Harlem Desir, l’esprit munichois et l’Histoire socialiste

Rédigé par Theo Gauthier le 03 septembre 2013.

ayrault_segolene_royal_harlem_desir_martine_aubry
Photo : Parti socialiste

M.Harlem Désir, chef du parti socialiste, n’est pas un plaisantin, chacune de ses apparitions télévisées nous le rappelle : la gauche est morale, la gauche est généreuse, la gauche est intelligente, gentille avec les faibles, impitoyable avec les patrons, elle prend aux riches pour donner aux pauvres… La gauche, c’est une éthique, c’est l’honneur de la nation, et ce, depuis 1789, référence historique universelle…

Assénées avec une rigueur qui transparaît jusque dans son aspect physique de professeur marxiste, ces vérités pourraient finir par s’imposer si, emporté par son élan M.Desir ne proférait parfois des énormités qui nuisent à la crédibilité de son catéchisme socialiste : Accuser l’opposition de faire preuve « d’esprit munichois » à propos de la Syrie, s’inscrit parfaitement dans le confort intellectuel qui préside à la réécriture de l’Histoire par les dignitaires de la gauche….

Un simple rappel au rigoureux M.Désir : Laval était socialiste, tout comme Déat, Doriot, communiste, Marquet, ministre de l’intérieur, socialiste, comme Albertini, secrétaire des jeunesses socialistes, Levillain, conseiller socialiste de Paris, Bergery, Tasca,  Marion, tous socialistes comme les deux tiers du gouvernement de Vichy où débuta la carrière politique de M.Mitterrand… Ces vérités sont si rarement rappelées qu’il faut remercier M.Désir de nous en donner l’occasion….

Et s’il veut tellement insister sur les accords de Munich auxquels il fait référence, certainement sans même le savoir, Harlem Desir, dont l’ignorance crasse s’est illustrée cette semaine, devrait savoir que leur signataire français n’était autre qu’Edouard Daladier, membre du parti radical de Christiane Taubira et ministre de Léon Blum sous le Front Pop…

Lire tous les articles de l’auteur ici.

Déjà 16 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    HARLEM ET SES DESIRS ?
    COMME TRIERWEILLER pour être populaire !
    faire comme madame de ..peu de ….. faire des masques =pour y cacher son visage de cancre et de canaille .
    IL BRILLE PAR SON DISCOURT SECTAIRE DE GAUCHE .

  2. Paul Emiste dit :

    Que dire d´un tel article??!! MERCI !!!
    Il met en lumière la véritable nature du parti socialo-communiste français.

  3. bertrand dit :

    Que Désir n’ait aucune profondeur intellectuelle, c’est une évidence. Et la question de la Syrie ne devrait pas être confiée à ce genre de buse. Par contre, vous qui voulez (ou pensez) nous faire un « point histoire », soyez un peu plus rigoureux et intègre dans votre analyse.

    Certes, Laval fut membre d’un parti « socialiste »… mais s’était déjà rallié aux thèses  »néo », comme Déat, avant 1936. Idem pour Doriot, jamais accepté par Moscou et quittant un PCF ne lui promettant aucune carrière pour fonder un PPF ouvertement fasciste. Bien entendu, le lien entre la Gauche française et la Collaboration a pu être idéologique -et le léger anticapitalisme de Pétain n’est, finalement, pas le point le plus abject de son « bilan »-, mais cet accord ne résiste pas à un survol législatif de l’état Français, sauf à penser qu’un gouvernement interdisant la représentation syndicale, bradant les droits ouvriers acquis en 1936, pactisant aisément avec le grand patronat, ou empêchant la moindre émancipation de la femme, corresponde aux idéaux de la gauche-IIIème-république. En somme, des personnalités socialistes ont effectivement participé à Vichy, encore que beaucoup provenaient du secteur administratif et n’engageaient pas un parti, rapidement interdit par l’occupant et décimé par les procès iniques (Riom…). Mais faire le lien entre le PS et Vichy reviendrait à faire passer de Gaulle pour un monarchiste, au motif qu’il aurait lu l’AF durant sa jeunesse, ou faire passer le RPR de Sanguinetti et de Maurice Papon pour un parti collaborationniste.
    Et n’oubliez pas non plus les autres collaborateurs : Vallat, Darquier de Pellepoix, Henriot, Darnand, Deloncle ou Pucheu, bien plus connu à l’Intérieur que votre Marquet. On aurait tendance, en vous lisant, à n’imputer Pétain qu’à la SFIO, là où l’entreprise « franquiste » de l’état français est plus complexe.

    Venons-en à Munich. On ne peut pas jeter la pierre qu’à ces braves socialistes, animés d’un pacifisme un peu bêlant. Le vrai pacifisme, de Maurras à Déat, c’est le pacifisme anti-communiste, celui qu’on dresse contre la gauche révolutionnaire d’un Pivert. « Plutôt Hitler que le Front Populaire » comme dit l’autre. Quant au supposé « marxisme » du PS, lisons la phrase de Pétain, apprenant son retour dans le gouvernement de début 1940 : « nous allons enfin mettre fin au marxisme en France ».

    En conclusion, évitez :
    – de donner la parole à des poutres comme Désir
    – de l’imiter dans vos analyses partielles et lacunaires.

    • Max dit :

      Bertrand, vous êtes, pour le moins, bien indulgent avec des socialistes qui ont viré du côté du futur vainqueur nazi juste avant et au début de la guerre la guerre (c’est loin d’être une erreur de jeunesse !) et vous oubliez le vote des députés de la SFIO au 3/4 (90 contre 35) en faveur du plein régime à Pétain, auxquels s’ajoutaient les Radicaux, membres du Front Populaire, et les communistes fidèles à la ligne du parti lié par son pacte à Hitler….

