Baniel Bravo - bonus 110

Féminisme : Filippetti veut compter les femmes tuées à la télé

Rédigé par lesoufflet le 20 mars 2013.

20.03.2013
aurelie_filippetti
Photo : la ville d'Arles
Photo : la ville d’Arles

Nouvelle preuve de l’absurdité kafkaïenne d’un gouvernement perdu et impuissant : afin de lutter contre les violences faites aux femmes, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a mis en place un comité chargé de « suivre l’évolution de la place des femmes dans le champ culturel et médiatique » (SIC). Parmi les missions de cette trentaine de personnes payées avec nos impôts figure celle de comptabiliser le nombre de femmes tuées dans les fictions télévisées.

La nouvelle idée de Filippetti est donc très simple : on va payer (pas elle, nous) 30 personnes pour regarder la télé toute la journée et noter quand une femme se fait tuer dans le petit écran. Cette énième commission se veut, évidemment, « un lieu de débat et de propositions pour faire bouger les choses« . En même temps, elle n’aurait pas vraiment pu nous annoncer un lieu de propagande destiné à figer la situation actuelle. Mais prononcer des phrases vides de sens, ça ne coute rien…contrairement aux commissions absurdes.

Que vont donc faire les membres de la commission ? Comptabiliser le nombre « de femmes assassinées chaque semaine à la télévision dans les scénari » (SIC) des fictions diffusées, car cela donne des « représentions parfois inquiétantes« . Incroyable ! Dire qu’elle est sérieuse…

« Le constat est très amer et très peu satisfaisant dans la culture et les médias (…) La situation des femmes reste extrêmement défavorable, qu’il s’agisse des femmes dirigeantes des établissements culturels, des femmes qui sont dans les programmations artistiques« , a expliqué celle qui maitrise mieux que personne l’art de la description du cunnilingus et du lapage de vulve, lors d’un conférence de presse.

Non, Aurélie, évidemment Aurélie : ce n’est pas en regardant avec courage les travers d’un certain Islam comme Najat (et tout le PS) a toujours refusé de le faire, ce n’est pas en dénonçant la sous culture des banlieues (« oui, il y a de nombreux viols et tournantes et les filles y vivent l’enfer, mais il existe bien par ci par là un ou deux violeurs à la campagne, il ne faut de toute façon en aucun cas stigmatiser les habitants des quartiers »), ce n’est pas en acceptant, pour une fois, de regarder la vérité en face en laissant de côté son idéologie soixante-huitarde, que nous parviendrons à endiguer le fléau de la violence faite aux femmes ! C’est en…comptabilisant les femmes tuées à la télé !

Si les socialistes veulent vraiment prendre le problème des femmes agressées à bras le corps, ils feraient mieux de se tourner vers leur niche électorale, les cités, où la misogynie et la violence envers les femmes sont banalisées et où les racailles maltraitent bien plus les femmes que les beaufs amateurs de TF1 ou de Johnny Hallyday, comme essayent de nous le faire croire les socialistes (selon l’inculte Najat Belkacem, les mariages forcés concernent autant les Catholiques que les Musulmans) et leurs collaborateurs (voire plus si affinités) journalistes.

Ils n’ont donc rien de mieux à faire sérieusement ?! Peut-on être aussi fou, déconnecté des réalités et aveugls par son idéologie que ces gens là ? Peu probable, il y a du niveau quand même !!

Nos impôts qui financent leurs délires, c’est maintenant !

Netbet Sport fr

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. tygrys dit :

    Quand on montre la lune à un imbécile, l’imbécile regarde le doigt…
    Ce qu’il y a de bien avec le féminisme moderne officiel, c’est qu’il donne au moins l’occasion de rigoler un bon coup, chaque fois que l’Etat fait faire un pas de géant à la cause des femmes. Derniers exemples en date: la suppression du vocable « Mademoiselle » de tous les imprimés (c’était sous le précédent gouvernement, le progressisme moderne étant politiquement transgenre); la proposition de renommer les écoles « maternelles » (il faudrait songer à éradiquer le mot « patrimoine » aussi, ou tout au moins, à le faire suivre systématiquement du mot « Matrimoine »); maintenant le comptage des femmes victimes de violence à la télévision: oui, c’est bien cela qu’il faut faire, mais à condition de ne pas s’arrêter là! Et le cinéma? et la littérature?
    Et puis une commission, cela ne peut être qu’un début. Il faut au moins une Haute Autorité (pardon, Autorité-e).
    Ce délire ne peut que desservir la cause qu’il est censé soutenir, laquelle est un noble et juste combat (non ce n’est pas ironique); mais il faudrait quend même reconnaître que ce combat a (très heureusement) beaucoup progressé en France et en Occident de manière générale; et il faudrait surtout, en effet, aller voir où et qui sont les femmes battues, les femmes humiliées, les femmes cantonnées strictement à un rôle de mère et d’épouse, etc. Ah non, zut, on ne peut pas: ce serait risquer de stigmatiser (ne pas compter sur moi pour dire qui, je ne tiens pas à goûter la paille humide des cachots).

