Chomage : Hollande atteint de nouveaux sommets

Rédigé par tristeps le 04 juin 2013.

hollande_montre_a_lenvers Patrick Peccatte
Photo : Patrick Peccatte

N’en déplaise à François Hollande, prophète de la bêtise et de la médiocrité, la crise n’est pas « derrière nous ». Les derniers chiffres montrent une hausse continue du chômage malgré des manipulations statistiques pratiquées par un Gouvernement dont la faiblesse n’a d’égale que son ignominie. Capable de rien, le pouvoir laisse Bruxelles décider de tout et laisse l’addition grossir. Pas grave ce sont les Français et non pas le PS qui vont passer à la caisse. 

Dans le monde enchanté de François Hollande, le chômage baisse par la simple volonté de l’esprit. Mauvaise pioche ! Ce monde n’existe pas et s’il prenait forme, ce n’est pas un esprit aussi simplet que celui du président qui changerait les choses. Même travestis, les chiffres de l’INSEE finissent de décrédibiliser un exécutif qui n’a toujours pas compris qu’il est un mal qui s’ajoute à ceux qui frappaient déjà la France.

1,2% de hausse du chômage en avril. 12,5% sur un an. Une belle performance pour le plombier en chef de l’Elysée et sa boîte à outils. Allez, encore un effort et la barre symbolique des 20% sera atteinte à l’horizon 2017. A ce niveau, la courbe du chômage finira certainement par baisser… 

Que Hollande se pavane au MuCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) bien lui en fasse, il pourra aussi se renseigner sur la criminalité galopante à Marseille et un chômage de masse qui ne semble guère le préoccuper à en juger le manque patent de mesures. Mais entre deux visites de terrain visant à rassurer un bon peuple qui ne croit pas en ses balivernes, Hollande a endossé un costume de président trop grand pour lui et à déclarer dans un brouhaha qui rappelle la cacophonie gouvernementale : « la Commission n’a pas à nous dicter ce que nous avons à faire ».

Stupeur et effroi, le président aurait-il enfin compris qu’il est à la tête de la seconde puissance économique de l’Union européenne ? Aurait-il compris que la souveraineté réside dans le peuple et la nation ? Non, son refus autistique d’écouter la France sur la question du mariage gay prouve qu’il ne suit qu’une ligne, celle du chaos et de la chute de la France.

Sa pitoyable déclaration, sans grandeur ni sincérité a fait s’agiter quelques grognards bruxellois chargés de crier au feu dès que le dogme de la Commission n’est pas suivi au pied de la lettre. Rassurons ces barbons venus nous diriger depuis leurs tours de verre à Bruxelles, la Hollandie est un bon élève du libéralisme à tout craint voulu par l’Union européenne.

Hollande continuera de marcher sur les Grecs et les Espagnols tout en affirmant que l’austérité n’amène à rien. Il continuera de se plier à toutes les exigences de la Commission européenne. Quand Michel Barnier lui intimera l’ordre de mettre fin aux commissions d’interchange qui permettent aux consommateurs d’utiliser une carte bancaire à moindre coût, Hollande se soumettra comme il l’a fait depuis un an.

Cette suppression qui se soldera par une hausse des frais bancaires pour nous les clients. Mais que ce soit la banque ou l’Etat, les économies des Français sont faites pour être ponctionner jusqu’à la plus soif.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    Hollande responsable du chomage ; indeniablement peut etre il subit lui aussi les aleas internationaux comme en a fait les frais nicolas sarkozy de plus le chomage augmente certe tant qu a pole emploi est il un organisme utile ma reponse est non la refonte de l ex anpe et assedic sont a revoir puisque pole empole ne trouve jamais de travail aux chomeurs je parle des veritables chomeurs et non des professionnels de l assistanat et des accidentes de la vie .

  2. Libertad dit :

    Quelle cata ces socialos ! ils n’arrêtent pas d’augmenter les impots sur les de plus en rares qui travaillent et fabriquent de + en + de chômeurs.
    Mais tant qu’ils n’auront pas compris que mondialisation= concurrence déloyale, impôts & taxes= fermetures d’entreprises et moins de consommation, immigration massive= allourdissement des déficits sociaux et + de chômage….
    Tandis qu’eux, ces politicards professionnels s’enrichissent de façon éhontée: voir leurs patrimoines, même ridiculement minorés …

Laisser un commentaire