Un «Plan égalité» remplace les «ABCD de l’égalité»

Rédigé par Philippe Lesage le 06 août 2014.

gaypride_homo_mariage_pour_tous Ramon Stoppelenburg

Autant dire que c’est blanc-bonnet et bonnet-blanc. L’éducation à l’égalité à l’école, dont tous les Français se réjouissent dans son principe, va donc donner lieu à de nouveaux conflits sociaux dont l’ampleur est encore imprévisible. En effet, Najat Vallaud-Belkacem, qui s’est assurée la soumission de Benoît Hamon, a choisi dans sa folle inconscience de faire de l’école son champ de bataille idéologique en uchronie.

D’ores et déjà sur le site de l’éducation nationale, on peut lire : «C’est à l’école, et dès le plus jeune âge, que s’apprend l’égalité entre les sexes…», proposition avec laquelle tout le monde est d’accord. Mais accrochez vous bien à lire ce qui vient immédiatement après : «… pour que, progressivement, les stéréotypes s’estompent et d’autres modèles de comportement se construisent…»

C’est quand même très fort ! il s’agit ni plus, ni moins d’interdire tout développement autonome de l’enfant au motif que ses pulsions naturelles sont «stéréotypées», et de lui imposer «d’autres modèles de comportement», c’est à dire les stéréotypes idéologiquement construits par les illuminés des gender studies, dont Najat Vallaud-Belkacem est l’affidée.

Par surcroît, la répression sur les enfants est explicitement prévue. En effet, poursuivons notre lecture: «… Basée sur le respect de l’autre sexe, cette éducation à l’égalité implique aussi la prévention des comportements et violences sexistes». Par «prévention», entendez tout refus de développement autonome de l’enfant.

L’habillage législatif de ce lavage des cerveaux de nos enfants a été porté par feu-Vincent Peillon, à travers sa «loi de refondation de l’école» du 8 juillet 2013. En effet, en ayant fait rebaptiser le «socle commun de connaissances et de compétences», qui présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire, en «socle commun de connaissances, de compétences et de culture», Najat Vallaud-Belkacem entend bien y introduire le catéchisme idéologique de la théorie du genre.

Comme à son habitude, notre féministe de mauvais genre, essayera de cacher son jeu le plus longtemps possible, ne dévoilant le contenu véritable des enseignements obligatoires qu’au dernier moment, après une pseudo-consultation, où à un moment où ses opposants seront en position de faiblesse.

C’est pourquoi le calendrier annoncé est le suivant :

– Juin 2014 : remise par le Comité Supérieur des Programmes (CSP) du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture – Septembre-octobre 2014 : consultation sur le socle commun de connaissances, de compétences et de culture (deux mois pour consulter, c’est quand même très court, ndlr). – Rentrées 2016 à 2018 : entrée en vigueur du socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Si la présidence du CSP est actuellement assurée par intérim (Anny Cazenave), on peut s’inquiéter de retrouver parmi les membres du CSP des parlementaires comme Marie-Christine Blandin (EELV), qui se fait particulièrement remarquer par son activisme pro-LGBT (réclamant PMA et GPA notamment) depuis deux ans.

Actuellement, le socle s’organise en sept grandes compétences :

– La maîtrise de la langue française – La pratique d’une langue vivante étrangère – Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique – La culture humaniste (histoire, événements fondateurs, géographie, paysages, territoires) – Littérature et en arts (les grandes œuvres) – Compétences sociales et civiques (les droits et les devoirs du citoyen, les notions de responsabilité et de liberté et le lien qui existe entre elles, les principes d’un État de droit, le fonctionnement des institutions) – L’autonomie et l’initiative

Il est cocasse de lire le commentaire du texte actuellement en vigueur sur la compétence d’autonomie : «…en développant cette compétence, l’élève se donne les moyens de réussir sa scolarité et son orientation, de s’adapter aux évolutions de sa vie personnelle, sociale et professionnelle», car c’est exactement cette autonomie de l’enfant, autonomie orientée par sa biologie propre, que les idéologues des gender studies entendent détruire dès son tout premier âge.

Manuel Valls laissera-t-il Najat Vallaud-Belkacem prendre le risque d’une nouvelle fracture sociale ? Les signes que Benoît Hamon donne sur le site de son ministère laissent entendre que oui. Un nouveau bras de fer engageant cette fois tout l’appareil de l’enseignement public et privé pourrait bien se traduire en une véritable déflagration, comme celle de 1988. L’apaisement ne semble pas pour maintenant.

Déjà 15 remarques sur cet article

  1. […] favoriser la prise du congé parental par les pères. Définitivement …Un «Plan égalité» remplace les «ABCD de l’égalit&eacute…24heuresactu.comEgalité hommes-femmes. La loi […]

  2. minable mais digne dit :

    Sympa cette Belkacem qui vient changer les regles chez nous et pas dans son pays musulman,…..

    (et il n’a rien de reprehensible dans mon commentaire).

  3. Muriel dit :

    GPA : pas contents, ils ne veulent plus de leur enfant

    http://ripostelaique.com/gpa-pas-contents-ils-ne-veulent-plus-de-leur-enfant.html

    GPA : le bébé servait de sex toy !

