La manipulation idéologique jusque dans Plus Belle La Vie

Rédigé par lesoufflet le 22 février 2013.

pblv_ps
Plus progressiste la vie !

Plus progressiste la vie !

L’historien Jean-Yves Le Naour a publié un ouvrage sur le téléfilm de France 3, Plus Belle La Vie, intitulé « Plus belle la vie : la boîte à idées », qui est sorti le 13 février. Fasciné, l’intello bienpensant est à deux doigts de l’érection en découvrant que les fictions populaires françaises contiennent la même idéologie progressiste que l’art élitiste parisien.

Quel est le point commun entre une série télévisée bas de gamme pour ménagère de moins de 50 ans provinciale et le vernissage d’une galerie d’art contemporain parisienne ? On nous explique dans les deux cas comme il est formidable, égalitaire et tolérant de permettre aux homosexuels de se marier et d’avoir des enfants. On nous explique dans les deux cas que les jeunes « racailles de banlieue » sont en fait des victimes du racisme des Français.

Bref, l’art subventionné français partage la même bienpensance, qu’il soit populaire ou élitiste !

C’est ce que vient de découvrir Jean-Yves Le Naour, qui dans son mépris parisianiste pensait sans doute qu’une émission pour le peuple était forcément truffée de références à Johnny et de blagues homophobes.

« J’ai découvert que, loin d’être aussi politiquement correcte que le prétendent ses détracteurs, « Plus belle la vie » est une série relativement audacieuse pour la production nationale« , explique ainsi le chercheur (également subventionné). On sent d’ailleurs dans cette phrase toute la condescendance d’un homme qui méprisera toujours la série mais qui lui accorde désormais un bon de bonne moralité. Puis sur le fond, quelle phrase idiote : peut on être plus politiquement correct qu’en défendant le mariage homo ?

« On y voit des jeunes filles avorter, des homosexuels en veux-tu en voilà, une apologie de l’amour libre et du métissage, des plaidoiries pour les sans-papiers, etc. Même la question de l’islam, minée par la propension des fondamentalistes à parler au nom de tous les musulmans et à jeter l’anathème à tout ce qui ne correspond pas à la vulgate rigoriste, est abordée dans le feuilleton. Au centre du récit, on trouve le vivre-ensemble, le rejet du communautarisme, la promotion de ce que l’on appelle la « diversité », et ce n’est pas un hasard si la plupart des couples de « Plus belle la vie » sont mixtes. Les scénaristes ont même poussé la perversion démocratique jusqu’à faire tomber amoureux un flic raciste et une policière beurette. »

Tout est dit dans cette analyse béate quant à la nature de Plus Belle La Vie, qui n’est rien d’autre qu’un outil de propagande destiné aux classes « inférieures » qui n’ont pas l’intelligence pour accéder à la subtilité des artistes indépendants, afin que ces dernières comprennent quand même que la droite (la patrie, les frontières, l’ordre, la religion…) c’est le mal. Les poncifs idiots de la doxa de gôche, l’idéologie répugnante des enfants de 68ards sont bien distillés via la société du spectacle à absolument toutes les couches de la société. Voilà Le Naour rassuré !

Il n’y a bien que lui pour croire que c’est une surprise : s’il regardait un peu plus les médias de masse, il se rendrait compte que de Christophe Dechavanne à Jean-Marc Morandini, en passant par Miss France et toutes les émissions de téléréalité, l’idéologie distillée aux « beaufs provinciaux » qu’il exècre, est pourtant exactement la même que celle qu’il reçoit sur Arte ou dans Technikart. Les Michael Youn, les Shy’m, les Elie Semoun et autres vedettes de la TNT qui plaisent tant à la populace, défendent avec autant de conviction (et de résonance) le mariage pour tous les homosexuels et l’homoparentalité pour tous, que les Torreton, Thomas Fersen, Anaïs et autres La Grande Sophie, qui fascinent nos bobos.

Au final, Plus belle la vie est le versant populaire et provincial du grand journal (d’ailleurs les deux émissions sont diffusées à la même heure) : l’idée est, sous couvert de divertissement, de servir l’idéologie ambiante et de dénoncer le politiquement incorrect de ces ordures de réacs et de cathos !

De PBLV à Tracks, la propagande libérale-libertaire ne fait pas de discrimination sociale !

