TurboPoker

Marché Transatlantique : l’Europe se couche devant les États-Unis et est applaudie par la France

Rédigé par alkli12 le 17 juin 2013.

17.06.2013
Aurélie_Filippetti_-Thesupermat
Photo : Thesupermat

L’exception culturelle (française) est sauvée ! Un grand ouf de soulagement parcourt des médias en manque de sensationnel lors de ce weekend de mi-juin. Les journalistes se félicitent, font semblant d’aduler un cinéma français qu’il ne « connaissent » qu’à travers les grands succès qu’ont été Intouchables et The Artist. La réalité du Marché Transatlantique est tout autre et annonce la fin de la France en tant que puissance parfois encore écoutée.

Les États-Unis ne peuvent pas entrer dans l’Union européenne ? Quel dommage ! Ouvrons-leur grand les portes de l’Union et laissons-nous envahir par leurs règles où seuls le capitalisme financier et la destruction des valeurs priment. États-Unis, Commission européenne : même combat. Porter aussi haut que possible un capitalisme qui se fout des peuples et qui n’a que l’argent pour maître unique et tout puissant.

Commercer, échanger afin d’apporter la croissance et un retour à l’emploi à des économies exsangues. Nourries du sein vénéneux du libre marché à outrance, les économies européennes semblent vouloir une nouvelle piqure qui les précipitera au fond de l’abime. L’overdose guette bien avec la prochaine mise en place du Marché Transatlantique. Finies les frontières extérieures de l’Union et bienvenue aux produits de l’Oncle Sam.

Le Gouvernement par l’intermédiaire d’Aurélie Filippetti – ministre de la culture au rabais, incapable de maintenir le budget de son ministère alors que la gauche est au pouvoir – crie victoire après avoir arraché à Bruxelles l’exception culturelle des griffes de l’accord transatlantique. Enfumage ridicule qui illustre une fois de plus que la France se renie et qu’elle n’est plus qu’un laquais au service de l’Europe des marchés et de l’économie libérale.

Il n’est en effet aucunement question d’ « exception culturelle » mais de « diversité culturelle ». Une nuance qui aura pour effet de placer la France en faute dès qu’elle subventionnera sa production audiovisuelle au nom d’une exception culturelle absente de tous les traités. Une fois encore, la gauche hollandaise va plus loin que la droite lorsqu’il s’agit de déréguler  à tout va et mettre en péril ce qui fait l’identité de la France.

Il n’y a donc plus rien à espérer de la part d’un gouvernement qui fait des courbettes devant des Etats-Unis amusés et une Europe qui prend un visage toujours plus sinistre. La Commission européenne n’est pas à son premier coup d’essai. Des grands traités qui suppriment de fait la souveraineté des États à des mesures iniques mises en place par Michel Barnier – Commissaire européen et autre français qui fait fi des intérêts de l’Europe et de son pays d’origine – les motifs de se plaindre sont nombreux. Quand Michel Barnier veut supprimer les commissions d’interchange, ce sont tous les consommateurs européens qui voient leurs poches se vider comme par enchantement. Quand l’UE décide du Marché Transatlantique, c’est le bœuf aux hormones américain et tous les dégueulis de la malbouffe OGMisés qui se retrouvent dans nos assiettes.

Le PS dit banco ! Les Verts, pourtant membres du Gouvernement, ne bronchent pas et c’est encore un coup (certainement fatal) qui est porté à la France. Le Marché Transatlantique sera la dernière goutte d’un poison distillé depuis beaucoup trop d’années dans les veines de la France. Pauvre de nous…!

TurboPoker

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    La france socialiste courbant l echine rien de surprenant le comble du socialiste pour qu il brille en societe il doit manger du cirage le programme socialiste est qu elle brade notre savoir meme en france les minorites bobos et gauchistes imposent de force le diktat de lois ridiculisantes et aussitot hollandouille et son gouverment disent oui et apres des que il y a une election nous voyons un duel fn.ump

  2. Libertad dit :

    Oui, c’est la version marché libre pronée par la GB en lieu et place de l’Europe.
    Grâce à l’UMPS on y arrive à cette mondialisation où les citoyens n’ont plus qu’à subir les lois de la finance et du marché et donc à voir leurs économies s’écrouler, à recevoir des vagues d’immigrés Afro-maghrébins selon les plans mis en place par l’ONU…

    Encore une raison de plus de sortir de l’Europe. Vite le FN ! Y a urgence !

Laisser un commentaire