    Le petit garçon a été mis au monde dans un but unique : être le jouet sexuel d’un couple gay !

    http://www.bvoltaire.fr/joriskarl/gpa-le-bebe-servait-de-sex-toy,28912

  4. katlen dit :

    Et bien mes Amis un vent est arriver par l Ocean la folie de la LGBT qui n etait pas encore arriver au Canada, a fait depuis hier son entrer en force au Quebec..Pour le systeme trans genre pour l instant ce n est peut etre qu un souffle qui vient de France on l espere

  5. Bidule dit :

    Mais vous êtes complètements pétés, c’est pas possible….

    « C’est quand même très fort ! il s’agit ni plus, ni moins d’interdire tout développement autonome de l’enfant au motif que ses pulsions naturelles sont «stéréotypées» »

    Le fait de dire a un enfant que le fait de battre une femme, qui ne fait pas la vaisselle, est intolérable est tout de même normal.

    Le fait de dire qu’une petite fille, qui aime un garçon, n’est pas une pute, c’est normal.

    Le fait de dire qu’une femme n’est pas obligée de se voiler juste parce que son mari le veut, c’est normal.

    Avec votre âme de catholique, que vous exhibez si souvent devant toute la France, vous feriez mieux de vous occuper de la femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.

    Peut être vous poseriez vous un peu différemment la question du « développement autonome de l’enfant » qui ne fera qu’imiter son père, c’est à dire écraser la gueule de sa femme à coup de marteau jusqu’à la mort (comme l’a fait un de mes voisins il y a un mois).

    • Machin dit :

      C’est marrant les gôchos bidules ou pas, ils tapent sans cesse sur les cathos. ..et en prônant le multiculturalisme et favorisant les communautarismes, ils font sans cesse du lèche babouches et excusent toutes leurs dérives religieuses ou délinquantes. Là jamais une critique…

      • Bidule dit :

        Faut juste savoir lire :

        « Le fait de dire qu’une femme n’est pas obligée de se voiler juste parce que son mari le veut, c’est normal. »

        Il n’y pas de religion ou de communauté qui tienne, il s’agit du droit de la femme.

        Mais on sait que les religions n’ont jamais défendu la femme sur le même pied d’égalité que l’homme.

    • Bernadette dit :

      Bidule vous prenez des exemples extrêmes. Combien de cas de pères qui écrasent la gueule de leur femme ? C’est tout de même heureusement rare. Il y a depuis la nuit des temps des enfants qui grandissent et ne se demandent pas s’ils sont des filles ou des garçons, ils savent en général naturellement ce qu’ils sont ; par ailleurs il existe, savez-vous, des hommes battus par leur femme, mais c’est rare aussi. Jusqu’à l’arrivée de ces foutus LGBT et c° les choses se déroulaient très naturellement et en général normalement.Maintenant, faudra-t-il perturber des gamins en leur imposant un questionnement auquel ils n’auront pas pour une grande majorité envie de se plier, car dans la nature n’est-ce pas même si tout n’est pas rectiligne et exemplaire, on n’a pas besoin de questionnements stupides et perturbants. Ce n’est pas uniquement aux catholiques de s’occuper des coups du conjoint mais de la justice ! D’ailleurs essayez de voir en général si ce sont des catholiques qui battent leur femme ? Il me semble que non, sans en dire plus.

      • Bidule dit :

        Heureusement rare l’homme qui écrase la gueule de sa femme ?

        Juste 200 000 cas au minimum déclarés tous les ans dont 29 000 sexuellement.

        « C’est quand même très fort ! il s’agit ni plus, ni moins d’interdire tout développement autonome de l’enfant au motif que ses pulsions naturelles sont «stéréotypées» »

        CQFD

        • Dimdim dit :

          Le Bidule est un petit bouffi gocho aigri bien connu …dont ce site est sa seule raison de vivre afin de pouvoir déverser sa haine intrabiliaire sur tout ce qui est de droite et catho…

          Ce qu’il oublie de dire dans ses stats c’est l’origine ethnique des auteurs de violence faites aux femmes…

    • Otto Ktohn dit :

      « Avec votre âme de catholique, que vous exhibez si souvent devant toute la France, vous feriez mieux de vous occuper de la femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ».

      C’est vrai, ce doit être lassant à la longue mais au moins ceci prouve que la vie existe après la mort.
      Mieux vaut exhiber son âme de catholique que sa stupidité.

  6. Daniel pilotte dit :

    Le gouvernement a beau modifié le titre le contenu reste le même il y a intérêt a être très vigilant les socialistes sont des roublards .

  7. Bruno dit :

    Retour de la mallette « ABCD » : de qui le gouvernement a-t-il décidé de se payer la tête ?

    http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/retour-mallette-abcd-gouvernement-t-il-decide-se-payer-tete,91999

  8. Al Nazrani dit :

    Au fait, toutes ces modifications qui concernent l’école, qu’en pensent les enseignants eux-mêmes ? Pourquoi ce silence radio de leur part ?

Laisser un commentaire