Baniel Bravo - bonus 110

Une semaine en Hollandie, #41

Rédigé par Nikkopol le 05 juillet 2013.

05.07.2013
hollande_montre
Photo : Patrick Peccatte

Quelle semaine ! Un Batho touché coulé, un salon mort-né, des records explosés et un Pépère ridiculisé ! Revue de la semaine en Hollandie…

Quand Batho coule. Elle était déjà en bonne place dans le « spécial femmes » de la semaine dernière, elle revient en 2° semaine. En effet, cette semaine Delphine-la-bien-pensante a pesté contre le projet du gouvernement de lui ratiboiser encore une fois le budget. En 2014, son ministère se voit rogner a priori de 7% les montants des crédits. C’est vrai qu’il y a de quoi pester quand son « meilleur » allié s’appelle les Verts et qu’on est une jeune apparatchik socialiste qui joue la crédibilité de son avenir. Alors Delphine, sans doute pilotée elle aussi par un apprenti conseiller en communication, s’est répandue dans les médias pour dire tout le mal qu’elle pensait de ce projet de budget, à savoir qu’il était mauvais. Résultat ? Convoquée à Matignon, la frisée ! Viens prendre ta fessée, la cloche ! Si son équipe avait été un poil compétente, il lui aurait dit que le prof d’allemand avait besoin d’un cas d’école d’autorité. Et comme il n’en a aucune, il ne se risquerait pas à reprendre de volée un supposé poids lourd de l’équipe. D’ailleurs, a-t-il dit quoi que ce soit quand Valls, par exemple, a déclaré se voir tout a fait bien à Matignon ? Un costaud, non. Mais une greluche sans écurie, sans talent ni avenir, c’était lui donner une occasion en or massif. Et c’est cette cruche qui est tombée dans le panneau. Comme quoi, comme on le soulignait ici même la semaine dernière, « il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con… ». En l’occurrence, pour une conne…

Batho-ségo, guerre d’égo. Batho d’ailleurs est engagée ans une guerre sans mercis contre son ancienne mentor, Ségo. La madone lui avait reproché par media interposée de ne pas avoir accédé à sa demande de soutenir la production de véhicules électriques made in Poitou Charentes. Au lendemain de son installation dans un ministère devenu celui de l’égologie, Ségo avait demandé à Batho d’acheter massivement pour les ministères ses voitures branchées. Résultats, Ségo avait du se résoudre à accepter la fermeture des sites industriels non sans avoir englouti quelques dizaines de millions d’euros d’argent publique, donc du contribuable. Batho avait répliqué de manière cinglante : « Royal souffre de plusieurs revers successifs qui la pousse à jouer contre son camp ». CA peut finir en combat de boue. On se rappelle de la genèse : royal avait laissé « sa » circonscription des Deux-Sèvres à Batho en 2007. En 2012, la madone a tout fait pour la récupérer, alors que la frisée s’y est accrochée comme un morpion au poil de cul d’un clodo un soir de canicule au Forum des Halles, sur le principe du chasseur parti chassé qui perd sa place, nanani nananère. Le résultat, on le connaît : la première ex de France fut contrainte de se présenter à La Rochelle, contre un dissident (Olivier Falorni), lui même soutenu par la copine de son ex, dissident qui lui fera mordre finalement la poussière… L’élu UMP local s’amuse de la situation : « A chaque fois que je vois Royal, je lui parle de Batho. Et inversement ! »… Si on ne peut plus rire…