      C’est donc clairement la Gauche qui a livré la France à Pétain, et un certain nombre de ses dignitaires ont participé à la collaboration !

  4. amazonia dit :

    Harlem et ses désirs = un pauvre simple d’esprit mis en place par les têtes du «  »PS » » complice de UMP les UMPS tous très présent depuis des décennies a servir la soupe et faire le ménage pour le groupe =BILDERBERG .dont le vieux KISSINGER en est une des grosses têtes ! et qui ne se cache pas de dire = «  »Contrôler le pétrole et vous contrôlez les nations Contrôler la nourriture et vous contrôlez le peuple «  »
    avec comme complice la clique de charognards comme Monsanto = contrôle total des semences /graines /plantes et
    animaux alimentation OGM/PESTICIDES et autres merderies +
    LA PROCHAINE CRISE ? sera alimentaire .
    LA PROCHAINE GUERRE ? contre L’IRAN .
    NOUS SOMMES GOUVERNNER PAR DES FOUS DE GUERRE .
    TRISTE PLANETE . L’homme se détruit lui même .
    LES ELITES ? Pensent être protéger ! ils sont nombreux a avoir des places réservé pour leurs familles de salopards dans des BUNKERS ET SOUTERRAINS !

  5. Boulba dit :

    Bien rappelé Théo…pour tous ces petits bolchos incultes qui sévissent sur ce site : le gouvernement de Pétain était constitué majoritairement de socialos du front populaire , sans évoquer les communistes qui ont applaudi l’incroyable pacte germano soviétique, l’alliance totalitaire des 2 « socialismes » !!

    Mais si les lobotomisés de gauche ne savent qu’annoner la doctrine mensongère de leur parti et médias, les responsables comme Harlem Désir ont une lourde responsabilité, pas étonnant d’ailleurs de la part d’un repris de justice…

  6. paulau dit :

    Le moyen utilisé par le mouvement socialiste pour dominer la société, c’est d’insulter les gens : vous êtes raciste , homophobe, vichyste. En particulier, les gens de gauche invoquent en permanence  » les heures les plus sombres de notre histoire « .
    Ce dernier argument est destiné à détourner l’attention.
    En effet c’est la Chambre du Front Populaire qui a voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.
    Si l’on ajoute aux élus de gauche qui ont voté les pleins pouvoirs, les élus communistes qui collaboraient avec les Allemands, c’est la gauche , majoritairement, qui a décidé de collaborer avec les nazis.

    C’est cela que veut faire oublier la gauche en passant son temps à traiter ses opposants de vichyste, nazi, en rappelant sans cesse  » les heures les plus sombres de notre histoire « .

  7. katlen dit :

    Merci de reveiller nos Memoires….

  8. Daniel pilotte dit :

    Harlem désir raconte n importe quoi il oublie de dire que les radicaux socialiste Édouard daladier et pierre Laval ont donné tout les pouvoirs au maréchal Philippe Pétain , a l époque du quel côté était le socialiste François Mitterrand et le communiste Georges marchais ? beaucoup ont pensé que les collabos étaient uniquement de droite grave erreur il y avait autant de collabos a droite qu a gauche , le pacte entre hitler et les russes communiste , heureusement que le général de Gaulle a été notre sauveur , en 1984 j étais présent a oradour sur glane pour les 40 ans de la commémoration en mémoire des habitants victime de la barbarie du nazisme , le président socialiste Mitterrand était absent .

  9. […] Après Désir, qui oublie que se sont les forces de gauche qui ont livré la France à Pétain et ou…, après Taubira, qui oublie qu’un enfant se conçoit avec un homme et une femme, après Hollande, qui oublie presque tout ce qu’il a promis pour se faire élire (à l’exception des engagements communautaristes qui ne coûtent pas bien cher), après Valls, qui oublie que la France est en train de se diluer dans un mondialisme naïf, après Montebourg, qui oublie que les entreprises doivent être compétitives pour pouvoir créer des emplois, et avec désormais Ayrault, qui ne sait même plus comment il a démagogiquement intitulé le plaçou de Gorge Pau-Langevin, force est de constater que les socialistes ont la mémoire bien courte. Gageons que celle de la France sera plus rigoureuse ! […]

  10. Maude dit :

    « Munichois », c’est l’insulte éculée que les comiques de la scène française, lorsqu’à court d’arguments il ne leur reste plus que l’invective, jettent comme une tarte à la crème au visage de leurs adversaires.

    Etre munichois, c’est marcher sur les traces de ces lâches, de ces dégonflés, de ces pacifistes, de ces capitulards qui, en 1938, à plat ventre devant le Führer et le Duce, abandonnèrent à son sort la Tchécoslovaquie, choisirent le déshonneur pour éviter la guerre et qui, ce faisant, eurent l’un et l’autre. C’est dans leurs rangs que devaient se recruter, sous l’égide du maréchal Pétain, les futurs valets, les futurs complices, les futurs bourreaux de Hitler.
    Bref, être munichois, c’est déjà être hitlérien, c’est déjà être Hitler. On connaît la ritournelle et l’amalgame qu’ont cimenté au fil des ans la facilité, l’ignorance et la calomnie…..

    http://www.bvoltaire.fr/dominiquejamet/esprit-de-munich-es-tu-la,34666?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=02b98b4fac-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-02b98b4fac-24150345

    Rien à ajouter cela se vérifie tous les jours avec les socialos !

  11. Paul Emiste dit :

    Quel est le point commun entre Hitler, Staline, Mao,Pol pot, Castro, Mussolini?? Le Socialisme, la négation de l´être humain libre et responsable pour un rouage dans une société insipide.
    Les nôtres sont des « soft » mais des socialistes tout de même dans la société recherchée.

Laisser un commentaire