Hollande soumis aux journalistes et aux médias parasites

Rédigé par lesoufflet le 18 janvier 2013.

hollande_technikart
Photo : François Hollande

Photo : François Hollande

Cette semaine, Normalito 1er est allé présenter ses vœux à la presse, à qui il a confirmé son « soutien ». Si, jusqu’à présent, on avait plutôt l’impression que c’était la presse qui apportait son soutien à François Hollande, on comprend désormais que la justice fiscale tant promise par notre dessert lacté est un concept qui n’est pas prêt de toucher nos chers journalistes militants.

François Hollande a rassuré les journalistes quant aux subventions hallucinantes perçues par la presse, affirmant qu’elles seraient maintenues et exprimant sa « volonté de mettre la presse d’information politique et générale au premier rang des titres qui en bénéficient« . Pas besoin d’être un expert en sociologie politique pour comprendre le sens de cette phrase : « on va arroser comme des cochons les journalistes politiques et d’opinion, ceux qui nous ont portés au pouvoir et dont on aura toujours besoin« . Quelle meilleure manière de s’attacher le dévouement des journalistes qu’en leur distribuant de grasses subventions ?

Pour rappel, voici comment cette aide à la presse fonctionne dans notre pays, environ dix fois plus généreux avec la presse que les autres états européens. Une explication de Benjamin Dormann, ancien journaliste financier et consultant, qui a écrit un livre choc censuré par les médias, Ils ont acheté le presse :

« La presse en France, c’est environ un peu moins de 11 milliards de chiffre d’affaire. Il y a entre 2 milliards et 2,2 milliards de subventions et encore on ne peut pas tout compter. […] C’est à dire, en gros, 20% du chiffre d’affaire, sachant que la moyenne en Europe est entre 2 et 3 %. »

« La presse papier continue a avoir un taux de TVA super réduit, à  2,1%, c’est à dire en dessous des biens élémentaires que sont le pain le gaz ou l’électricité, pour une presse qui visiblement déçoit beaucoup de lecteurs quant à son contenu. »

Le concubin de Valérie Trierweiler a également rappelé aux journalistes qu’il les soutiendrait contre Google et qu’ une « disposition législative ou fiscale serait prise à l’égard des moteurs de recherche« , car, selon lui, « il est normal que ceux qui tirent profit de l’information produite par votre travail participent à sa prise en charge, a déclaré le chef de l’État. Ce sera le sens de la participation des moteurs de ­recherche au financement de la presse. » Isoler le web français du monde et de Google afin de mieux le verrouiller, ou bien ridiculiser la France aux yeux du monde entier pour cirer un peu plus les souliers des journalistes militants ?

Entre les avantages des journalistes (déduction d’impôts de 7500 euros par an, qui coute environ 50 millions d’euros par an à l’état), ceux de la presse (subventionnée alors qu’elle devrait pourrir car elle est obsolète et élitiste), et l’abominable statut des intermittents du spectacle, qui permet aux industries de la télévision et du cinéma de payer très peu et surtout de réduire en esclavage de pauvres bougres tellement endoctrinés qu’ils défendent eux même le statut qui les asservit, pour un cout estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros par an, il est clair que l’industrie médiatique française est sous perfusion et dépend de l’état. On comprend mieux la complaisance à l’égard de notre bon président.

Quand on voit le formidable travaille de propagande effectué par les médias français autour de la Manif pour tous (minimisation incroyable des chiffres des participants, divisés par certains journalistes jusqu’à 10 fois par rapport à la réalité, extrême droite citée avec des trémolos dans la voix, dès que l’on parle de la Manif, tous les arguments et slogans taxés de « dérapages homophobes », plateaux télés avec environ un opposant au Mariage pour tous contre 5 à 10 personnalités favorables, silence fait sur les positions des psychologues, des pédopsychiatres, des Musulmans, des Juifs, des asiatiques, afin de donner l’illusion que seuls les vieux catholiques refusent l’égalité des droits…), on se dit que tout cela est bien mérité et que le flan serait bien ingrat de ne pas concéder tous ces privilèges aux journalistes.

