Propagande : le flop des Femen et de Caroline Fourest

Rédigé par lesoufflet le 07 mars 2013.

07.03.2013
femen_nichons
Photo : Philippe Martin

Photo : Philippe Martin

Le 5 mars, l’entreprise de service public France 2 diffusait un reportage de la militante Caroline Fourest « Nos seins, nos armes », consacré aux Femen. A l’image de ce mouvement symptomatique des maux de notre société, l’audimat a été particulièrement faible. Les Français ne sont donc pas sujets aux mêmes fascinations que les journalistes parisiens ?

Tout à été dit sur le phénomène Femen, sur les réelles motivations de ces femmes et sur la lâcheté de leurs méthodes. Nous avions également évoqué la position scandaleuse de Caroline Fourest, photographiée dans les bras de ces Femen, quelques minutes avant qu’elles aillent manifester, et levant le bras afin de prouver à ces militantes hystériques qu’elle partage leur cause. Des images qui prennent tout leur sens quand on sait que Caroline Fourest était avec les Femen en tant que journaliste et qu’elle était en fait en train de réaliser un reportage (forcement d’une objectivité immaculée) sur ces femmes pour France 2.

Autrement dit, une militante engagée, qui ne cache pas sa proximité avec les Femen, est payé par nos impôts (puisqu’elle travaille pour une chaine du service public) pour produire un publireportage politique sur un mouvement qui défend les positions du gouvernement. Si on ne peut pas parler de propagande, quand peut on en parler ?

Déjà qu’il est scandaleux qu’une femme comme Fourest (une militante qui s’assume et fait le tour des médias pour déverser sa propagande) puisse posséder une carte de journaliste avec tous les avantages (fiscaux) qui vont avec. Mais qu’elle soit payée par l’État pour produire un sujet présenté comme un reportage n’est absolument pas digne d’une démocratie. Habituellement, les régimes qui ont recours à ce genre de méthodes le font plus discrètement !

Qui qu’il en soit, on peut se réjouir de l’échec de ce « reportage » (SIC), qui a seulement réussit à réunir 804.000 personnes, soit 7.3% d’audience, ce qui est extrêmement faible pour cette horaire et cette chaine. C’est déjà ça…

On attend avec impatience qu’on nous présente Najat Belkacem comme une journaliste chargée par France télévision d’effectuer un reportage sur le Parti Socialiste !

La socialocratie, c’est maintenant !

fourest-femen1

Déjà 37 remarques sur cet article

  1. Soledad dit :

    Malsaine, méchante, partiale et menteuse… Il ne manquerait plus que Fourest se serve aussi, comme ses protégées, de ses seins comme armes, le ridicule ne tuant point ! Chiche, Caroline ?

    Non, allez, c’était une blague, notre endurance à votre personne n’ira pas jusque là.

    • Petit dit :

      Je n’approuve pas et réfute l’article précédent.
      Avez-vous seulement fait mention de l’heure à laquelle est passé ce reportage ?
      Et sur le viol des femmes ? Le reportage passé juste après ? Pouvez-vous me dire combien de personnes l’ont regardé ?
      A mon avis, il ne s’agit pas du sujet mais de la grille horaire…
      J’ai été, moi ainsi que mon mari, émue à en pleurer devant la détermination et le courage de ces femmes et oui, je les soutiens et peut-être bientôt, je manifesterai seins nus à leurs côtés, sans peur des coups, pour dénoncer les injustices faites aux femmes.

      • Urbon dit :

        N’empêche que si on subventionne, c’est justement parce que ça ne vaut pas son pesant de cacahuètes…

        Dénoncer les injustices faites aux femmes ou les injustices faites par les hommes ???

        Oui oui !

        Les injustices des femmes envers les femmes, des femmes envers les hommes, ça intéresse quelqu’un ?

        Vous avez la larme facile, votre mari et vous. Mais c’est normal, à force de regarder la télé ! Un scénario idéal, une victime et un méchant…

        Bonne bourre à vous deux.

      • Zadig dit :

        Ah bon, on peut être « émue à en pleurer » par de pseudo féministes financées par de riches spéculateurs, voire pour certaines par leurs clients…, ne s’attaquant qu’à ceux qui ne se défendent pas (cathos…)?????

