Roms : l’indignation à géométrie variable de la gauche (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 21 août 2012.

manuel_valls_
Photo : Parti Socialiste

Photo : Parti Socialiste

Après le quinquennat qui a vu les néofascistes Éric besson, Brice Hortefeux et Claude Guéant expulser des pauvres Roms sans humanité, il était temps que la gauche arrive au pouvoir et mette en œuvre ses belles leçons de morale. Désormais, les enfants sont expulsés « gentiment » et sont vouvoyés par les forces de police qui les virent de chez eux.

Les qualificatifs les plus ignobles ont été employés pendant 5 années pour qualifier le président Sarkozy et ses ministres de l’intérieur qui osaient expulser des Roms. De l’opposition aux médias, en passant par le web et les « artistes engagés », les démantèlements de camps Roms ont bouleversé la France et justifié la haine globale contre Sarkozy, Guéant, Hortefeux et Besson.

En constant que François Hollande et son ministre, Manuel Valls, appliquent exactement la même politique que leurs prédécesseurs, on est surpris par la différence de traitement. Bien sûr, quelques éditorialistes qui ont fait (discrètement) la campagne pour Hollande essayent de se racheter une crédibilité journalistique en dénonçant (mollement) les expulsions, mais la ferveur n’est plus la même, le cœur n’y est plus. L’indignation à géométrie variable de la classe médiatico-culturelle française refuse de diaboliser le nouveau gouvernement. Quand Sarko et Hortefeux expulsaient les Roms par haine, racisme, xénophobie et course à l’extrême droite, Valls et Hollande le font pour les sortir de leur camps insalubres, presque par humanisme…

En attendant, Yann Lafolie, le président de l’Atelier solidaire, membre du collectif Solidarité Roms, explique, énervé, que « Sarkozy ne nous a jamais expulsés, finalement, c’est le PS ». L’histoire est à ceux qui l’écrivent… Evacuation de Roms à Hellemmes par France3Nord-Pas-de-Calais

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Des gens en situation irreguliere sur le territoire (droit de rester 3 mois pas plus), qui vivent grandement de rapines, vol de cuivre, mendicité avec enfants en bas age et j´en passe, se retrouvent à faire ce qu´ils veulent, ou ils veulent, et les pouvoirs (sic) public (resic) ne peuvent rien faire.
    Ici en Autriche, gouvernement à majorité socialiste, mairie socialo-ecolo, il n´y a pas de camps, pas de mendicité (mais mesdames fermez vos sacs dans le métro) car c´est interdit et le gouvernement fait respecter cet interdit. Nos socialos-franchouillards sont vraiment coupés de la réalité sur leur planète idéologique, et sont toujours aussi généreux avec l´argent des autres.

  2. muzikant dit :

    .. et rien pour les vraies français sans emploi ou sans logement …

  3. francedissident dit :

    Différents chiffres concernant la délinquance en France viennent d’être publiés:

    Entre 2009 à 2011, la délinquance attribuée à des ressortissants roumains a augmenté de 69 % selon les statistiques de la Direction Centrale de la Police Judiciaire publiées jeudi dernier par Le Parisien.
    20 000 roumains ont été mis en cause en 2011 contre 12 000 en 2009.
    En 2011, un étranger sur 10 mis en cause est roumain particulièrement pour des faits de cambriolage, d’escroquerie et de vol à l’étalage.
    Entre 2009 à 2011, la délinquance des mineurs roumains a augmenté de 103 % c’est à dire qu’elle a plus que doublé.
    Il ne s’agit pas de stigmatiser les Roms mais de penser, avant tout, à tous les français modestes qui sont victimes de cette délinquance. Et non pas, comme le fait trop souvent la gauche, de se draper dans les grands principes pour cacher les chiffres et ne rien faire.
    Pourtant, Cécile Duflot affirme elle-même dans une tribune publiée par Libération vendredi:  » on ne résout pas le problème, on le déplace. »
    Jean-Luc Mélenchon raille l’action du gouvernement:  » quelle est la différence entre un baraquement cassé sur ordre d’un ministre de droite et un baraquement cassé sur ordre d’un ministre de gauche ? C’est le degré zéro de l’imagination!  »
    Nous critiquons suffisamment Hollande et son gouvernement ici pour nous permettre de soutenir Manuel Valls dans son action courageuse contre cette forme de délinquance. Nous l’encourageons mais notre inquiétude va plutôt vers la justice, aux mains d’une pasionaria irresponsable et militante, qui veut  » faire de la prison, l’exception » .(balboa78)
    Voici le commentaire que j’ai publié sur l’Express qui m’a censuré au motif de propos racistes. L’express, quant à lui, publiait des chiffres en baisse concernant la délinquance chez les roms. L’instrumentalisation et la désinformation sont décidément toujours de mises dans la presse bobo bien pensante.
    Merci d’exister. C’est rassurant.

Laisser un commentaire