Loi Taubira : Luc Ferry en flagrant déni de démocratie

Rédigé par Xavier Laforge le 25 novembre 2014.

Luc_Ferry

N’est pas philosophe qui veut. Ni le fortuné lobbyiste par héritage et très mauvais écrivain BHL, ni l’ex-ministre catastrophe et piètre universitaire Luc Ferry, ne pourront être retenus à la postérité des belles lettres françaises, tant ils s’effondrent en permanence dans les sophismes éculés aux jargons filandreux.

Luc Ferry est décevant, et pour tout dire choquant dans sa diatribe du 20 novembre dernier, rapportée par le Figaro en réaction à la position ovationnée de Nicolas Sarkozy d’abroger la loi Taubira. Bien bonne en revanche fut Ludovine de la Rochère, de daigner lui répondre dans le même journal avec force d’arguments parfaitement ciselés.

Qu’avance Luc Ferry ? Citons : « Malgré le fameux principe selon lequel la volonté générale peut toujours défaire ce qu’elle a fait….». Relisons bien, ce «malgré» radicalement négatif réalise exactement un déni de démocratie. Luc Ferry affirme tout simplement que le peuple français n’est pas souverain. Pourquoi ? Parce que la volonté générale des Français ne s’aligne pas sur les portefeuilles des amis de ses amis philosophes-milliardaires.

Cela doit faire prendre conscience aux Français que le problème est bien là : comme en 1793, les bobos-bourgeois tolèrent le peuple tant qu’il leur est soumis. Comme Voltaire ils pensent «qu’il n’est pas bon que le peuple soit libre, mais il est juste qu’il soit conduit». Comme Voltaire, ils exècrent le peuple émancipé de leur tutelle. Comme Robespierre, ils sont prêts à monter les guillotines pour «régénérer le peuple qui refuse les bienfaits de la liberté nouvelle». N’en doutons pas, même s’il s’ignore lui-même, Luc Ferry est de ceux là.

Ces illuminés sont déjà parvenus à voler le suffrage universel du peuple français en l’expédiant à Bruxelles par l’ignoble traité de Maastricht. Et maintenant ces bobos bien-pensants méprisent le peuple au point de lui nier toute volonté générale. Et la suffisance des bobos va jusqu’à l’arrogance d’affirmer comme Luc Ferry «malgré le fameux principe…». Mais pour qui se prennent-ils ? Faudra t-il à nouveau entendre «aux armes citoyens», pour qu’ils comprennent enfin qu’en France, c’est le peuple qui gouverne ?

Et quels arguments expose Luc Ferry ? Citons : «…ce serait juridiquement intenable, politiquement calamiteux et ce, pour un certain nombre de raisons d’une telle force…». Quelle emphase ! Que d’effets de manche ! Et tout ça pour dire quoi ? Simplement une ânerie : «…d’ici à 2017, des milliers de mariages gays auront été contractés et des milliers d’enfants auront été adoptés. Devrons-nous alors leur donner un statut juridique d’exception? Absurde!».

En l’espèce, Luc Ferry incarne le comble de l’absurdité, qui consiste à qualifier d’absurde le contraire d’une absurdité. Car il n’est pas absurde, mais salutaire de donner un statut d’exception aux victimes minoritaires de l’absurde loi Taubira, après qu’elle aura été abrogée dans une rénovation globale, juste et nécessaire de notre Droit qui donne la famille et à l’enfant la place qui est la leur.

Ainsi, La Présidente de La Manif Pour Tous déclare dans le Figaro en réponse à l’inopportun Ferry : «Les familles réclament leur place dans une politique qui les méconnaît, les méprise et les accable alors qu’elles sont, non seulement l’avenir de la nation, mais les producteurs des biens dont vivent l’Etat et ceux qui le dirigent. La promulgation d’un tel statut entraîne, en fait et en droit, l’abrogation de la loi Taubira, comme le Code civil a entraîné de facto et de jure l’abrogation de l’ancien droit et de toutes ses coutumes. On ne fera pas une loi pour abroger la loi Taubira. On donnera à la famille le statut juridique lui permettant de s’épanouir et la loi Taubira disparaîtra. Elle rejoindra l’innombrable cohorte des lois abrogées, et personne ne la pleurera.»

Quel horizon de Vie dans cette vision à long terme du combat pour les familles françaises qui ne fait que commencer. Quelle belle leçon de démocratie nous donne là Ludovine de la Rochère.

Quand à Luc Ferry, après avoir amplifié des sondages bidonnés, il continue de s’étaler en quelque phraséologie sans intérêt autre que de démontrer son inanité propre. C’est pourquoi nous arrêtons là de nous intéresser à ce bien triste et médiocre rhéteur. Longue vie au combat pour l’enfant dans sa famille et pour la Vie.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Jpb dit :

    Décidément ces Umpistes sont des nuls !

  2. toto dit :

    La spiritualité sans Dieu n’est pas très inspirée par les temps qui courent. Bon, il essaye de faire du papier après tout, faut bien que tout le monde vive.

  3. Daniel pilotte dit :

    Luc ferry n’est pas crédible décidément il a malheureusement attrapé l’épidémie taubira .

Laisser un commentaire