :

    Je n’ai rien à priori contre le vote des étrangers aux municipales mais à la seule condition que la réciprocité existe. Quels sont les pays dans lesquels les expatriés français ont le droit de voter??

Laisser un commentaire