    • sainkho dit :

      je me permets de répondre à ce post clairement anti féministe qui semble til ne connait pas grand chose au problème… si vous étiez une femme en couple vous seriez je pense très vite agaçée de constater que administrations et autres institutions bancaires vous emmerdent tout le temps dès qu’il s’agit de garder votre nom (alors que le nom du mari ou du conjoint n’est qu’un nom d’usage) ou d’enregistrer vos données autrement que comme « femme de ». et je vous assure que ça peut devenir très vite super agaçant alors que vous êtes copropriétaire, parfois celle qui apporte le plus d’argent pour le prêt, et qu’on vous relègue automatiquement quand vous êtes une femme dans la case du « conjointe de ». et tout cela et lié au vocable mademoiselle… entre autres… pas plus le temps de développer mais la prochaine fois réfléchissez et renseignez vous avant de dénigrer une mesure qui est adopté depuis longtemps dans de nombreux pays. c’est la France qui est ringarde sur ce plan là. et je parle même pas des jeunes femmes qui se plaignent régulièrement des approches lourdasses « eh mademoiselle mademoiselle »… si tu t’appelles mademoiselle en gros ça veut dire dans leur tête que t’es pas la propriété d’un autre mec et que tu gagnes le droit de te faire emmerde en toute impunité par n’importe quel petit blaireau qui se croit tout permis. à bon entendeur. déguisez vous en femme et baladez vous dans la rue si c’est ça qu’il vous faut pour vous rendre compte de certaines réalités. un réalisateur Iranien l’a fait pour qu’enfin on prenne en compte la parole des femmes sur ces sujets. que de la mauvaise foi moi je dis.

  2. Urbon dit :

    « Nos impôts qui financent leurs délires, c’est maintenant »

    Faudrait nous faire un récapitulatif de tout ce qui se passe maintenant, ça serait sympa… Ça en fait des choses !

    • tygrys dit :

      Bonne idée le récapitulatif, mais il y a du taf!
      Voici un exemple au hasard.
      “Le Premier ministre a confié à Jean-Pierre Aubert, (…), une mission destinée à proposer une organisation structurée et des actions coordonnées des différents acteurs locaux (partenaires sociaux, collectivités territoriales, entreprises, associations, administrations et opérateurs publics) permettant de répondre, de manière efficace et très opérationnelle, aux enjeux des territoires confrontés à des mutations économiques et d’y développer des activités nouvelles, adaptées à la spécificité de chaque territoire, et durablement porteuses de croissance et d’emploi”, selon un communiqué de Matignon.
      Cette mission est destinée à répondre au souci du gouvernement de “renforcer les dispositifs publics permettant d’anticiper et d’accompagner les mutations économiques des bassins territoriaux fragilisés”.
      “Innovation sociale et emploi” – “L’internationalisation des échanges, les évolutions sociétales et technologiques permanentes et les cycles économiques offrent aux territoires et à leurs populations des opportunités en matière de développement économique, d’innovation sociale et d’emploi”, écrit Matignon.
      “Mais, quand cela se traduit par des restructurations d’entreprises ou des fermetures de sites, ces mutations peuvent aussi bouleverser la situation des salariés, des populations et des territoires concernés et engendrer des coûts sociaux et économiques d’autant plus lourds qu’ils sont mal anticipés, notamment dans les bassins qui concentrent une même activité ou des savoir-faire spécifiques et dont les débouchés s’érodent ou disparaissent”, est-il ajouté.
      Jean-Pierre Aubert remettra ses conclusions mi-juin 2013.

      N’ayant pas très bien compris de quoi il s’agit, je ne sais pas si cela va sauver des emplois, mais cela va sans doute en créer (chez les Shadoks), tout en faisant subir aux mouches des outrages peut-être immérités, mais très tendance.

  3. Libertad dit :

    Filipetti: la femme qui a décoré Caroline Fourest….et sans doute bientôt les Femen..
    Le Féminisme à la socialo !

  4. Karamba! dit :

    Et dire que le féminisme de gauche va probablement laisser enterrer la loi anti burqa par souci électoraliste. Tout ceci est bien relatif et parfaitement médiocre.

  5. Paul Emiste dit :

    Je pense que là aussi il devrait y avoir un cota, et si possible la parité,c´est pour cela que j´en appel de toute mes forces au gouvernement afin qui nous puissions avoir une trilogie française subventionnée intitulée « La marraine » , pour le rôle titre nous avons l´ embarra du choix en France.
    En vue, « Les ripouses »,  » Boufilxe la Gauloise »,  » Annabelle Lester » et « Le silence des brebis », « Christiane la petite mère des peuples », je vous laisse continuer, il faut que je sorte le clébard.

  6. Patrick dit :

    Encore une grande « avancée » pour la France ! C’est à croire qu’ils vont chercher leurs « idées » dans les hôpitaux psychiatriques !

  7. daniel pilotte dit :

    Voici un programme digne d une bobo les ecolos ont des idees extremistes dangereuses pour notre societe

  8. sam dit :

    On touche le fond de l’absurdité et de la stupidité, j’espère surtout que l’on pourra se débarrasser de toute cette bande le plus tot possible avant qu’il ne fasse trop de dégâts.

Laisser un commentaire