Batho décriée. Même Le Monde y est allé de son feu nourri sur l’ambulance Delphine. Le quotidien du soir a sorti un long papier sur celle qui est incapable de déléguer à ses équipes la moindre autonomie, au risque d’apparaître comme maitrisant mal ses dossiers. Faut dire qu’elle a été d’abord placée sous Taubira (la pauvre), nommée ministre déléguée à la Justice. Ne trouvant pas sa place dans une nébuleuse qui aurait pu ressembler à Bercy, elle est parachutée à l’écologie, alors qu’elle n’y connaît rien. Remarquons que ce point n’est certainement pas un problème et même plutôt une qualité puisqu’en Hollandie, on peut être président sans avoir jamais occupé le moindre strapontin ministériel. Résultat, elle tâtonne et s’efforce de soutenir le projet de son boss, l’Ayraut-port de Notre Dame des Landes, et se prend des gamelles sur le photovoltaïque ou encore les autos électriques. D’ailleurs, elle enfile les conneries comme des perles : là où une bonne politique serait allé fanfaronner pour gérer son image interne, elle brille par son absence. Ainsi, quand le PS organise un grand barnum sur la transition énergétique, elle ne prend pas la peine de s’y montrer, provoquant ainsi l’ire des apparatchiks qui demandent sa tête. Les ONG n’ont pas de mots assez durs pour qualifier celle qui manie la langue de bois comme personne pour ménager la chèvre, le chou, la fermière et le tracteur ! Les seuls voix qui s’élèvent, doucement, pour défendre la frisée, telle celle d’un député PS inconnu au bataillon, le transparent président de la commission développement durable à l’Assemblée nationale, Jean-Paul Chanteguet, le font pour mieux dézinguer le patron sur le mode « c’est pas Batho, le problème, c’est l’exécutif qui n’a pas de vision ! ». En même temps, les peintres, quand on allie l’insignifiant à l’inconséquent, on a rarement une machine de guerre…

Batho coulée. Et donc elle fut virée, histoire de donner aux patrons l’image de costauds qui savent décider. Na. Un petit gain d’image pour pas cher ! Tout le monde est d’accord, on ne retiendra pas grand-chose de la poignée de mois passée par la frisée dans un ministère finalement très secondaire, contrairement à ce qui avait été claironné par le candidat corrézien. Mais là où elle surprend encore, c’est que non contente d’avoir ratée sa mission, elle foire complètement sa sortie ! … A la manière d’une starlette fraichement sortie de son œuf, son allocution de sortie fut une longue litanie de remerciement à ses équipes qui pourtant lui ont bien savonné la planchette… Elle aurait pu enfoncer le clou de sa sortie de la veille, regrettant un manque d’ambition certain de l’exécutif, l’absence de vision environnementale dans cette équipe de bras cassés, etc… Cela aurait eu un peu de panache ! Non, on a eu droit à une liste pathétique de ses gratte-papiers. Bon vent, Batho !

Gagnant-gagnant ? Batho virée du gouvernement, une question se pose : qui fait la bonne affaire ? Les branquignoles qui s’allègent d’un poids mort ou une apparatchik qui quitte le Titanic avant l’iceberg… Wait & see, comme disent nos amis brits.

Mariés de l’An I. Ainsi donc on nous a claironné que la revendication sociétale absolue, la quintessence de l’égalité, la modernité suprême s’appelait le mariage gay. Qu’une toute petite communauté (moins de 4% de la population française) ne puisse pas convoler en étant passée devant le maire semblait faire passer la France pour le pure des enfers ! Ainsi donc, merci la Hollandie, cette injustice fut corrigée dès le mois de mai 2013 et les hommes qui aiment les hommes comme les femmes qui aiment les femmes eurent même le loisir de se voir proposer le « 1er salon du mariage homosexuel ». C’était au Parc Floral de Vincennes le week-end dernier. Le dossier de presse était prometteur : une population attendue entre 5.000 et 7.000 Personnes, toutes CSP++++, exigeante et bouffie de demandes excentriques… La marraine de l’opération, Claire Jollain, fondatrice de l’agence organisatrice l’assurait quelques jours avant : « Beaucoup de couples qui ont attendu longtemps la loi convoleront à un âge plus avancé que leurs homologues hétérosexuels, et donc à un stade plus rémunérateur de leur carrière. » Son alter ego, Monsieur Lacrampe, de Primeday.net, se réjouissait lui aussi de cette perspective alléchante : « Le budget mariage des couples gays pourrait être 50 % plus élevé que celui des autres couples ». Quelle avancée que cette liberté-là, me direz-vous ! Or que vit-on lors de cet irremplaçable salon : au mieux « 150 visiteurs ! » selon Le Figaro, trainant leur ennui dans des allées désertes, devant des hôtesses désœuvrées ! Le journaliste qui est resté une matinée, s’est étonné devant le faible engouement suscité par la manifestation. Il eu droit à cette analyse sociologique pointue de la part du service de presse : « les gays se lèvent tard » ! Il semblerait, donc, que les gays ne soient pas hyper pressés de se marier… D’ailleurs, la « marche des fiertés » qui eut lieu quelques jours après, l’a parfaitement montré : si le symbole du mariage était important dans la symbolique (bourgeoise, catho, libérale), le véritable enjeu reste bien l’homoparentalité à travers la PMA et la GPA. A bientôt…

