Dictature administrative

Rédigé par Indigner le 02 avril 2013.

02.04.2013
drapeau_france
Photo : Cyril Plapied
Photo : Cyril Plapied

Avec le temps, la France est devenue une véritable dictature administrative aux mains de fonctionnaires en disponibilité qui font de la politique pour le meilleur de leurs propres intérêts corporatistes.

Ils sont envahi l’espace politique comme un cancer qui produit ses métastases. Sarkozy, qui n’est pas des leurs, a été perçu comme un véritable danger. Pour cette raison, la France est irréformable. En son temps, le Général De Gaulle avait dit qu’il ne pouvait rien contre l’administration. 93% des journalistes sont de gauche pour les avantages qu’ils ont reçu du système, niches fiscales entre autre.

Pour venir à bout de tout ça, il faut prendre des mesures radicales, à savoir que les fonctionnaires qui voudront faire de la politique seront radiés à vie au bout de 4 ans de l’administration. Il est intolérable que les 3/4 des l’espace public soit monopolisé par ces personnes. Hollande doit son élection au système pour le conforter. Il en est le représentant et la victime puisqu’il ne peut rien faire pour ne pas déplaire à la firme qui ne cesse de grossir.

Quoi que fasse Sarkozy, ou tout autre issu de la société civile, ils seront en but au bashing pour n’importe quel prétexte. Tant qu’on ne s’attaquera pas à tout ça, rien ne changera. C’est une des causes du déclin de la France. Les hommes politiques de droite sont aussi complices.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    En son temps, Jean de La fontaine a écris « Le chien et le loup », les choses n´ont pas beaucoup changé.

  2. Zadig dit :

    Et après on s’étonne que la France soit irréformable….

    « Selon l’Institut de recherches économiques et fiscales (IREF), à l’Assemblée nationale ou au Sénat, les élus issus de la fonction publique sont largement surreprésentés.
    La proportion d’élus venant de la fonction publique (actifs ou retraités) est en effet de 44% à l’Assemblée nationale (43 % au Sénat)… alors qu’ils représentent environ 20 % des actifs dans la population.

    la France est championne du monde de la surreprésentation du secteur public par rapport au privé au Parlement.

    la différence est encore plus marquée pour les chefs d’entreprises, largement sous représentés en France (2,9 % à 6 % en fonction des méthodes d’estimation) alors qu’à l’étranger, ils dépassent souvent les 20-25 % de élus. »

    http://www.irefeurope.org

    Si l’on ajoute au législatif, l’Exécutif dont la très grande majorité des ministres et des membres de leurs cabinets sont des fonctionnaires issus des grands corps de l’Etat (aussi bien à gauche qu’à droite), nomenklatura elle aussi unique au monde, réformer la fonction publique et simplifier les règles administratives que cette administration pléthorique pond à longueur d’année, relève de la pure gageure.

    Chirac, alors 1er ministre de Giscard, s’y était essayé dans les années 70, et y avait très vite renoncé …face aux blocages des grands corps de l’Etat, chacun défendant sa chapelle.

    Là aussi , seuls des politiques non issus de ce sérail, pourraient réussir…mais il faudrait donner quand même un sacré coup de pied dans la fourmilière !!

  3. Libertad dit :

    Oui, et là il ne s’agit que du niveau national, il faut y ajouter leurs homologues technocrates européens et leur marée de directives, et les multiples strates territoriales françaises (régions, départements, syndicats de communes, communes, etc…), record là aussi mondial, qui pondent tout autant de règlements, souvent en doublon….

    Sarko avait prévu de s’attaquer au problème territorial…
    les socialos font croire qu’on peut simplifier la paperasse sans s’attaquer à leurs sources structurelles.

    Mais tant qu’y a encore des gogos pour y croire….

Laisser un commentaire