France et déclin : une auto-flagellation contre-productive

Rédigé par evelyne586 le 22 janvier 2013.

drapeau-france

Avec la crise, la France fait face à une dégradation de son image. Elle connaît un déclin économique et social tangible que l’étranger ne manque pas de percevoir. Mais loin d’essayer de défendre sa réputation, elle s’auto-flagelle et nuit à son indice de confiance. Cercle vicieux à la clé.

Image de marque, réputation et confiance sont des concepts que l’on associe aux entreprises, moins aux états. Pourtant, les pays sont aussi influencés par les mécanismes psychologiques de la confiance. Elle influe autant sur les relations des états avec l’extérieur, qu’en interne en termes de consommation et de cohésion.

De la confiance, la France en manque, c’est une évidence. Les chiffres livrés par les organismes officiels lui montrent assez. Économiquement, elle affronte une perte de compétitivité significative et un taux de chômage stratosphérique. Socialement, elle est rongée par les dissensions qu’alimentent les inégalités causées par la crise.

La presse et les agences de notification internationales donnent le coup de grâce. A commencer par The Economist, l’hebdomadaire britannique influent dans le monde des affaires, qui décrit la France comme une « bombe à retardement au cœur de l’Europe » et prédit qu’elle « pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne ». De leur coté, Moody’s et Standard and Poor’s dégradent sa note.

Mais au lieu de mettre en avant ses atouts, la France se flagelle avec une complaisance quasi-morbide. On crie au déclin et on en cherche les responsables, au lieu de prendre le temps d’en trouver les issues. Un dénigrement performatif qui, loin d’endiguer la récession, l’encourage au contraire. Pourtant, s’il est nécessaire de reconnaître ses faiblesses pour pouvoir mieux les surmonter, rien ne sert de renforcer inutilement un pessimisme nuisible à tous les niveaux.

Surtout que la France peut se targuer de ses belles capacités d’innovation ainsi que de son attractivité culturelle, son principal atout selon le palmarès du Nation Goodwill. Un atout dont Arnaud Dupui-Castérés, Président de Vae Solis Corporate, cabinet de conseil en stratégie de communication de crise, estime qu’elle représente une source de développement à valoriser : « Cette créativité artistique mais aussi cette capacité à obtenir des succès commerciaux. C’est aussi cela la France et cela pourrait l’être bien davantage ».

La France doit retrouver une image positive et ouverte sur le monde. Ce faisant, elle pourra reprendre confiance et affronter la crise avec un nouveau regard. Cela commence par les discours de la presse et des politiciens, encore trop enclins à dénigrer plutôt qu’à aller de l’avant.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. jack dit :

    Je ne sais pas si la France s’auto flagelle comme vous le prétendez, mais, à la lecture de certains articles de 24 Actu, on ne peut pas dire que vous encouragiez à améliorer la situation… Vous êtes des défaitistes primaires et vos articles sentent la démagogie…
    Tout ce que je lis en ce moment est manifestement dirigé contre le gouvernement de gauche… Je vous rappelle et à bon entendeur si vous avez l’honnêteté intellectuelle d’intégrer les faits, que la situation actuelle perdure depuis 1995 à 2007 (Jacques CHIRAC) et 2007 à 2012 (Nicolas SARKOZY) et ces gouvernements n’ont en fait jamais amélioré l’état du pays et nos politiciens de droite ont laissé filer industrie, commerce, agriculture… Alors, soyez un peu plus impartiaux et surtout, plus positif pour encourager le pays à se redresser et non pas à ce que vous souhaitez, que la gauche se casse la figure… C’est lamentable… Pendant que vous y êtes, il serait intéressant de connaître votre point du vu sur « un nouveau regard »…. Des mots, des mots, toujours de mots et rien de concret derrière… ON aime ça dans notre pays, faire de la littérature pour combler les vides et ne rien dire ou proposer de concret… Attendons et voyons…

    • Zadig dit :

      Hé oui, c’est dur d’être la cible de quelques critiques, hein, quand la Gôche est au gouvernement, elle qui n’a fait que de l’antisarkozisme primaire pendant 5 ans, en multipliant les critiques sur tout et rien ….!!

      C’est sûr que si au lieu de cela, elle avait préparé sérieusement une alternance, elle n’aurait pas fait autant de promesses démagos et irréalisables…qu’elle ne peut forcément pas réaliser !