Peillon joue au con. Pour faire passer la pilule de ce qui arrive, à savoir le gel renouvelé du point d’indice de la fonction publique et, sans doute, un minuscule effort sur les retraites, Peillon a tenté de s’acheter la paix du Soviet Suprême, à savoir les puissants syndicats de l’Education Nationale. Faut dire que rarement un ministre dogmatique de gauche avait réussi aussi bien à se foutre à dos une population qui pourtant lui était si totalement et si complètement acquise ! Qu’il s’interroge, Vince, sur sa responsabilité personnelle sur les bataillons de profs et assimilés qui quittent les rangs des électeurs PS pour aller grossir, chuchote-t-on dans les milieux autorisés, les bancs du FN ! Bref, pour faire passer ses pilules, il a annoncé cette semaine qu’on rouvrait les vannes de l’emploi public : plus 10.000 profs dans le secondaire pour la rentrée à venir ! Le même jour, l’IFRAP sort un chiffre absolument monstrueux, qui d’ailleurs n’entraine aucune réaction du sinistre Vincent : il y a aujourd’hui plus de 200 000 profs fantômes : des profs sans affectation, sous-employés ou tout simplement aux abonnés absents ! Précisons : en 2012, 92 439 enseignants (sur un total de 837 000) n’étaient pas chargés d’une classe. À ce bataillon de « remplaçants » s’ajoute un autre contingent : 125 000 personnes (pour la plupart enseignantes) qui auraient disparu des écrans radars de l’Éducation nationale. Ces effectifs ne sont plus en fonction dans le ministère, certes, mais ils restent gérés par celui-ci, comme le détaille un tableau du rapport sur l’état de la fonction publique. Formidable aveu : le taux d’absence des remplaçants bat des records, ces profs étant plus souvent absents que les titulaires qu’ils doivent suppléer ! Et Peillon nous assène le manque de moyens… Escroc !

De diversion en diversion. Les rédactions amies font leurs choux gras de l’affaire Tapie qui risque, juridiquement, de revenir en pleine tronche de l’actuel gouvernement. Car n’oublions pas une chose, sur le fond du dossier : la justice a reconnu 2 fois l’état français coupable entre 1996 et 2007. Bon, annuler l’arbitrage, c’est revenir en 2007 et prendre le risque que l’état soit condamné in fine à payer la somme d’1 milliard d’euros à l’homme d’affaires. Et faire comprendre que finalement, pour le contribuable, la somme de 403 millions d’euros n’était pas une si mauvaise affaire que cela eu égard à l’escroquerie qui a été monté à l’époque par le Lyonnais, banque publique, aux ordres d’un ministre des finances qui s’appelait alors Michel Sapin ! A remuer la merde…

Donc tout le monde croque ce que le pouvoir vomit à longueur de communiqués. Pendant ce temps, le fait que le déficit dérape dangereusement, que la dette augmente pour atteindre des sommets inquiétants, que les taux longs remontent dangereusement (+ 80 Points en 15 jours), que la France ne tiendra toujours pas en 2013 ses engagements budgétaires, ça tout le monde s’en contrefout. Combien de temps cela va-t-il durer ? En tout cas, le pouvoir sait bien ce qu’il fait puisqu’on a appris cette semaine que l’Agence France Trésor, le service qui est chargé de financer chaque année la dette française sur les marchés financiers, a réalisé plus de 70% de la dette à la fin du mois de mai… anticipant ainsi une très probable remontée des taux que les choix iniques du gouvernement ne manqueront pas de provoquer…

En tout cas, le mensonge, c’est toujours maintenant ! Lundi 1°, dans Ouest France, Pépère y est allé de son couplet compatissant sur les conséquences, dramatiques, de sa propre politique ! Comme s’il n’y était pour rien, évidemment ! Dans le quotidien, il a annoncé que les prélèvements obligatoires n’augmenteraient pas en 2014. Bon. Le problème, c’est que moins de 24 heures après, mosco contredit pépère ! Invité de RTL, Pierrot le Fou a annoncé la douloureuse : 6 milliards (minimum) de nouveaux prélèvements, pulvérisant ainsi le record de taux de prélèvements atteint par notre pays puisque nous atteindrons le pharaonique taux de 46 % du PIB ! Applaudissements ! Soit le taux le plus élevé de l’OCDE derrière le Danemark, pays à la structure socio-économique très différente de la nôtre. L’OCDE, organisation internationale de coopération et de développement économique, compte, rappelons-le, les 36 pays les plus industrialisés de la planète. C’est une sacré performance, non ? Donc Pépère, non content d’avoir été le président qui a signé la plus impressionnante hausse d’impôts de notre pays (plus de 30 Milliards) dès son arrivée au pouvoir, non seulement, ne va pas s’arrêter tout de suite mais en plus continue de prendre le français pour des abrutis en annonçant l’inverse de ce qu’il fait. Et après ça ose parler de « moralisation de la vie publique »…