        Et si vous avez regardé le reportage sur le viol des femmes…un oubli majeur: qui sont majoritairement les auteurs? Hein, d’après vous ?
        Ceux là même que Caroline Fourest et Clémentine Autain (FDG) refusent de stigmatiser…. en traitant ceux qui ont le courage de le faire de racistes ou fascistes !!
        Belle mentalité !

      • Berger dit :

        Il y a déjà assez d’horreur comme ça. Inutile d’en ajouter.

    • Petit dit :

      Je n’approuve pas et réfute l’article précédent signé lesoufflet du 7/03/2013.
      Avez-vous seulement fait mention de l’heure à laquelle est passé ce reportage ?
      Et sur le viol des femmes ? Le reportage passé juste après ? Pouvez-vous me dire combien de personnes l’ont regardé ?
      A mon avis, il ne s’agit pas du sujet mais de la grille horaire…
      J’ai été, moi ainsi que mon mari, émue à en pleurer devant la détermination et le courage de ces femmes et oui, je les soutiens et peut-être bientôt, je manifesterai seins nus à leurs côtés, sans peur des coups, pour dénoncer les injustices faites aux femmes. Je garde cependant mon libre arbitre et n’approuve pas toutes les causes défendues. C’est donc en toute liberté que je combats et non annexée à un groupe. Cependant, je refuse comme les deux commentaires ci-dessus à m’en prendre aux personnes, c’est tellement facile la critique. Seuls les actes comptent, le reste bla bla bla… ne font que dévier le propos.

      • Urbon dit :

        Injustice, donc réparation…

        On écoute : Le programme, c’est quoi ?

        Payer au frais du contribuable le taxi pour le déplacement de ses dames ?

        Castrer tous les mâles avant qu’ils ne violent ?

        Passer des reportages en boucle à la télé pendant que les gamins se branlent avec des snuf-moovies sur Internet ?

        Vous voulez faire des femmes des victimes, ne vous étonnez pas si demain les hommes ne regarderont plus les femmes autrement.

        Pour ma part, les femmes françaises ne m’intéressent pas, je déteste leur numéro de victime au tout venant, ça ne me fait pas bander. Si on les écoutait, on passerait sa vie à faire le ménage, la cuisine, et à payer en plus pour l’argent de poche parce qu’il n’y en a jamais assez pour faire la donzelle.

        Les femmes veulent des quotas soi disant partout ? OK, alors commençons par tous les métiers pénibles, à risque, etc. Quand elles en redemanderont, pour le reste on avisera.

        Aujourd’hui, les femmes ont pris le pouvoir dans la société, en particulier grâce à leurs études bidonnées de psychologie. Psycho truc, psycho machin, il y en a partout et ça bouffe le cerveau.

        Partout où on va, quand on est dans la merde, on tombe sur une femme. Le travail, les ressources humaines, pôle emploi ? Des femmes. La santé, les aides sociales ? Des femmes. Les enfants en bas âge, les vieux ? Des femmes. La violence, la justice ? Des femmes. Etc. Mais le plus dingue, c’est que même les femmes qui utilisent ses services n’ont q’un seul souhait, y trouver des hommes.

        C’est à se demander si seule les femmes sont capable de se comporter comme des salopes…

    • bouffon1er dit :

      Comme sur le marché quand on a vendu les salades il ne reste plus que les cageots

  2. Libertad dit :

    Hé oui, Caroline Fourest, coureuse de cachetons sur la Teuveu Poublique…

    A propos de l’ action des Femen à Notre Dame de Paris:
    Inna et Sacha Chevtchenko ont admis mardi sur Europe 1 avoir « emporté un petit bout d’or » « Nous avons empoché et emporté un petit bout d’or pour payer la réparation de nos dents cassées pendant cette action », affirment les deux militantes…

    Et comme elles n’ont pas été molestées , mais de suite relâchées….vont-elles le redonner à l’église ???

    Par contre, Arne S. a été condamné mercredi, par le tribunal correctionnel de Bruges, à une peine de quatre mois de prison FERME pour avoir déchiré un Coran devant un groupe de musulmans, en juin 2012, à Ostende.

