De la fabrique du consentement à la fabrique des opposants

Rédigé par Joseph Salem le 05 juillet 2013.

05.07.2013
najat_belkacem Parti socialiste
Photo : Parti socialiste

La « destruction du mariage par l’ouverture du mariage » aura finalement accouché dans la douleur d’un conflit social, qui loin d’être résolu, ne fait qu’enfler tous les jours un peu plus. Pourtant, les annonceurs du parti socialiste avaient prophétisé un passage en douceur, presque furtif, tant ces adeptes de la méthode Coué s’étaient persuadés d’avoir convenablement préparé l’opinion publique. En effet, la vaste manipulation d’opinion publique orchestrée par Pierre Bergé et son lobby, installé au sein même de l’équipe de campagne du candidat François Hollande par le truchement de son trésorier Jean-Jacques Augier, n’aura pas suffi : l’échec est patent. Il est utile d’analyser scientifiquement les méthodes qui avaient été utilisées pour faire taire les Français :

Un linguiste américain connoté plutôt à gauche, Noam Chomsky, a consacré une longue partie de sa carrière à expliciter les méthodes de manipulation d’opinion publique. Il en a produit un ouvrage devenu célèbre : « la fabrique du consentement », dont nous avons tiré la structure de cet article en présentant les cinq piliers d’une propagande efficace, tous exploités par Pierre Bergé et sa bande sous le quinquennat de feu Nicolas Sarkozy. Plutôt que de donner de lourdes définitions, nous avons choisi de tirer des exemples analogues de l’histoire des guerres du Golf et des totalitarismes.

1) Un ennemi à combattre : l’homophobie universelle. Ce concept est délicat, car son sens est souvent mal compris : Si la discrimination en raison de l’orientation sexuelle est condamnable, l’homophobie étendue au statut d’ennemi virtuel de tous ceux qui s’opposent aux caprices des homosexuels devient un outil de propagande. Or c’est bien la déviance à laquelle nous avons assisté en France. Depuis environ cinq années dans notre pays, l’homophobie est devenue un ennemi aux contours flous et virtuels, à combattre absolument. Au moment de la guerre du Golf, George W. Bush avait inventé « les armes de destruction massive » de Saddam Hussein. L’effet recherché était le même : provoquer l’adhésion du plus grand nombre. Or il s’est avéré après la guerre, que ces armes n’existaient pas. Sous un régime totalitaire, le « bouc émissaire » est un ennemi virtuel destiné à unir les individus : les nobles et le clergé sous la terreur révolutionnaire de 1793, les juifs et les tziganes sous le nazisme, les nantis et les bourgeois sous le communisme, et on pourrait multiplier les exemples.

2) Une désignation simpliste de l’opposant : homophobe par défaut. Tous ceux qui s’opposent à la thèse du discours officiel sont des … « homophobes » dans la France de Pierre Bergé, « communistes » aux USA, « fascistes » dans la France de mai 68, « enjuivés » dans l’Allemagne Hitlérienne. De la même manière, on pourrait multiplier les exemples. Un journaliste français, Jean Sévilla, a très bien expliqué cela dans son livre « le terrorisme intellectuel », un ouvrage que nous conseillons à tous ceux qui sont surpris par la stigmatisation systématique des opposants au projet homosexualiste, très inspiré par la « perspective du genre », une idéologie totalitaire dont s’inspirent directement nos ministres : Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon en tête, à tel point qu’on se demande si Najat Vallaud-Belkacem est la porte-parole de François Hollande ou celle de Pierre Bergé ?

3) Une identification à l’opinion dominante : les sondages prétendument favorables. Le rôle des médias sous influence et des sondages est de provoquer l’identification de la thèse homosexualiste à l’opinion dominante. Il est intéressant de se souvenir qu’au fil des débats, les sondages des grands médias se sont révélés de plus en plus faux et manipulés. Le nouvel observateur, pour ne citer que lui, s’illustra au plus haut niveau dans le mensonge public, pour finalement devoir avouer timidement que plus de la moitié des Français étaient contre l’ouverture de l’adoption aux couples de même sexe, en réalité plus des deux tiers. Quant à Pierre Bergé, principal actionnaire du Monde, initiateur et propriétaire de « Têtu » un magazine homo qui fut la tribune de Najat Vallaud-Belkacem entre autres, il ne fut démasqué que pour avoir trop bien menti pendant ces quelques années à modeler l’opinion publique : il récompensa son compère Jean-Jacques Augier en lui offrant Têtu, alors en redressement judiciaire.

4) Une identification au bon droit : le principe d’égalité transformé en préservatif de la justice. Déjà à Bouvines, Philippe Auguste haranguait ses soldats en leur disant avec quelques approximations : « Devant Dieu, nous sommes tout autant pêcheurs et mauvais hommes que nos ennemis, mais nous sommes dans notre bon droit, c’est pourquoi Dieu nous soutient pour les écraser sous les sabots de nos chevaux ». Christiane Taubira s’appropria cette méthode, en avançant qu’on pouvait piétiner les enfants jusqu’à faire valoir l’égalité des homosexuels à faire comme elle. Jamais l’égalité républicaine ne fut autant défigurée qu’au cours du débat parlementaire. Seul comptait pour Taubirator de donner l’apparence du bon droit. Elle n’y parvint pas, allant jusqu’à expulser l’enfant de son projet de loi : un sommet dans l’offense aux valeurs de notre République.