Chômage rime avec enfumage. Personne ne s’en cache plus. L’inversion de la courbe du chômage, si chère à Pépère, s’obtiendra à grands coups d’emplois subventionnés ! Vieille recette arithmétique qui cache « la merde au chat » tout en soignant des bastions de clampins qui seront, dès demain, des électeurs reconnaissants ! Ainsi il est demandé aux collectivités locales comme aux associations de recourir aux « emplois d’avenir » à très grande échelle ! La pompe à mensonge fonctionne déjà à plein parce que si on regarde en vrai les chiffres de mai (qui se disent stables dans toutes les officines gouvernementales), on voit qu’il y a eu 4800 demandeurs de plus malgré 31800 radiations ! Soit un différentiel de + 37 000 chômeurs ! En terme de « stabilité » du chômage, on a fait mieux…

Clientélisme, quand tu nous tiens… N’oublions jamais que Pépère ne tient que par le syndicat des baronnies locales qu’est devenu le PS. D’ailleurs, les électeurs du-dit parti ne s’y trompent pas ! Quand Solférino leur demande de voter contre le FN, ceux-ci s’abstiennent massivement… voire votent pour le candidat Frontiste, comme ça a été le cas à Villeneuve-sur-Lot ! Alors le pouvoir fait tout ce qu’il est possible de faire pour les satisfaire ! 2 exemples criants cette semaine : la fin des projets de ligne TGV, jugées trop coûteuses, au profit des lignes régionales de type Corail, qui enchantent les maires et autres conseils régionaux ! On préfère gagner 2 min sur un Tulle-Sarlat plutôt que de désenclaver des régions entières au profit des entreprises donc de l’activité économique ! Les fonctionnaires, base électorale de l’édifice gouvernemental, sont tout de même considérés : ils ont vu certes leur point d’indice gelée pour l’année qui vient, ils ne seront donc pas augmentés mécaniquement, mais ils ont vu le jour de carence supprimé. En clair, ils gagneront la même chose mais ils pourront travailler moins ! C’est tout de même une augmentation, non ?

Et pendant ce temps… La dette atteint un record historique à quasiment 92% du PIB ! Pendant ce temps-là, les hausses d’impôts ont atteint leur limite puisque les recettes baissent malgré la hausse des taux et l’élargissement de l’assiette (près de 2 millions de foyers ont payé un impôt sur le revenu pour la première fois en 2012 !). Et nos engagements européens vont encore en prendre un coup : nous ne serons pas aux 3,7 % de déficit attendus mais plutôt au delà de 4 ! Et sans doute même très au-delà, réduisant encore la crédibilité de la parole de notre pays envers nos partenaires européens et mondiaux. Avec Pépère, on s’attendait au pire, mais quand même pas à ce point-là !

Pépère n’aime pas les voyages. On se souvient de son allocution au Japon, saluant « le peuple chinois »… Et le voilà qui se reprend les pieds dans le tapis diplomatique en Tunisie en disant qu’il « prend acte de la situation en Tunisie »… Sans blague ! « Euh, de la situation en Egypte… ». Bref, si les français sont au niveau de leur président, ils ne sont définitivement plus un grand peuple…