    En définitive, en Europe la justice c’est comme les Femen: mieux vaut s’en prendre aux cathos qu’à l’islam.

  3. Urbon dit :

    Elles s’en prennent au cathos parce que les cathos ont le pouvoir. Faut pas faire des musulmans une montagne non plus…

    Tu crois que ça n’existe pas les hystériques au Maghreb ? Mais ce sont des spécialistes !

    Non, le seul vrai danger d’aller se frotter aux islamistes, c’est de prendre goût à la burqa. Elles sont quand même nombreuses à être assez barrées pour ça, les musulmanes. Et bizarrement, celles qui portent la burqa, leurs revendications sont somme toute très similaires à celles des Femen.

    Allez zou, je vais me coucher, ça me fatigue toutes ces conneries. A quand les Femen à Rungis, qu’on rigole un coup ?

  4. Paul Emiste dit :

    Nos seins nos armes…regardant la photo je me dis que nous n´avons pas grand chose à craindre.

  5. Petit dit :

    Et oui, Urbon !
    Arrivé à cet endroit là du raisonnement, les efforts pour échanger semblent vains et c’est là que l’action prend son sens. Là où tu te trompes, c’est que les seins des Femen sont leurs armes. Là où tu vois une victime, je vois une combattante, là où tu vois un sein, je vois une arme !
    Tu confonds tout : égalité, équité, quotas, parité. Tu ramènes les femmes au ménage et à la cuisine que tu ne veux pas faire et tu oses parler de pénibilité. Tu prends des risques dans ton travail pour justifier le fait que tu es un mâle, un vrai. Alors, les chochottes pleurnicheuses, écartez-vous et contentez-vous du salaire que votre homme viril dépose sur la table à la fin du mois et retournez à vos casseroles au lieu de geindre. Soyez belles et taisez vous sinon vous êtes des salopes ! Et comme tu le dis, dès qu’elles revendiquent elles t’empêchent de bander… Mon pauvre ! Je m’étonne que tu saches utiliser internet et taper sur le clavier. Peut-être que tu as l’impression de les maitriser à défaut des femmes !
    J’espère que ton voeu se réalisera bientôt, l’éradication des femmes : un monde d’hommes et de poupées Barbie juste comme tu les veux, en revanche faudra faire le ménage et la vaisselle. On peut pas gagner partout !

    • Urbon dit :

      Erreur : Triple erreur.

      Je fais le ménage et la cuisine, ça ne me pose aucun problème. J’ai vécu célibataire plus de 10 ans. Mais je ne suis tout de même pas la boniche que Madame ne veut pas être ! Les femmes d’aujourd’hui ne savent plus rien faire. Je ne demande pas qu’elle sache tout faire non plus, mais un minimum… Une princesse, je n’ai pas les moyens de l’entretenir.

      Cependant, je ne fais pas un travail « d’homme » pour justifier ma sexualité non plus ! Je le fais pour mériter ma paye et ma petite famille en profite allègrement. Je ne suis pas à plaindre, même si je ne gagne pas des miles et des cents. Je le fais aussi parce qu’il faut bien que quelqu’un le fasse et le chômage, je connais à peine.

      Enfin, une paire de nichons, je ne regarderai jamais ça comme une arme. D’ailleurs, on ne doit pas fantasmer sur le même calibre, vous et moi ! Les nichons des Femen sont tristes à mourir, j’en conviens. Je n’ai rien contre les armes, mais entre un 44 magnum et une paire de nichon, je ne risque pas de me tromper, en fait. Je ne cherche ni à dominer, ni à contrôler, ni à maîtriser les femmes. Et je n’accepte pas qu’on essaye de me contrôler, me dominer, me maîtriser non plus. Je ne maltraite pas les femmes et je fuis les provocatrices comme la peste. Si une femme veut la bagarre, grand bien lui fasse, mais pas avec moi. Et si non seulement elle veut la bagarre mais se plaint que le combat est inégal, c’est plutôt le 44 magnum qu’il lui faut. Question d’harmonie dans le couple…

      Bref, tout ça pour en arriver à conclure sur l’éradication des femmes ! C’est une espèce menacée, en voie de disparition ? C’est quoi ces conneries ? Non seulement ma femme est assez couillue pour se défendre toute seule, mais en plus elle ne m’a pas castré ce qui me permet encore, si nécessaire, de prendre sa défense. Personne dans mon bled ne lui manquerait de respect, pour ces deux raisons. Ni elle ni moi ne somme du genre à rigoler avec ça. Maintenant, je pense que si elle décidait de sortir à poil dans la rue, ça mettrait un terme à ma bonne volonté et que je la laisserai se faire violer sans broncher.

