Baniel Bravo - bonus 110

L’histoire vraie de la fin de l’apartheid

Rédigé par afrik le 10 juillet 2013.

10.07.2013
jean_yves_ollivier_temoignage

Avec la dégradation de l’état de santé de Nelson Mandela, les hommages rendus à celui qui joua le rôle principal dans le combat contre l’apartheid se multiplient. Pendant que le premier président afro-américain des Etats Unis, Barack Obama, est allé en Afrique du Sud au début du mois de juillet, CNN s’intéresse au film documentaire « plot for peace » et revient sur les évènements qui menèrent à la fin de la ségrégation raciale,  notamment sur le rôle d’un acteur clé pourtant resté au second plan.

Un homme de l’ombre au service de la paix

Avec la guerre sud-africaine de la frontière, la situation était tellement explosive qu’il a fallu faire appel à une médiation extérieure. A la suite de longues et éprouvantes négociations, l’homme d’affaire Jean-Yves Ollivier, est parvenu à lancer le processus qui a mené à la libération de Nelson Mandela et aux accords de Brazzaville. Ce personnage de l’ombre s’est longtemps fait appeler Monsieur Jacques, et a toujours garde une certaine discrétion dans son travail. Pour autant lorsque la journaliste de CNN lui demande comment il a été amené à jouer ce rôle, il explique que cela faisait longtemps qu’il travaillait dans la région et qu’il avait ainsi pu tisser une relation de confiance avec les principaux protagonistes.

Un passage instructif de l’Histoire

Cette réalisation c’est aussi l’occasion de livrer une partie de l’Histoire qui a longtemps été passée sous silence, c’est du moins le but que s’est fixé l’association « AFRICAN ORAL HISTORY ARCHIVE » en produisant ce film. Avec des images d’archives et des témoignages, il apporte un nouvel axe de lecture des relations internationales, révélant par la même occasion, le rôle des émissaires et des éminences grises lors des moments historiques. Ce film peut donc aussi être vu comme une plaidoirie pour une  approche plus réaliste en ce qui concerne les négociations transnationales afin de privilégier le pragmatisme et l’efficacité dans la résolution des conflits.

Netbet Sport fr

Déjà une remarque sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    Nelson mandela et barack obama ont pratique aussi une politique de segregation envers des noirs , des blancs et l ensemble des communautes ils m ont decu .

Laisser un commentaire