Récépissés : Manuel Valls enterre sa mesure anti-flics

Rédigé par maximus (24actu) le 11 juillet 2012.

Photo : Parti Socialiste

Photo : Parti Socialiste

Rétropédalage pour le ministre de l’Intérieur qui voulait contraindre les policiers à produire des récépissés lors des contrôles d’identité. Cette mesure, unanimement rejetée par la police et qui aurait rendu impossible les missions (déjà compliquées) de nos forces de l’ordre, a finalement été enterrée par Manuel Valls.

En matière de sécurité comme ailleurs, il y aura eu deux phases dans ce début de quinquennat. La première (comme par hasard avant les législatives) fut celle de la remise en cause systématique du sarkozysme… nous entrons aujourd’hui dans la seconde, qui consiste à faire machine arrière et à continuer dans le sillon tracé par l’ancien président.

Nicolas Sarkozy n’était peut-être pas le monstre dépeint par la gauche et les médias. La méthode Manuel Valls ressemble en tout cas à s’y méprendre à celle du Sarkozy ministre de l’Intérieur (déplacements tous azimuts, annonces fracassantes,…). Au point que sa seule mesure de rupture (hormi son discours insultant et manquant d’élégance démocratique au moment de la passation de pouvoir avec Claude Guéant) vient d’être enterrée. Valls remet ses pas dans les pas de Sarko…

En effet, peu après son arrivée Place Beauveau, et dans le sillage d’une gauche croyant toujours que les voyous sont des victimes et les policiers des faiseurs de « bavures » compulsifs, Manuel Valls avait annoncé la création de récépissés lors des contrôles d’identité afin de limiter la « stigmatisation » des « jeunes de banlieue », pris pour cibles par ces vilains fachos de droite et leurs sbires policiers…

Une proposition appréciée par la rédaction de Libération et les bobos de gauche, mais que n’avaient guère goûté les policiers, qui voyaient leurs moyens d’actions encore largement remis en cause par cette mesure démagogique et qui redoutaient surtout la teneur du message de défiance envoyé…

Et comme Manuel Valls est finalement quelqu’un de sérieux et qu’il est peut-être la seule personnalité de gauche un tantinet réaliste sur les enjeux d’insécurité, il a fini par donner raison aux policiers… après avoir laissé passer les élections.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Quand j´avance tu recules, comment veux tu, comment veux tu faire une politique cohérente?!

  2. Paul Emiste dit :

    Le socialisme français a une solution pour tout. Nous proposons donc de distribuer des masques de Mickey gratuitement á tous nos jeunes.
    Si vous avez d´autres questions ou problèmes écrivez nous rue de Solférino, nous avons la solution!!

  3. PauvreFrance dit :

    Bien vue Paul Emiste: moi aussi je veux un masque de Mickey! Il est livré avec une jolie Kalachnikov c’est ça?

  4. phuoc hung dit :

    bonjour

    Qu’est ce qu’il va bien pouvoir nous proposer pour éviter les « bavures racistes » notre ministre de l’intérieur ? les policiers controlent uniquement les personnes qui sont de même appartenance ehtnique qu’eux ? risible ?
    OUI il faudra s’attendre à tout avec la nouvelle équipe gouvernemental !!

  5. joris24r dit :

    Quel sinistre crétin ce valls aussi nul que Moumou 1er

  6. Le Cors@ire dit :

    une 1/2 ligne dans les journaux. Si ce rétro-pédalage avait été pratiqué par un Ministre de Droite Libération, le Monde et Merdapart en auraient fait un dossier !!!

  7. Paul Emiste dit :

    En fait i la laisser pisser.

Laisser un commentaire