Baniel Bravo - bonus 110

Touche pas à mon pape

Rédigé par PourquoiPas le 21 mars 2013.

21.03.2013
pape_francois

La religion catholique vit des heures bien curieuses dans un contexte assez difficile. La renonciation de Benoît XVI a été vécue comme un cataclysme au Vatican et les 1,2 milliards de catholiques ont attendu avec impatience le résultat du conclave. Le pape François, jésuite argentin dont le message de miséricorde et de pauvreté résonne déjà à travers le monde, est à peine installé qu’une minorité s’est donnée pour mission de faire la lumière sur son passé.

Pour faire la lumière sur des événements, une part d’ombre est nécessaire. Malheureusement pour les détracteurs de l’Eglise et de son clergé, la vie du cardinal Jorge Mario Bergoglio n’est aucunement occulte. Mais le but doit être atteint et quelques heures après l’annonce de l’élection papale, certains attisent la curiosité en expliquant à demi mots que le nouveau pape a des choses à se reprocher.

Entre la vérité et la volonté de salir le 266e pontificat de l’Histoire, le choix ne se pose même pas. Que reproche-t-on au pape François ? Chef de l’Eglise argentine sous la dictature du général Videla, il aurait été complice de ce régime dictatorial et aurait été directement impliqué dans l’assassinat de deux prêtres jésuites qui mettaient à mal l’idéologie du régime.

Aussi graves que grotesques, les accusations portées à l’encontre de Jorge Bergoglio ont amené le religieux devant les tribunaux argentins où il a été reconnu innocent de tout ce qui lui était reproché. Est-il vraiment imaginable de voir le chef de l’Eglise argentine mêlé à une affaire d’assassinat ?

Le bon sens et les décisions de justice n’y changent rien. Le nouveau pape est dans le collimateur d’extrémistes anticatholiques et anticléricaux. Car au-delà du pape c’est l’Eglise qui est visée. Peu importe son chef, il y aura toujours des choses à lui reprocher, une part d’ombre à découvrir.

Benoît XVI a bien été enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes alors qu’il avait 14 ans. Peu importe que tous les Allemands de son âge n’aient jamais eu le choix de refuser d’intégrer ces groupes. Il a été nourri d’idéologie fasciste et se doit d’être condamné au moins moralement.

D’ailleurs, le pape qui a dirigé l’Eglise pendant la Seconde Guerre mondiale, Pie XII, a été une des premières victimes de cette cabale. Une fois encore, l’Eglise aurait fermé les yeux sur les atrocités commises par les régimes fascistes.

L’Histoire est toujours plus complexe et on essaierait presque de nous faire croire que tous les Français ont soit été résistants, soit collaborateurs. Les forces anti-Vaticanes sont quant à elle très actives et tout est prétexte à rabaisser et à salir les institutions et la foi partagé par plus d’un sixième de l’humanité.

Les légendes noires concernant l’Eglise ont la peau dure. L’Opus Dei, groupe fondé au début du XXe siècle en Espagne est un exemple parmi tant d’autres du jeu de mystification auquel certains cerveaux mal pensants s’amusent. Souvent perçu comme une secte secrète qui vivrait dans l’anonymat total, l’Opus Dei a pourtant pignon sur rue et aide des centaines de milliers de personnes à travers le monde.

Bientôt, on lira que l’Inquisition règne toujours dans certaines parties reculée du globe et que des scientifiques sont brûlés vif pour avoir avancé des théories remettant en cause les textes bibliques. Les Catholiques et son clergé devraient être fermes quand ses attaques gratuites et non fondées leur sont portées.  Toutefois, le plus important est ailleurs, vivre sa foi paisiblement et avec simplicité permet de s’élever bien plus haut que les détracteurs hystériques du catholicisme.

Netbet Sport fr

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Tygrys dit :

    Bien d’accord! merci, utiles rappels.
    J’ajoute que si une partie de la presse et des média en général (Canal + en particulier) relaie sciemment ces attaques par haine de la religion catholique, une autre partie fait preuve d’une telle inculture en la matière que l’on entend absolument n’importe quoi, notamment à la radio (par exemple que l’Eglise va maintenant s’occuper des pauvres, ou que le pape n’est pas Dieu sur terre; ah bon? ça alors!).
    Bien, avant-hier Benoît XVI n’aurait pas dû être élu, hier il n’aurait pas dû rester, aujourd’hui il n’aurait pas dû partir; mais comme vous dites peu importe puisque c’est l’Eglise qui est visée. Du moins tant qu’elle persistera à prendre comme pape un papiste, catholique pratiquant, hostile au mariage gay et à l’euthanasie, donc farouchement conservateur. Et puis cet attachement aux sacrements, aux dogmes, aux vieux livres, mais tout cela est d’un ringard!
    Pour ce qui est de l’Inquisition, je pense que dans certaines parties du monde actuel, une autre religion impose de tels interdits et de telles pratiques que si les Inquisiteurs revenaient aujourd’hui, ils passeraient pour des GO du Club Med…

  2. daniel pilotte dit :

    Les anti-catholiques sont decus notre nouveau pape est epatant

  3. [...] Les blogs et forum participatifs ne sont pas non plus en reste pour donner leur son de cloche et leur analyse personnelle: « Les grands chantiers du pape François », pour le Cercle des Echos, « Le Vatican entre dans une nouvelle ère », pour le blog Mes Notes de La Vie ou « Touche pas à mon pape », pour 24h Actu! [...]

Laisser un commentaire