Qui croit encore à la justice fiscale de toute façon ? On est bien en train de créer un niche fiscale pour les amoureux, alors pourquoi pas une autre pour les journalistes ? De toute façon, toute communauté qui a soutenu la campagne de Flamby doit bien être récompensée…

On sait depuis longtemps que l’objectif socio-économique de François Hollande est de suivre la voie de l’Espagne, le gouvernement ne s’en cache d’ailleurs pas. On découvre que le modèle démocratique et journalistique est celui de la Corée du Nord.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    La presse n’est plus rentable. Elle se noie, ne s’adapte pas à l’aire Internet.

    Donc on la subventionne, pour qu’elle entraîne le reste de l’économie dans sa chute. Normal…

    Faut voir le bon côté des choses ! La presse va tellement flipper de perdre ses subventions qu’aux infos de 20h, on aura les résultats de la starac !

  2. amazonia dit :

    les plus gros Médias ! aux services du fric +++
    des infos = du copier /coller . la voix de son MAITRE = fric
    tous a la niche = niche fiscale ! déduire des impôts ?
    AVEC DAME VALERIE A L’ELYSEE ? c’est dans la niche .
    PETITS AVANTAGES ? entre amis et copains dit journalistes .
    beaucoup d’argent /pour moins de travail !
    MERCI INTERNET /PRESS LIBRE .
    PRESS PAPIER = press wc .
    PRESS PAPIER = copier / coller . NE DOIT PLUS EXISTER . Stop.

  3. Libertad dit :

    Subventionner à hauteur de 2,2 milliards € une presse essentiellement pour gauchistes….cela fait beaucoup d’arbres abattus pour rien.
    Faisons des économies et sauvons des arbres !
    Qu’en pensent les écolos-rougeâtres ?

  4. Paul Emiste dit :

    Personne ne croit au socialisme, même pas nos socialos (du moins quand ils ne sont pas dans l´opposition et baignent dans la réalité du pouvoir), mais par contre ils savent très bien acheter leurs électeurs, subvention ici, primes là, régularisation des papiers etc…

  5. katlen dit :

    La gauche Francaise = SECTE manipulation, Mensonges anti Democratique ETC

  6. Eddy K dit :

    Aaaaahhh ! Cela fait du bien de lire ce genre d’article !!

    Oui, nous avons une presse avec trop peu de lecteurs pour en vivre, mais subventionnée grassement pour faire une propagande indigne d’un pays démocratique.

    Oui, nous avons des journaleux caniches qui nous enfument avec leurs articles décrivant un monde virtuel fabriqué par les médias qui révolte de plus en plus le monde réel !!

  7. GwoPwod dit :

    « l’abominable statut des intermittents du spectacle, qui permet aux industries de la télévision et du cinéma de payer très peu et surtout de réduire en esclavage de pauvres bougres tellement endoctrinés qu’ils défendent eux même le statut qui les asservit »
    On ne défend pas tous notre « statut »(beaucoup d’entre nous seront prêts à t’expliquer pourquoi),on t’attaque toi et seulement toi sur le fond et la forme de tes articles(mention spéciale pour le rosé et le tabac à rouler),et ton seul moyen de répondre à l’avalanche de réponses des gens du métier-qui maîtrisent bien mieux que toi le sujet-est ce petit lien pernicieux dans lequel tu glisses avec mépris ton unique réponse.
    Non monsieur le soufflet ne se rabaisse pas à répondre aux petits lecteurs,monsieur est un grand journaliste et n’a pas à se justifier de ce qu’il poste.
    En attendant monsieur Le soufflet s’essoufflerait il à tenter de nous placer dans chaque article…?Comme une dent contre le métier?ou simplement contre ceux qui t’ont répondus?
    En tous cas,bravo pour vos procédés grossiers ils ne servent qu’à vous discréditer un peu plus encore.

Laisser un commentaire