La sucrerie made in Sarkozie : C’est la bonne nouvelle de la semaine ! Et une fois de plus, l’info est passée sous le radar des rédactions amies. En tout cas, chaque voyage officiel est une occasion de plus pour Pépère de se décrédibiliser sur la scène internationale. A meilleure preuve, le tour joué la semaine dernière par les Qataris avec l’aide probable de… Sarkozy ! L’info en elle-même est plutôt rigolote : Pépère est allé dans l’émirat faire « dette honorable » à un investisseur avéré, histoire d’attirer dans notre beau pays quelque aumône islamo-pétrolière. Baiser la babouche d’un chef d’état plein aux as n’est jamais inutile quand on les poches vides. Ainsi, notre petit lieutenant est allé dans le désert saluer l’émir local pour lui vanter, sans doute, le bien-fondé d’un investissement financier massif au pays à la croissance nulle, grevée par une dépense publique record, aux syndicats communistes et au déficit abyssal. Et peu importe si, parallèlement, ce richissime petit état finance tout ce que le monde compte d’ayatollahs violents comme, par exemple, en Lybie en 2012, et au Mali en 2013. Sauf que dans le cas présent, Pépère est allé faire la danse du ventre chez un chef d’état… qui ne l’était plus 48H après ! Drôle, n’est-il pas ? En effet, la visite de la délégation française, le 23 juin, a précédé l’abdication de l’émir pour son fils de… 24 heures ! D’ailleurs, certains visiteurs du soir de l’Elysée ne s’en cachent plus : « On a affaire à une équipe d’amateurs ! ». On ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit là d’une gourmandise Sarkozyste… En effet, l’ancien président était en « visite privée » dans l’émirat quelques jours avant Pépère, en tant « qu’ami de la famille ». Et quand on est un « ami de la famille », on est au courant que le papa va passer la main au fiston dans quelques jours, évidemment. Par contre, quand on a une équipe de branquignoles à l’Elysée comme au Quai d’Orsay, et bien on ne le sait pas. Et on passe pour un Guignol, ce qui n’est pas la première fois et sera sans doute loin d’être la dernière !

Bon weekend et bon courage.

Netbet Sport fr

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    HOLLANDE ET SES VOYAGES EN TERRE ISLAMISTE ?
    Algérie/ maroc / tunisie / maroc /
    HOLLANDE le chef lécheur de babouche ! ( le piteux )
    Hollande a chaque visite , distribution de visas / des aides deci/ delà !
    des millions de musulmans ? TOUJOURS PLUS ? EN FRANCE ?
    Une arme de destruction massive pour LA FRANCE .
    ISLAM = coran charia incompatible avec les lois de la république FRANCAISE . stop NIQUE LA FRANCE .
    STOP LE CIRQUE DE L’UE . A QUI RAPPORTE CE CRIME ?
    LE FUTUR =EURABIA .
    LES UMPS TOUS RESPONSABLES ET COUPABLES .
    voir Sarkozy l’américain internet = Sarkozy famille groupe Carlyle et CIA . il roule pas pour les intérêts Français mais pour LE NOUVEL ORDRE MONDIAL et Hollande aussi .
    UMPS = SARKOLANDE même politique sous-fifres des banquiers de bruxelles . SCANDALE . GAUCHE/DROITE ? CELA n’existe plus ce sont des siamois .
    SORTIR DE L’UE . (( FRANCE LIBRE AVEC MARINE . ))

  2. amazonia dit :

    pour un peu d’humour ! du corrézien Hollandouille
    qui ne fait plus rire les Français =qui passent pour des cons ?
    Voir internet ( vidéo le point le nouveau labsus de Hollande en tunisie )
    après avoir présenté des condoléances au peuple chinois ? lors de sa visite au japon ! le récidiviste = le retour
    encore renouveler / recommencer/ réitérer sa bétise !
    les médias du monde entiers se moque de lui !
    le récidiviste de la conneritude .
    pauvre France .

  3. daniel pilotte dit :

    Se crapouillot tel un roquet n a pas une seule minute pour son peuple il pratique la politique des nazis et des goulags avec lui il faut la pensee unique il est l ego de lui meme il utilise des methodes de barbouze contre des manifestants non-violent qui sont contre sa politique mais concernant les casseurs d extreme-gauche il est passif flanby s il te plait enleve tes oeilleres ,il est actif en manipulant la liberte d expression .

  4. Libertad dit :

    Bravo Nikko ! Percutant !

    Oui la lutte socialo contre le chômage à base d’emplois publics (y a pas que les enseignants, l’armée de terre recrute 10 000 personnes en 2013) et d’emplois bidons , contrats d’avenir et de génération en tête, est une véritable mascarade pour bidonner les stats du chômage :

    Tout le monde sait que ces « contrats aidés » sont comme des emplois dans la fonction publique, payés par les contribuables, puisque ce sont essentiellement les collectivités, au personnel déjà pléthorique, qui sont poussées à recruter et en fin de contrat quasi obligées de recruter définitivement .