Déjà 21 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Les français sont lobotomisés par les médias, et comme tous les lobotomisés ils ne s´en rendent même pas compte, lobotomisés sous anesthésie générale et le terrorisme intellectuel de gôche qui veut nous imposer sa vision du monde.

  2. […] L'historien Jean-Yves Le Naour a publié un ouvrage sur le téléfilm de France 3, Plus Belle La Vie, intitulé  […]

    • moutier dit :

      PBLV devrai être interdit c’est de la manipulation au plus haut degré ! on nous montre des profs sans aucune formation (le jeune nul qui vient des states donc peut devenir prof) l’institutrice qui a passé un concours bidon ( le capes interne c’est tout sauf réciter par coeur des dates des oeuvres!!) qui n’ont pas les moyens de se prendre un loyer !!!!!! alors qu’un titulaire débute à 1600 € nets et qu’il monte d’échel€on tous les ……..3 mois (un contractuel tous les…………..) 3 ans !!! et le summum du n’importe quoi un médecin qui se plaint des CHARGES !! alors qu’il n’a pas le temps de déjeuner (30 minutes) qu’il travaille donc 8h par jour 5/7 minimum = 40h semaine à raison de 230 € l’heure (10 clients à 23 €) =920€ …….la semaine !!! et Monsieur pleure !! que devrait dire le RMISTE à 1000€ ….le mois!!!
      Enfin les jeunes ( les filles sont garces perverse méchants ! les
      garçons !!! obsédés, drogués, menteurs manipulateurs!!!
      Les meurtres ne sont jamais punis .. aucun délits d’ailleurs !!

      BRAVO VIE PBLV la dépravation la manipulation le mensonge
      font la loi ! … et les bourgeois évidemment sont de … gauche !!! HYPOCRISIE EN PLUS

  3. Urbon dit :

    J’hallucine !

    Comment peut on imaginer que ce genre de feuilleton est autre chose qu’une leçon de morale ?

    Je n’ai jamais regardé ne serait ce qu’un épisode, de ma vie, même pas cinq minutes. J’interdis catégoriquement d’ailleurs que la télé soit utilisée pour regarder de la merde pareille, à la maison. Et je considère comme débiles mentaux ceux qui ne loupent pas un épisode.

    J’ai moins peur que mes enfants passent devant un sex-shop à la sortie de l’école que devant la télé. Franchement, faut arrêter avec les sujet de discussion à deux balles ! Surtout pour se rendre compte maintenant d’une évidence pareille, la manipulation idéologique…

    Tous les jours, 24h actu nous ressort le programme télé. Ruquier, Rihana, Pulvar… On dirait que l’auteur à 14 ans, à tout casser.

    Oui, une émission pour le peuple est truffée de raccourcis et n’allez pas croire qu’Arte est autre chose qu’une chaîne pour les cons. On peut être bac +5, bobo, et con comme ses pieds. La différence entre un être con et un être intelligent ne réside pas dans l’étendue du savoir mais dans la façon dont il a été acquis.

    Le jour où tu pourras dire à la télé « Oui mais » et qu’elle te répondra…

    Ce qu’on déteste chez les bobos, ce n’est pas qu’il sont plus intelligents que les autres, mais qu’ils se croient plus intelligents que les autres, du fait qu’ils se sont fait laver le cerveau pendant quelques années dites d’études. Aujourd’hui, plus le niveau d’études est poussé, plus la connerie est grandiose. C’est un comble et c’est ça qui choque !

    • Urbon dit :

      Exemple : Des années d’études pour soutenir des thèses mensongères.

      N’importe qui peut balayer en deux minutes la théorie du genre mais même un universitaire surdoué et adoubé par ses pairs n’osera pas la remettre en question, haut et fort.

      Environnement culturel et prédispositions naturelles, les deux sont indissociables. L’apprentissage de l’enfant se fait tantôt en découvrant son corps, tantôt en allant chercher des réponses dans son entourage. Si l’enfant n’a pas découvert lui même certaines particularités du monde, avant qu’on lui fournisse des réponses, ou bien qu’on refuse de lui fournir des réponses, le développement cognitif est bloqué.

      Le corps est un terrain d’expérience individuel et la culture, un savoir partagé. Enseigner ce que le corps ne peut expérimenter, c’est vraiment n’importe quoi.