      D’ailleurs, ma femme ne me laisserai pas d’avantage sortir à poil dans la rue, quelque soient les raisons que je pourrai invoquer. Elle a sa fierté et sa fierté souffrirait quelque peu de me voir faire le clown. Elle et moi, on se comprend. Si votre mari est fier de vous quand vous vous baladez à poil dans la rue, tant mieux pour vous. D’autres sont fiers quand leurs bonnes femmes se baladent en burqa et en ce qui me concerne, c’est du pareil au même. Moi, j’aime les femmes libres intellectuellement, pas celles qui sont asservies à une idéologie religieuse de gauchiste ou d’intégriste de supermarché ! Et je n’ai pas besoin que toutes les femmes m’apprécient, une seule me suffit amplement…

    • Urbon dit :

      On dirait que c’est surtout l’image de l’homme qui te pose un problème ! Un beauf liberticide et violent… Oui bah t’es gentil, ce n’est q’une image et tu peux me la coller à la peau autant que tu veux, ça ne m’empêchera pas de dormir. Par contre, ça te disqualifie direct si tu as quelque revendications à faire, c’est clair. Je ne marche pas au chantage affectif.

      J’ai encore le droit de parler de salope si je veux, et j’en ai d’autant plus le droit que certaines revendiquent avec fierté de passer pour des salopes, précisément. Il y a quelque chose qui a du t’échapper dans le discours des Femen. Ça tient pourtant en deux mots : Salope et fière de l’être.

      Enfin bon, après Marcella Lacub, la barre est vachement haute. Il y a du pain sur la planche. Bander sur une salope, si c’était mon truc, je ferai comme DSK, j’irai aux putes.

  6. Soledad dit :

    Pourquoi une femme monterait-elle sur le toit pour réparer une tuile ? Parce qu’elle en a envie, il ne viendrait à aucun homme l’idée de l’y obliger !
    Pourquoi un homme fait-il la vaisselle ? Parce qu’on l’y oblige en général (et même demandé gentiment, c’est juste fait pour le culpabiliser).
    Un Homme = Une Femme ? Faux ! Prétendre le contraire est juste une mode.
    Tous les hommes peuvent faire ce qu’une femme fait, ils suffirait qu’ils en aient l’envie. Toutes les femmes ne peuvent faire ce que font les hommes, question de morphologie, de force physique, de penser et d’être au masculin…
    Une danseuse en tutu n’est pas ridicule, un danseur en tutu le serait.
    Certains gestes et attitudes d’homme sont normaux, voire virils. Reproduits par une femme, ils sont pathétiques.
    L’homme et la femme (je parle de ceux et celles qui acceptent de l’être sans avoir l’impression de jouer un rôle injuste) ne sont pas interchangeables.
    Et balader ses seins nus, ses tatouages et ses insultes n’y changera rien. Pas plus que cela ne changera les statistiques des viols qui ne sont que les faits d’hommes ou femmes détraqués.

    Mon homme à la maison doit rester un homme, pas une Barbie, et mon intelligence et ma personnalité n’en sont aucunement atteintes. Seul le respect compte, et ça c’est une question d’harmonie et d’entente. Choisir au départ la personne qui vous convient, n’est-ce pas plus logique que de vouloir en faire quelqu’un d’autre ?
    Vous allez dire que je suis une femme soumise ? Nan, raté ! Je suis une femme tout court. Je n’ai peur ni des hommes ni de moi-même.

    • Urbon dit :

      « Parce qu’elle en a envie, il ne viendrait à aucun homme l’idée de l’y obliger ! »

      C’est tout à fait ça. Très bien dit !

