Quand l’UMP se résoudra à un mariage de raison avec le FN nouveau

Rédigé par Billy Michu le 05 octobre 2012.

marine_le_pen
Photo : RemiJDN

Photo : RemiJDN

Les communistes ont abandonné les ouvriers au profit des immigrés, « L’Humain d’abord » comme scandait Jean-Luc Mélenchon en 2012.

En retour, les ouvriers ont quitté l’Extrême Gauche pour le Front, depuis que celui-ci a entrepris sa dédiabolisation, voulue par Marine Le Pen depuis son arrivée à la présidence du parti en 2011.

Le Front réfute son extrémisme. Il est selon les occasions, soit ni de Droite ni de Gauche, soit de Droite nationale. Le FN se nourrit du Gaullisme et se couche dans le lit du RPR. Il relève de la Droite bonapartiste maintenant ; et surtout, il veut le pouvoir, quand le FN de Jean-Marie Le Pen se complaisait dans une opposition éternelle.

Le FN a changé, mais il met toujours dans le même sac l’UMPS. MLP a appelé à s’abstenir au 2e tour de l’élection présidentielle de 2012, coûtant sa réélection à Nicolas Sarkozy. Difficile pour elle de soutenir un parti dont plusieurs anciens ministres, comme Alain Jupé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Chantal Jouanno, appellent à voter PS en cas de duel FN-PS. MLP misait sur l’idée, qu’en cas de défaite présidentielle de l’UMP, le RPR quitterait l’UDF pour le Rassemblement Bleu Marine. Le divorce de l’UMP n’a pas eu lieu, mais le duel pour la présidence du parti entre Fillon le néo-centriste et Copé le néo-droitier a un goût de duel UDF-RPR.

Maintenant que le FN s’est mis en position de dialoguer avec l’UMP, c’est à l’UMP de se repositionner, car la guerre UMP-FN assurera une réélection tranquille à François Hollande en 2017. D’après le dernier sondage en date, 30% des sympathisants UMP sont pour une alliance avec le FN, ils étaient déjà 55% a vouloir une telle alliance pour les élections législatives de juin dernier.

Mais les députés de la Droite Populaire ou encore l’ex-frontiste Guillaume Peltier, dépositaire au prochain congrès de l’UMP de la motion de la Droite Forte, sont souvent moqués pour la sincérité de leurs déclarations très droitières, par les sympathisants FN. Pourtant, pour qu’une alliance de circonstance soit décidée, le bureau national de l’UMP doit s’ouvrir à ces sensibilités.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Olivier dit :

    Sauf que les programmes économiques sont radicalement différents entre le FN et l’UMP…
    Il n’y a pas que la notion de sécurité ou d’immigration dans les programmes (même si du côté immigration, le FN est beaucoup plus radical que l’UMP)
    Donc pour moi ce serait une erreur et non de la raison…

    • Paul Emiste dit :

      C´est une erreur parce qu´á cause des divisions á droite nous avons un parti qui représentant au plus 25% des français a tous les pouvoirs en France.
      Une autre solution serait d´avoir la proportionnelle avec un minimum de 5% pour pouvoir siéger(comme en Allemagne).
      Cela nettoierait grandement le paysage politique français, mais personne n´a les boules pour le faire, ni même commencer á en discuter.

  2. denis-le-rouge dit :

    et l’UMP se retrouverait de facto embringués dans les même problèmes que le PS avec les Verts.

    Faire à croire aux électeurs que le FN va résoudre la crise en donnant du travail aux Français est une erreur que l’on payera pendant longtemps.

    • Paul Emiste dit :

      Le FN ne resoudra pas les problemes, mais afin de commencer á les resoudre il faudrait qu´un parti de bras cassés comme le PS arrete d´avoir le monopole du pouvoir en France…donc acte.

      • denis-le-rouge dit :

        effectivement, vu l’état de la France que risque de laisser les « bras cassés » du PS, il faudra au moins quelques bras tendu pour la redresser, n’est ce pas?

        • Paul Emiste dit :

          Bras tendus? Que nenni ce sont des nationaux SOCIALISTES.
          Le socialisme, en commencant par l´international et finissant par le national, me fait vomir.

  3. robert dit :

    le lobby juif sioniste de france a deja tranchè depuis belle lurette : »pas d’entente avec le FN sous peine de sanctions shoatiques terribles. »
    c’est enregistrè et suivi .
    le reste n’est que gesticulations et bavardages.

  4. Steph dit :

    Le programme du FN est trop différent de celui de l’UMP, économiquement parlant ils n’ont rien à voir et nous n’avons pas la même vision de l’Europe… de nos jours c’est fondamental. Le FN devrait le comprendre comme ont compris les communistes. Eux ne pouvaient pas gouverner avec le PS mais ils devaient aussi empêcher la droite de gagner. Le FN a joué un jeu dangereux en espérant récupérer un UMP explosé après avoir fait élire le PS.

Laisser un commentaire