      Oui, on est un homme parce qu’on s’associe toute sa vie durant à une femme, la différence est culturelle. Mais ça part d’une constatation réelle. Il y a bien une différence biologique à la base de notre identité sexuelle. Nier cette différence, soit disant qu’on peut inverser les schémas culturel, c’est irresponsable.

      Non, on ne peut pas inverser les schémas culturel en dehors de la réalité, sinon autant rester dans son lit et rêver.

      L’importance du « oui mais » est ici capitale.

      Oui, il est possible d’enseigner à un petit garçon de se comporter comme une petite fille ! Oui mais quelles en sont les conséquences ? La première des conséquences, la plus évidente, c’est que l’enfant se construit sur la base d’un déni de réalité et toute sa vie, il considérera qu’un déni est une possibilité de construction individuelle et sociale valable.

      Je suis inverti, je ne suis pas différent, pourquoi ne pourrais je pas avoir d’enfants avec n’importe qui, comme tout le monde ?

      La réalité de l’existence, c’est tout le contraire. Je veux des enfants, j’ai une bite, une bite sert à faire des enfants mais il lui manque un vagin, donc je suis un homme et je cherche une femme, une femme avec un vagin autant que faire se peut.

      Il n’y a pas besoin de baratiner des heures avec des vérités pseudo scientifiques. Il suffit de donner l’information vraie à l’enfant, il fait le reste. Si il sait à quoi sert un sexe, il se passe très bien de modèle social. Le modèle social, soit il vient perturber l’apprentissage, soit il vient le renforcer.

      A quoi sert un sexe ? Faire des enfants. C’est biologique et social. Et si aujourd’hui on remet en cause cette vérité sociale, c’est parce qu’on se dit qu’il est toujours possible de faire des enfants éprouvettes. Autrement, il n’en serait rien.

      C’est le progrès technique qui modifie notre compréhension de la science. OK, on le sait déjà dans la mesure où nos outils d’observation évoluent, mais jamais on ne parle d’évolution scientifique dans la mesure où le progrès technique remplace le sujet d’étude. Ce n’est plus l’enfant qu’on étudie, enfant naturel, mais l’enfant éprouvette, enfant artificiel. La science s’étudie elle même, déconnectée du monde…

      Aucun scientifique ne pourra me tenir tête sur ce sujet, même si il est bac +7 et docteur de mes couilles. Moi, je n’ai qu’un bac +3 et en plus, je me suis fait chier pendant toutes mes études tellement le niveau était bidon. Mais je n’ai jamais perdu de vue cette vérité toute simple : Ce que j’ai besoin de savoir est sous mes yeux, si les explications ne collent pas à la réalité, si on attire mon attention sur un sujet déjà manipulé, ce ne sont que des foutaises.

      La théorie du genre n’est qu’un dogme qui veut faire accepter le fait qu’un enfant est un être artificiel !

    • moutier dit :

      PBLV devrai être interdit c’est de la manipulation au plus haut degré ! on nous montre des profs sans aucune formation (le jeune nul qui vient des states donc peut devenir prof) l’institutrice qui a passé un concours bidon ( le capes interne c’est tout sauf réciter par coeur des dates des oeuvres!!) qui n’ont pas les moyens de se prendre un loyer !!!!!! alors qu’un titulaire débute à 1600 € nets et qu’il monte d’échel€on tous les ……..3 mois (un contractuel tous les…………..) 3 ans !!! et le summum du n’importe quoi un médecin qui se plaint des CHARGES !! alors qu’il n’a pas le temps de déjeuner (30 minutes) qu’il travaille donc 8h par jour 5/7 minimum = 40h semaine à raison de 230 € l’heure (10 clients à 23 €) =920€ …….la semaine !!! et Monsieur pleure !! que devrait dire le RMISTE à 1000€ ….le mois!!!
      Enfin les jeunes ( les filles sont garces perverse méchants ! les
      garçons !!! obsédés, drogués, menteurs manipulateurs!!!
      Les meurtres ne sont jamais punis .. aucun délits d’ailleurs !!

      BRAVO VIE PBLV la dépravation la manipulation le mensonge
      font la loi ! … et les bourgeois évidemment sont de … gauche !!! HYPOCRISIE EN PLUS

  4. Urbon dit :

    Le pire, c’est que les gens qui défendent la théorie du genre se disent non croyants, athées. Mais les enfants se font par le saint esprit… On nage en plein dogme religieux. Religion catho moderne version scientologie ! Les voies du Seigneur sont impénétrables.