  7. François dit :

    J’ai regardé ce reportage sans à priori, curieux du tintamarre médiatique autour de ce mini groupuscule de néo féministes.

    D’emblée le ton est donné, nous n’avons pas affaire à une enquête journalistique sérieuse et objective. Le commentaire de Caroline Fourest y est totalement dépourvu d’analyse critique mais partial et complaisant. Ainsi, elle se garde bien de relever les nombreuses contradictions qui émaillent le discours et les actes de ces « combattantes ». En effet, ces dernières donnent le sentiment d’être des manifestantes professionnelles multi causes (A propos, comment vivent ces filles ? Quels sont leurs professions ? Comment est financé leur mouvement ? C. Fourest n’a manifestement pas cherché à savoir…) et non des militantes défendant la cause des femmes. Ainsi, on passe successivement d’actions en protestation contre la charia, gasprom, les prisonniers politiques en Biélo Russie, etc.
    Par ailleurs, Caroline Fourest a dénoncé à juste titre l’envahissement d’une mosquée par le bloc identitaire mais se garde bien de toute réflexion quand une de ces Femen tronçonne une croix devant les caméras (acte à mes yeux, bien que non croyant, d’une violence symbolique inouie incitant à la haine contre des personnes en fonctions de leurs opinions religieuses). On apprend d’ailleurs au passage, que l’une d’entre elle avait failli entrer au couvent et une autre appartenait à un groupe religieux (c’est ce qui s’appelle un grand écart idéologique !).
    En outre, J’ai toujours pensé que pour les féministes le mariage était une institution bourgeoise enfermant les femmes dans un carcan mais encore une fois aucune contradiction relevée quand il s’agit de défendre le mariage pour tous ou de dénoncer l’industrie du sexe et de compter dans ces rangs une escort girl notoire (« mon corps m’appartient » d’accord mais il y a comme une incohérence à militer dans un mouvement qui s’est créer pour dénoncer la prostitution endémique en Ukraine…).

    En conclusion, nous avons eu droit hier soir sur une chaîne publique à un documentaire de propagande orchestré par une journaliste malhonnête et partisane sur une bande de post ado attardées ou un peu paumées se cherchant des causes pour exister. On est bien loin du MLF…

  8. François dit :

    J’ai regardé ce reportage sans à priori, curieux du tintamarre médiatique autour de ce mini groupuscule de néo féministes.

    D’emblée le ton est donné, nous n’avons pas affaire à une enquête journalistique sérieuse et objective. Le commentaire de Caroline Fourest y est totalement dépourvu d’analyse critique mais partial et complaisant. Ainsi, elle se garde bien de relever les nombreuses contradictions qui émaillent le discours et les actes de ces « combattantes ». En effet, ces dernières donnent le sentiment d’être des manifestantes professionnelles multi causes (A propos, comment vivent ces filles ? Quel est leur profession ? Comment est financé leur mouvement ? C. Fourest n’a manifestement pas cherché à savoir…) et non des militantes défendant la cause des femmes. Ainsi, on passe successivement d’actions en protestation contre la charia, gasprom, les prisonniers politiques en Biélo Russie, etc.

    Par ailleurs, Caroline Fourest a dénoncé à juste titre l’envahissement d’une mosquée par le bloc identitaire mais se garde bien de toute réflexion quand une de ces Femen scie une croix devant les caméras (acte à mes yeux, bien que non croyant, d’une violence symbolique inouie incitant à la haine contre des personnes en fonctions de leurs opinions religieuses). On apprend d’ailleurs au passage, que l’une d’entre elle avait failli entrer au couvent et une autre appartenait à un groupe religieux (c’est ce qui s’appelle un grand écart idéologique !).

    En outre, J’ai toujours pensé que pour les féministes le mariage était une institution bourgeoise enfermant les femmes dans un carcan mais encore une fois aucune contradiction relevée quand il s’agit de défendre le mariage pour tous ou de dénoncer l’industrie du sexe et de compter dans ces rangs une escort girl notoire (« mon corps m’appartient » d’accord mais il y a comme une incohérence à militer dans un mouvement qui s’est créer pour dénoncer la prostitution endémique en Ukraine…).