5) Une omniprésence médiatique : la journée de lutte contre l’homophobie. Le plus bel exemple de propagande d’Etat nous fut donnée par les journées européennes de lutte contre l’homophobie, saturant tous les médias et pénétrant dans toutes les couches de la société, jusqu’à nos enfants dans les écoles : Un rouleau compresseur digne de Mussolini.

Et maintenant ? Malgré l’opposition populaire massive, la dictature socialiste a imposé l’inversion du paradigme républicain : le plus faible, l’enfant, est maintenant fragilisé et exposé aux caprices d’une filiation sociale déconnectée de sa filiation biologique. Comment ne pas évoquer « la double pensée » de George Orwell ? « l’égalité c’est la domination du plus fort » a dit Taubirator, comme Big Brother scandait : « La liberté c’est la dictature », « la paix c’est la guerre ».

Le gouvernement socialiste voudrait que le conflit social s’arrête pour enclencher la deuxième phase de son projet totalitaire : l’endoctrinement des enfants à l’école, dès la maternelle, comme le propose insidieusement la circulaire Peillon pour la rentrée scolaire 2013. Mais au lieu de prendre la mesure de son echec dans la « fabrique du consentement », François Hollande et sa sous-équipe continuent à construire les conditions d’un conflit social : Mensonge officiel, arrestations arbitraires, emprisonnements, poursuite de son projet d’endoctrinement à la « perspective du genre » dès la maternelle. En réalité, il « fabrique des opposants ».

Quel jeu dangereux ! Nous avons déjà connu ce type d’évolution en 1789, cela a débouché sur 1793. La France ne veut pas recommencer cette expérience totalitaire, la France dit NON aux utopies déconnectées des réalités sociales, la France dit NON à la « perspective du genre ». Elle va dire NON de plus en plus fort, parce qu’elle est d’abord la patrie des droits de l’Homme et du citoyens, pas celle de la négation des identités sexuelles.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Maude dit :

    Excellente analyse. Bravo !

    Le même procédé est utilisé pour la pseudo islamophobie ou étouffer les vérités qui dérangent sur l’immigration et la délinquance qui en résulte.

    Mais comme pour cette loi scélérate sur le mariage gay et encore plus l’adoption, internet en particulier permet de réinformer les français façe aux grands médias détenus par les « faiseurs d’opinions ». Et ça fonctionne !

  2. Libertad dit :

    Au fait, en parlant de mariage gay, on aimerait bien connaître le nombre de mariages conclus depuis la loi ?

    Est-ce l’explosion annoncée, de tous ces petits homos qui soit disant trépignaient de ne pouvoir se marier ou est-ce un bide comme le salon du mariage gay ?

    Si c’est le cas, ce serait une démonstration de plus d’un projet socialo dépourvu de légitimité et uniquement destiné à masquer la faillite économique et sociale de ce gouvernement d’amateurs.

  3. amazonia dit :

    LA VIPERE DU DESERT MAROCAIN qui vient encore nous faire part de ses idées lumineuses !
    un seul genre au (( PS )) tous des malades .
    SOS DOCTEUR des boyaux de la tête !
    en France UMPS tous pour être adouber BILDERBERG ?
    voir internet = liens golman sachs la pieuvre et BILDERBERG .

  4. Karamba! dit :

    Oui enfin le projet est en cours depuis déjà un bail et ne s’est pas limité à la volonté de Hollande et des militants LGBT. Avant de nous infliger le mariage homo, on s’est déjà débrouillé pour rendre le mariage hétéro complètement accessoire et donc désacralisé. En gros les hétéros dans une majorité n’en ont plus rien à secouer de cette institution au point où ils ont fini par adopter massivement le pacs à la place des gays. Un contrat pas contraignant, parfait pour nos moeurs consuméristes individualisées qui ne supportent plus l’engagement à long terme. C’est un peu comme s’engager avec un fabricant sans clause de résiliation pratique.
    Derrière ça, les mêmes étant devenus tellement peu concernés par l’union qu’ils se contrefichent de savoir que les homos veulent achever le mariage en le vidant de toute substance…

  5. Libertad dit :

    Homophobie…exactement comme l’islamophobie: les médias se prêtent à une désinformation totale .

    Ex: le CCIF (comité financé par le spéculateur US G.Soros, comme les Femen) a publié un rapport annuel 2013 sur l’islamophobie affirmant que « les actes islamophobes ont augmenté de 57% « , info aussitôt repris par les médias (Figaro, le Monde, Libération, 20 mn, BFMTV, Marianne, …etc) sans aucun contrôle des faits et de la méthodologie.