  5. Libertad dit :

    Cette série à rallonge promeut auprès de classes populaires toutes les valeurs boboïsantes de la petite caste politique parisienne gôchô-mondialiste : multiculturalisme, métissage, islam gentillet, homosexualité, féminisme caricatural.

    Version popu des discours matraqués sur tous les médias publics et subventionnés de Gôche.

    Le conte de fée marche-t-il ? Pas complètement si l’on en juge par le rejet croissant des français, selon les derniers sondages (immigration, islam, mariage homo…), confrontés à la réalité de la montée record du chômage, de l’insécurité et de la violence grandissante dans leurs villes, des dérives d’une certaine diversité…

    Alors si journaux et audiovisuel du lavage de cerveau font moins recette, il faut s’attaquer au dernier espace de liberté qui fait de la résistance : Internet.

    Esther Benbassa (sénatrice EELV ), et 2 ministres Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira (la Diversité aux commandes..) se sont déjà prononcées pour encadrer plus fermement la liberté d’expression, en particulier sur Internet.
    http://www.numerama.com/magazine/25157-le-gouvernement-compte-revoir-le-cadre-de-la-liberte-d-expression.html

    Comment appelle-t-on déjà un régime où tous les médias sont muselés, où la liberté d’expression est strictement encadrée et censurée ….????
    Bolchévisme, Nazisme ?….Ah oui, Socialisme.

  6. Urbon dit :

    Fonctionnement et utilité :

    Aujourd’hui, le sexe à pour utilité le plaisir plutôt que la reproduction, a-t-on l’habitude de dire quand on est libertin, moderne, tolérant et surtout très con.

    Le plaisir, c’est de l’ordre du fonctionnement. Heureusement que faire des gosses n’est pas une corvée et heureusement qu’on ne passe pas notre vie en rut non plus. Quand on fait fonctionner quelque chose juste pour le plaisir de le faire fonctionner, même quand on n’en a pas l’utilité, on fini par dérailler. Comme si on était en rut, finalement… Et les shadoks pompaient, parce qu’ils aimaient pomper !

    Moralité : La branlette rend sourd, à force d’intellectualiser ce qui se passe très bien d’explication !

    Alors je ne dis pas qu’il faut interdire la branlette, mais qu’il faut savoir s’arrêter avant de devenir sourd. Il y a un âge pour tout. Entre le jeune branleur qui n’écoute rien et le vieux rabougri qui n’entend plus rien, il y a quand même un espace de vie, non ?

  7. Zadig dit :

    « La France n’est que 38ème au classement mondial de la liberté de la presse et, sans les aides de l’État, la plupart des journaux mettraient la clé sous la porte. Mais, le corporatisme, l’autocensure, et l’aveuglement idéologique empêchent la profession de faire son autocritique, pourtant nécessaire…. »

    http://www.observatoiredesmedias.com/2013/02/22/touche-pas-a-mon-journalisme-limpossible-autocritique-des-medias/?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+observatoiredesmedias+%28L%27Observatoire+des+medias%29

    • Libertad dit :

      95% des Français n’aiment pas leurs médias:

      Un sondage de l’Ojim indique que 95% des internautes français jugent les médias peu ou pas indépendants, 88% les jugent influencés par leurs propriétaires, 81% les jugent influencés par les annonceurs et 85% jugent que la liberté d’expression tend à se dégrader en France.

      Les journalistes sont classés à gauche ou très à gauche par 86% des sondés et sont considérés comme éloignés des réalités par 89% des sondés.

      Internet est considéré comme le média le plus indépendant par 94% des sondés et comme le plus respectueux de la liberté d’expression par 75% des sondés. Ces chiffres sont identiques à ceux du Cevipof et de la Sofres.
      http://www.dreuz.info/2013/02/95-des-francais-naiment-pas-leurs-medias/

  8. luque dit :

    Pourquoi ne vois-t’on pas de musulmanes dans cette série? Samia n’est pas musulmane.

    • Urbon dit :

      Pourquoi Samia n’est pas musulmane ?

      Morale républicaine donc faire croire que laïque et athée c’est pareil. Morale socialiste donc faire croire que l’intégration est en marche. Morale socialiste donc faire croire que les femmes préfèrent vivre émancipées (de l’homme) ou sinon faire croire que ce sont des victimes. Etc.