    En conclusion, nous avons eu droit hier soir sur une chaîne publique à un documentaire de propagande orchestré par une journaliste malhonnête et partisane sur une bande de post ado attardées ou un peu paumées se cherchant des causes pour exister. On est bien loin du MLF…

    • Zadig dit :

      @ François: Bonne analyse…mais tout a déjà été dit, notamment par 24h actus, sur le financement des Femen, comme des Pussy Riots, par de riches américains et européens (Soros,…), quand elles ne sont pas elles-mêmes des call girls, comme leur présidente !

      Par contre un rectificatif sur « l’envahissement d’une mosquée par le bloc identitaire dénoncé à juste titre par Fourest »:

      il s’agissait seulement du chantier d’une mosquée, non consacrée donc, sur le toit de laquelle les jeunes identitaires ont déroulé une banderole demandant un référendum sur l’immigration, ce qui leur a valu immédiatement d’être délogés par la police avec des poursuites judiciaires en cours.

      Grosse différence avec l’action des Femen dénudées à Notre Dame, dans une cathédrale donc consacrée depuis des siècles et lieu de culte en exercice, qui n’a, elle, pas fait l’objet de poursuites et a reçu les…. applaudissements de ladite Fourest !!

  9. Libertad dit :

    @ Petit: Le sein , une arme ?????
    Le ridicule ne tue pas. Heureusement !
    Enfin tant qu’il y a des bobos gogos pour y croire…et des mecs riches pour financer ces prostituées du corps ou de l’image d’une manière ou d’une autre…
    Oui, on est vraiment loin du Féminisme à la Simone Veil ou E. Badinter….

    • Urbon dit :

      L’image de la femme, cette bonne blague… C’est pour passer à la télé. Mais c’est justement la télé qui a besoin de poupées Barbie.

  10. amazonia dit :

    LES FEMMES FRANCAISES ? LES VRAIES ! nous sommes là trés présentes ++dans nos jolies régions de FRANCE ; qui nous demande notre avis ou nous posent des questions ?
    LES MEDIAS ? donnent la paroles = pas aux femmes du peuple!NON ? on donne la parole aux givrés du bocal ! aux amis des gazons maudits / des lappeuses de vulves et autres ! dégourdies des neurones extraterrestres ! STOP DE DONNER LA PAROLE A DES FOLLES ? Qui ne représentent en aucun cas les femmes FRANCAISE ?
    LA FOUREST ET SES COPINNES ? chez nous on ne mélangent pas les torchons et les serviettes ! et un chat fait des petits avec une chatte et pas avec un chien ! ALORS LA FOLLITUDE DES PINTANDES qui grattent le gazons du Maire de paris ?
    DEGAGE DE NOS TELE / RADIO/ JOURNAUX la voix de son MAITRE . ( FEMMES du peuple LIBRE ET FRANCE LIBRE . )

  11. François dit :

    @Zadig:  » Bonne analyse…mais tout a déjà été dit, notamment par 24h actus » Je n’en savais rien, je viens de découvrir le site

  12. François dit :

    Petite précision: j’ai posté le même commentaire sur le site de France 2. Il a été supprimé quelques heures après…Apparemment seuls les propos faisant l’apologie des Femen sont autorisés. Vive le service audiovisuel public !

    • Libertad dit :

      Normal François:, tu payes ta redevance TV, tu ingurgites la soupe socialo des programmes, et tu n’as pas le droit …de cracher dans la soupe !

      C’est ça la liberté vue par les enfants de la génération « interdit d’interdire »….

  13. Urbon dit :

    http://www.dailymotion.com/video/xy24nr_l-egalite-des-sexes-jusque-dans-les-toilettes-en_news

    Maintenant, il est interdit de faire pipi debout dans les écoles. Mais non, ce n’est pas une atteinte à la virilité, c’est sanitaire…

    Jamais on a vu une femme laisser plein de merde sur la cuvette en faisant semblant de s’asseoir !

    Bientôt, elles voudront nous couper la bite pour égaliser les choses.