    C’est exactement ce qui s’est passé avec les contrats jeunes de Jospin.

  5. Maude dit :

    Hollandouille chez les islamistes de Tunisie:

    Après avoir confondu japonais et chinois, Hollandouille se mélange les pinceaux entre Tunisie et Egypte:
    http://www.fdesouche.com/388294-francois-hollande-confond-legypte-et-la-tunisie
    Heuuuuuu !

    Le Flan n’a pas hésité, également pour son électorat français,à clamer haut et fort que l’islam était compatible avec la démocratie …

    Heu, quelqu’un lui a soufflé ce qui se passe en Egypte ????
    Au bout d’un an d’islamisation de la république dont les femmes et les coptes ont été les 1ere victimes, les Egyptiens renvoient dans leur mosquées les barbus du moyen âge !

    Faut dire que du temps de Nasser, tout le monde rigolait quand on parlait de femme voilée et des frères musulmans:
    http://www.youtube.com/watch?v=Deax65gd26s
    Vraiment à voir! Quelle régression en 60 ans !

    C’est clair, sahib Hollandouille: l’islam n’est pas soluble dans la démocratie.
    Y a que les politicards et les islamistes pour le faire croire et les gogos bien-pensants pour le gober !

    • Jen-Paul dit :

      Même l’UMP commence à s’en rendre compte:

      L’islam n’est « pas compatible » avec la démocratie a jugé Christian Estrosi, député UMP des Alpes-Maritimes et maire de Nice invité dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/ i>Télé/ Le Parisien-Aujourd’hui en France.

  6. amazonia dit :

    ANNEE 2013 Sous le grand gouvernement de la Hollandie !
    réussite au BAC déjà 82% d’enfumage et bidonnage !
    que des petites merveilles tous trop fort MDR .
    1 er) prix du bac a vaisselle +un peu de produit dégraissant !
    LE BAC POUR TOUS . DU 24/20 .
    PAUVRE FRANCE

  7. amazonia dit :

    avec le marché-transatlantique (sans entrave ) et obligatoire
    signé par nos UMPS A BRUXELLES .
    nous devrons accepter de force maïs et autres OGM DE FORCE
    nous devrons accepter de force les forages Gaz de Schiste
    sous les ordres des UE/USA . UN SCANDALE
    DEMOCRATIE =ZERO .
    UMPS = NOUVEL ORDRE MONDIAL et nos deux BAUDETS DE SERVICE = SARKOLLANDE on dit oui et nous on vendu aux charognards de BRUXELLES .
    SARKOLLANDE la honte traitre a la France .
    Prochaines élections !
    NI GAUCHE/NI DROITE / NI CENTRE
    un seul parti libre de dire «  » NON «  » a l’équarisseur de peuple
    «  »NON » » BRUXELLES .LES ELITES MONDIALISTES RIPOUX .

  8. amazonia dit :

    A CHAQUE VOYAGE EN PAYS ARABES ? AFRICAINS ?
    NOTRE PRESIDENT ? fait des promesses ! des millions pour des aides deci/delà ! + DES VISAS ++
    HOLLANDOUILLE fait des emprunts au nom de la France et des Français ? POUR DONNER A DES PAYS ETRANGERS ?
    FORT CE CAFE .
    STOP CE SCANDALE ! dire aux Français de faire des économies pour entretenir des millions de personnes ! qui n’ont rien en commun avec nous ? FAIRE DES LOIS ? OUI protection de nos valeurs et acquis sociaux NON AU TOUT GRATUIT POUR LES COUCOUS qui débarquent par millions .
    UN PRESIDENT ET UN GOUVERNEMENT NE DOIVENT PAS FAIRE DE EMPRUNTS SANS LA VALIDATION DES PEUPLES .
    STOP LE FOUTAGE DE GUEULLE . FRANCAIS PAYER PAYER TOUJOURS PLUS PLUS ++POUR LES AMIS DE HOLLANDE ? STOP.

  9. Georges dit :

    Et la palme du GAG de la semaine est remportée haut la main par Méchantcon et Méchanteconne du FDG, C.Autain, embrassant à répétition J.Kerviel , exclusivement devant les caméras….alors qu’il y a un an Méluche le vomissait.

    Ya pas, les caméras et faire parler de soi quand plus personne ne vous écoute, ça marche toujours chez les bouffons !

Laisser un commentaire