      Faut vraiment tout expliquer ?

      De toute façon, les musulmans regardent la télé par satellite pour l’avoir en arabe et ont droit exactement aux même feuilletons débiles, mais avec une morale islamique. A eux, on leur montre l’image d’un monde sans violence, sans mensonge, sans victimes, mais musulman.

      Dans la réalité, pour épouser un(e) musulman, quand on ne l’est pas soi même, il faut se convertir. Ce sont les parents qui menacent de ne plus reconnaître leurs enfants si il sortent de la religion. Tu crois qu’on va nous montrer ça à la télé dans un feuilleton ? Si on nous le montre, c’est dans un documentaire, à la limite, mais on n’oserai jamais faire de telles généralité. On préfère faire du cas par cas, quand ça va jusqu’au meurtre, pour défrayer la chronique.

      La télé n’a pas vocation à montrer la réalité, encore moins à faire réfléchir, mais à faire rêver, faire peur, mettre en colère, passionner les débats. Pour gagner l’Audimat, il faut de l’émotion !

      Si tu bandes sur les lascars et les racailles, on veut bien te montrer trois documentaires tous les soirs sur le banditisme et même de temps en temps un feuilleton qui se passe en prison, mais comme ce n’est pas très moral, on préfère s’en tenir généralement au documentaire bidon.

      Si tu bandes sur les femmes voilées, c’est pareil. Soit tu écoutes les conneries de Caroline Fourest pour voir quelques images croustillantes sur fond de djihadisme, soit tu passes sur Al Jazeera.

      C’est comme ça en démocratie. Les cons adorent se distribuer autour de la moyenne, du genre 50-50, mais ils adorent aussi discuter des extrêmes et de leurs idéologies. Il y a l’extrême qui se discute, d’un côté de la barrière morale, celui là c’est le mal, et il y a l’extrême de l’autre côté, qu’on ne discute pas mais qu’on imagine réalisé, celui-là c’est le bon.

      On ne va pas te montrer des athées en train de cracher à la gueule d’un croyant, ça c’est tabou. On te montrera toujours l’inverse, en France. Inversement, tu pourras voir un croyant abandonner Dieu, mais pas un mécréant devenir fidèle.

      Bref, c’est pas parce qu’il y a un arabe dans ta série préférée que ça ne verse pas dans l’islamophobie. Il y a toujours un arabe utile, une Belkacem ou une Dati. Enfin bon, tu as au moins l’image de la mixité telle que la rêve les français.

      Question mixité, sur Al Jazeera…

      La France voulait bien quelques immigrés polis et francophile. Mais pas être envahie de tunisiens, palestiniens, syriens et autres rebelles islamistes. Elle croyait accueillir les mal-aimés des dictatures musulmanes, en quête de démocratie, en pensant trouver des laïques, en fait c’était des intégristes. Des intégristes qui profitent de la démocratie pour revendiquer le djihad.

      Aujourd’hui, dans la tête des gens, en France, être musulman et faire le djihad, c’est pareil !

      Je ne dis pas que c’est vrai dans la réalité, mais que c’est vrai dans la tête des moralisateurs laïques autant que dans celle des prédicateurs islamiques.

      Samia est une arabe garantie sans djihad !

      CQFD

  9. Urbon dit :

    Ou va la démocratie ?

    http://www.lavie.fr/religion/lamatinale/liban-se-convertir-au-judaisme-pour-voter-librement-22-02-2013-36818_400.php

    Bizarre, les libanais : Les juifs n’ont pas leur propres élus. Les musulmans et les chrétiens, par contre, doivent s’opposer.

    Se convertir, la solution démocratique !

    Mouarf…

  10. Urbon dit :

    http://www.saphirnews.com/Les-regles-de-la-religion-prioritaires-pour-58-des-musulmans_a16254.html

    58% c’est encore trop, non ? Faut regarder plus belle la vie pour faire baisser ce chiffre à 20 %, si j’ai bien compris…

    Ceci dit, ce genre de sondage est tout aussi débile que les morales qu’il souhaite voir catégoriser. D’ailleurs, la conclusion, c’est que les moralisateurs juifs, musulmans et cathos sont tous d’accord.

    Je ne pense pas que toutes les règles religieuses doivent être suivies. Certaines plus que d’autres. Idem les règles de la morale républicaine. Ici, on compara les plus moralisateurs au plus moralisateurs.