      Vu de l’étranger c’est flagrant !

  2. katlen dit :

    La France est devenue avec cette Gauche Caviar, La Boite a Dechets du Monde…La honte a fleur de peau de ce Hollande…Nous attendons une vie meilleur

    s esperons une vie meilleur …

  3. Urbon dit :

    @ Jack

    Si tu ne veux pas que certains instrumentalisent la critique, tu devrais te préoccuper que la gauche accepte la critique.

    La vérité, c’est que si j’essaye de placer un commentaire comme ceux que j’ai l’habitude de faire sur un journal UMPS, je me fais bannir en moins de deux.

    Alors, je ne partage pas tous les avis critique de ce site mais au moins ici on peut s’exprimer, discuter et ne pas être d’accord.

    Tes propos ne correspondent pas vraiment à la ligne éditoriale que tu décris, si tu étais chez Soral (égalité et réconciliation sont des professionnels de la critique), tu verrais qu’ils seraient censurés aussitôt.

    Je crois qu’on ne se prend pas trop la tête ici, en tout cas j’espère. Et donc, ne viens pas nous prendre la tête avec ton boniment sur la démagogie. Oui, c’est démagogique de laisser les gens s’exprimer et tu en profites bien.

    Qu’est ce que tu y peux si les préoccupations des gens, c’est le mariage gay et l’intégration de l’islam à la laïcité ? C’est l’actualité et comme tu as pu le constater, ma France silencieuse se mobilise.

    Comme dit Blier, ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule !

  4. katlen dit :

    Urbon….Pour vous UMP est pareil que le ps…;vous etes drole…Pour nous c est une tres grande difference, pour nos valeurs et la democratie….

  5. Urbon dit :

    L’UMP un parti de valeurs ? Oui, alors là, effectivement c’est drôle.

    Je n’ai pas souvenir que Sarkozy se soit battu pour la liberté d’expression. Dire la vérité aux français, c’est au dessus de ses forces.

    Accepter l’opinion des français aussi, c’est au dessus de ses forces. Hollande ne fait pas de référendum, mais Sarkozy, les référendum, on sait ce qu’il en fait !

    De Gaule disait aux français : « Je vous ai compris ». Sarkozy disait que les français ne comprennent décidément rien à rien.

    Après des années au pouvoir, Sarko a peut être retourné sa veste sur le mariage gay. Il n’en est pas moins qu’il n’existe toujours aucune statistique sur l’homosexualité en France, par exemple.

    Les chiffres de l’insécurité, de l’immigration, du chômage, de la dette, c’est pareil, c’est complètement manipulé.

    Ça fait trente ans qu’on sait qu’on s’enfonce dans la crise irrémédiablement, mais non, faut rien changer. La crise se termine demain…

    Le second tour se serait passé entre le PS et le FN, à votre avis, pour qui aurait appelé à voté l’UMP ?

    Quand Copé aura trouvé ses marques, on verra. En attendant, à mes yeux, l’UMP, c’est un putain de parti de centristes et de gauchistes, qui rejette les valeurs patriotiques.

  6. katlen dit :

    Urbon ….Votre son de Cloche nous amuse..Oui je fais partie de l UMP, j en suis fiere et que mon President soit reelu….vous faites parti du FN vous avez le droit…Nous n appartenons pas a la Gauche ni au FN …Point final

    • Urbon dit :

      Point final ? Si je veux !

      Ha ça oui, la fierté est bien là. Mais vous savez, la fierté, par les temps qui courent, c’est un argument que je ne retiens pas. Même les homosexuels sont des gens fiers.

      Et puis j’ai la mienne aussi, de fierté. Pour info, je ne fais pas parti du FN comme vous dites, j’y donne mon bulletin de vote et c’est suffisant. Si demain il faut voter autrement, je m’adapterai sans problème. Je n’ai pas été conditionné à voté FN.

      Enfin bon, l’essentiel, c’est qu’on rigole et qu’on s’amuse, n’est ce pas ? Alors tant mieux si je vous diverti.

      Quand vous serez vraiment touché par la crise, il sera toujours temps pour vous de prendre votre courage à deux mains, de mettre votre président déchu au pieds du mûr et de voter FN.

Laisser un commentaire