    Or ce rapport 2013, ne donne pas de précision sur les « actes « qualifiés d’islamophobes, contrairement à l’ erreur de 2012 du CCIF de les publier……ce qui avait permis de constater le bidonnage des « actes »:
    ex:
     » Un agent de la police administrative de la mairie de Paris demande à une usagère de retirer son hijab pour récupérer une pièce d’identité.
    • Intervention radio d’un écrivain Français (RMC): » c’est l’islam qui est un problème, pas la burka ( … ) ça me parait évident »,
    . Un miltaire demande le retrait du voile lors de la journée défense et citoyenneté , comme le prévoit la loi interdisant les signes religieux à l’armée,
    • A Angers, un GRETA interdit à une jeune femme de porter le voile durant un stage d’apprentissage de la langue française. Elle est menacée de renvoi si elle ne le retire pas.
    • Création sur Facebook d’une page intitulée « Se torcher le cul avec le Coran« .
    • Dans le Val d’Oise, une directrice d’école élémentaire interdit à une mère de famille voilée d’accompagner une sortie scolaire, refus qu’elle lui oppose depuis quatre ans.
    • Une école maternelle et primaire dans le 94 (VAL de MARNE) propose aux enfants de manger de la viande contre le gré de leurs parents.
    • Dans une école élémentaire de l’Essonne, deux mères d’élèves voilées sont exclues des sorties scolaires pour port du voile.
    • Dans le Nord Pas de Calais, la conseillère d’un demandeur d’emploi d’origine maghrébine, portant la barbe lui a demandé: « s’il lui arrivait de se raser » car c’est un obstacle à la recherche d’emploi et que: « les patrons n’aiment pas ça ».
    etc……

    Et bien sûr toute la gauche et les bobos bien-pensants de crier à l’islamophobie galopante et au racisme anti-musulmans, ce qui permet au CCIF de réclamer la création d’un délit de blasphème envers l’islam (auquel Taubira est de plus en plus sensible) et de réaliser des campagnes d’affichage 4×3 (financées aussi par Soros) avec un énorme mensonge: « l’islamophobie est un délit », ce qui est nullement vrai, heureusement pour la liberté d’expression !.

    Détail croustillant: le porte-parole du CCIf,Marwan Muhammad déclare :« Qui a le droit de dire que la France, dans 30 ou 40 ans, ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne, dans ce pays, n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit, dans ce pays, de définir pour nous ce qu’est l’identité française »

    Voilà comment dans ce pays, comme pour l’homophobie, on fabrique du consentement à une telle idéologie.

  6. amazonia dit :

    le saviez vous ! les conflits d’intérêts =Toujours plus+++
    JP MORGAN/GOLDMANSACHS Banquiers ( groupe bilderberg )?
    Les supers banquiers ripoux qui nous vendent du GAZ POUR LA FRANCE = arrêté du 19 janvier 2010 ! Borloo ?
    NOS ELITES Américo- Européenne (( du circus polliticus))
    vers le Nouvel Ordre Mondial =les sous-fifres (SARKOLLANDE )
    umps =tous ensemble /tous ensemble serviteur BILDERBERG.
    voir internet . Relier à un autre organisme Atlantiste le « CFR  »
    French-Américan- Foundation pour 2013 !
    Fillon/Pécresse
    Belkacem/ Moscovici /Montebourg = lui qui nous joue le Made in FRANCE ? QUEL ACTEUR .
    Tous ce beau monde au service de la mondialisation et destruction de nos petits états-nation
    LES SARKOLLANDES = umps TOUS UNE ARME DE DESTRUCTION
    MASSIVE POUR LA FRANCE . TOUS AUX ORDRES UE/USA .
    Champagne et luxe pour EUX LES ELITES
    Misère et salaires sauce chinoise et pays de l’est UE = 400euros
    de salaires pour nous ! ils détruisent notre France =
    crise orchestré par EUX = BILDERBERG depuis des decennnies ils ont prévu «  » la croissance zero  » = délocalisation des multinationales /crises économique/ alimentaire / invasion d’étrangers musulmans pour détruire nos coutumes/ valeurs/ notre histoire de France LES ELITES RACAILLES SONT EN FRANCE et nous torpillent de l’intérieur ! SCANDALE .
    SEULE PORTE DE SECOUR = Rassemblement BleuMARINE !
    POUR UNE FRANCE LIBRE = DIRE NON A L’UE/USA .

  7. Jean-Paul dit :

    Tout ça c’est manip politicarde et cie !
    Idem pour tenter de discréditer l’extrême droite :

    Les politicards de gauche, FDG et PS en tête, crient à « l’assassinat » de l’antifa Méric sans attendre les résultats de l’enquête, allant même jusqu’à une minute de silence à l’As.Nat. et des déclarations guerrières de Valls et d’Ayrault, la presse pour gogos de gauche emboite immédiatement le pas en réclamant des dissolutions et interdictions, une manif avec les antifas et syndicats (dont le SM !) est organisée….

    Comment bidonner sciemment l’info pour tenter d’emporter l’assentiment de tous sur le résultat recherché !

Laisser un commentaire