    Quelqu’un qui veut suivre toutes les règles de sa religion n’a plus le temps pour une vie civile normale, de toute façon. Plus on se fixe de règles, plus on veut progresser dans la vie religieuse. La laïcité, c’est de fixer la limite entre la vie religieuse et la vie civile, justement.

    Autrement dit, si on n’entre pas dans le détail des règles religieuses et civiles, pour les comparer, on ne peut aboutir à rien sinon à la radicalisation des opinions, peu importe qu’elles soient religieuses ou anti-religieuses…

  11. beaulieu dit :

    C’en est presque triste d’avoir un cerveau qui pense par lui même, au moins ceux qui sont soumis intellectuellement à une religion ou à un dogme quel qu’il soit, ont leurs vérités et n’en démordent pas. Maintenant nous sommes manipulés de toutes les façons possibles, pour souvent des intérêts qui nous dépassent. J’ai la chance d’être très âgé et je ne verrai probablement pas l’effondrement de cette civilisation, elle en donne déjà tous les signes.

  12. […] qui a consacré une étude extasiée à la série (Plus belle la vie, la boîte à histoires, PUF) les expose ainsi : « On y voit des jeunes filles avorter, des homosexuels en veux-tu en voilà, une apologie de […]

  13. […] qui a consacré une étude extasiée à la série (Plus belle la vie, la boîte à histoires, PUF) les expose ainsi : « On y voit des jeunes filles avorter, des homosexuels en veux-tu en voilà, une apologie de […]

  14. france dit :

    Je déplore que la série Plus Belle la Vie soit à la botte de l’Etat et plus particulièrement des socialistes. Je suis outrée qu’ils osent traiter du problème du racisme ave Abdel. En effet, je suis contre toute violence de quel côté que ce soit mais je constate que chaque fois qu’il traite d’une agression, ce sont les mauvais blancs qui sont accusés. Pourquoi ne parlent ils pas des agressions commises par des français d’origine magrébine ou autre sur des français de souche européenne. Malheureusement, l’actualité en est remplie et les faits divers ne manquent pas surtout à Marseille. Je pense qu’il devrait arrêter de faire passer la France pour un pays raciste. Les gens ne sont pas dupes et par ce jeu de manipulation, ils perdront des téléspectateurs car ils prennent vraiment leurs téléspectateurs pour des moutons.
    Dommage, la série divertissait.

    • Beaulieu Jean Pierre dit :

      Personnellement, cette série que j’aimais bien à trop dérivé vers ces question de racisme qui n’ont ici rien qui reflète la réalité, ça en devient un film de propagande anti Français, de plus en plus médias et politiques me donne un sentiment de malaise qui me font aller sans état d’âme vers Marine Le Pen et son parti; qui si il est loin d’être parfait, est aussi celui qui ose appeler un chat un chat.

  15. sevin dit :

    PBLV devrai être interdit c’est de la manipulation au plus haut degré ! on nous montre des profs sans aucune formation (le jeune nul qui vient des states donc peut devenir prof) l’institutrice qui a passé un concours bidon ( le capes interne c’est tout sauf réciter par coeur des dates des oeuvres!!) qui n’ont pas les moyens de se prendre un loyer !!!!!! alors qu’un titulaire débute à 1600 € nets et qu’il monte d’échel€on tous les ……..3 mois (un contractuel tous les…………..) 3 ans !!! et le summum du n’importe quoi un médecin qui se plaint des CHARGES !! alors qu’il n’a pas le temps de déjeuner (30 minutes) qu’il travaille donc 8h par jour 5/7 minimum = 40h semaine à raison de 230 € l’heure (10 clients à 23 €) =920€ …….la semaine !!! et Monsieur pleure !! que devrait dire le RMISTE à 1000€ ….le mois!!!
    Enfin les jeunes ( les filles sont garces perverse méchants ! les
    garçons !!! obsédés, drogués, menteurs manipulateurs!!!
    Les meurtres ne sont jamais punis .. aucun délits d’ailleurs !!

    BRAVO VIE PBLV la dépravation la manipulation le mensonge
    font la loi ! … et les bourgeois évidemment sont de … gauche !!! HYPOCRISIE EN PLUS
    En fait cette série devrait être le sujet d’une thèse de sociologie sur la manipulation malsaine intrinsèque d’une série populaire

Laisser un commentaire