    • Soldedad dit :

      Lol, n’importe quoi ! Ils veulent même inventer le truc pour les obliger à uriner assis.
      Quand le féminisme va plus que trop loin…

      Féministes (D’AUJOURD’HUI) = Quelques femmes égarées qui :

      1) Cherchent leur zizi depuis toujours et, ne l’ayant jamais trouvé, s’acharnent à vouloir effacer celui des hommes, sous prétexte d’égalité ?

      2) S’évertuent à convaincre les femmes bien dans leurs baskets qu’elles sont de pauvres malheureuses étouffées par la gente masculine (y en a-t-il encore beaucoup ? Moi je remarque davantage d’hommes asphyxiés).

      3) Et qu’affirmer sa féminité, c’est surtout ressembler à tout sauf à une femme (pour la femme-salope, ça c’est admis).

      4) N’ont toujours pas compris qu’une femme a toujours obtenu ce qu’elle voulait, de tous temps (d’abord dans la sphère privée, puis de nos jours dans la sphère publique) sans avoir à enfiler de gants de boxe… tout a toujours été dans la finesse et la féminité (qualités à redécouvrir), avec l’assentiment tacite des hommes de surcroît.

      Il faut songer à créer un groupement « anti-féministe » car il ne s’agit plus là de féministes mais de folles toujours insatisfaites, mises en place et soutenues par des tordus œuvrant à la fin de toutes les valeurs et différences entre H/F, races, sexualités, etc.

  14. Eric dit :

    La Fourest, détraquée lesbienne, est très bien dans son rôle de propagandiste de cette nouvelle extrême droite qui nous dirige.
    Les commentaires de ce genre de reportages passent mal , et si FR2 veut augmenter son odience, elle devrait mettre des femen pour présenter le journal TV.

    Faute de les prendre au sérieux, soit on rigolerait, soit on se rincerait les yeux.

    • Urbon dit :

      Un journal télé (qui traite l’info avec le même professionnalisme que n’importe quel autre journal, enfin, presque) avec des présentatrice à moitié à poil, sinon totalement, ça a déjà été inventé il y a longtemps. Naked News je crois…

      Je ne comprends pas cependant, ce journal n’a pas eu le succès escompté de ce côté de l’atlantique, mais depuis beaucoup s’y sont essayé quand même, de façon plus ou moins informelle !

  15. Libertad dit :

    La France sort de l’obscurantisme: enfin la 1ere crèche qui nie la différence entre fille et garçon dans le 93, comme en Suède…..

    http://www.genethique.org/?q=fr%2Fnode%2F14884

  16. Gapin daniel dit :

    Après lecture je constate la même violence émanent d’ hommes ou de femmes que celle qui coupa la tête d’ Olympe de gouge et qui hurla sa haine contre toutes les féministes dont Simone Veil. Une facisation de la pensée s’ installe et j’ apprécie les résistants qui s’ indignent contre les causes profondes qui appauvrissent la pensée…Alors que les seins nus de celle qui hurle  » vive la liberté » le drapeau tricolore sur la barricade nous guident vers un monde plus fraternel.

    • Urbon dit :

      La violence et la haine… Tu parles des massacres ethniques au Mali ? Ha non, d’une discussion animée sur les féministes !

      C’est pareil ? Qu’est ce qu’il te reste comme adjectif pour qualifier ce qu’il se passe au Mali ?

      Mais toutes les statues staliniennes représentant des travailleurs libérant le pays, en ex-URSS, ont le torse et les seins nues. Et quand les Femen débarquent, ça n’empêche pas Poutine de dire les choses comme elles sont !

      Ton tableau représentant la liberté n’est que de la propagande culturelle et il a déjà fait le tour d’u monde, panique pas.

      La révolution culturelle, c’est l’âme du socialisme. Faut changer les mentalités. Hier, les bourgeoises ne montraient même pas leur chevilles mais aujourd’hui… L’avenir est à la burqa !

      • Libertad dit :

        Ah le Gapin du jour ne manque pas d’humour :
        Vu les slogans on ne peut plus haineux peints sur les Femen, appeler ça un monde plus fraternel….
        Ben si, Gapin l’a osé .

  17. mine dit :

    Qui loge les femens ?
    Qui les nourrit ?
    Qui les transporte ?
    en résumé qui les entretient ?
    Qui leur donne des visas ?

    Dans quel but ?

Laisser un commentaire