Le Monde, Sarkozy : la Pravda en action

Rédigé par lesoufflet le 26 novembre 2014.

le_monde_parti_socialiste
La Pravda, c'est maintenant !

Selon Valeurs Actuelles, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux journalistes du Monde qui ont sorti des informations confidentielles sur l’enquête de Bygmalion (entre autres) au moment du retour en politique de Nicolas Sarkozy, avaient été reçus à l’Elysée trois jours avant de publier leur article.

Et si le fameux cabinet noir de l’Elysée chargé d’empêcher le retour de Nicolas Sarkozy était en fait délocalisé dans les locaux du Monde, dont certains journalistes rencontrent les membres du gouvernement avant de sortir des affaires sur Sarkozy ? C’est ce que tend à montrer l’enquête hallucinante de Valeurs actuelles qui prouve que Gérard Davet et Fabrice Lhomme (connus depuis pour avoir publié un pamphlet sur Sarkozy), les deux militants journalistes du Monde, ont été reçus par plusieurs instances politiques peu avant de diffuser des informations confidentielles forcement récupérées de manière illégale, puisque protégées par le secret de l’instruction. Mais en France, quand il s’agit de salir Nicolas Sarkozy, le droit se montre très souple…

Ainsi, le 3 octobre à 19h, ils étaient reçus à l’Elysée. Le 6 octobre, ils ont rendu visite, à 12h30, au ministère de la Justice. Pire, le même jour, à 15 heures, ils ont été accueillis au Pôle financier, logiquement interdit aux journalistes, puisque les dossiers traités sont protégés par le secret de l’instruction, censé être inviolable selon la loi… Et durant cette période, les deux journalopes ont publié dans Le Monde plusieurs « enquêtes » mettant en cause directement ou indirectement Nicolas Sarkozy, dont plusieurs se basaient sur des informations normalement inaccessibles à toute autre personne que les juges du pôle financier (documents de travail des juges, procès-verbaux des enquêteurs de la Police judiciaire et récits d’auditions de protagonistes de l’affaire Bygmalion).

« Les journalistes, ont bénéficié de la violation du secret de l’instruction pour publier deux enquêtes », assurent les journalistes de Valeurs Actuelles, avant de poursuivre : « une seule certitude, les enquêtes publiées par Gérard Davet et Fabrice Lhomme ne peuvent avoir été conduites qu’avec l’aide de juges qui, cherchant à nuire au retour de Nicolas Sarkozy, sont prêts à violer impunément la loi. »

Depuis le début du quinquennat de François Hollande, il existe une collaboration à peine dissimulée entre les équipes socialistes du gouvernement et les équipes socialistes de la rédaction du Monde. Faut-il rappeler que ce journal moribond appartient à de fervents soutiens de François Hollande comme Mathieu Pigasse et Pierre Bergé (les socialos auraient-ils fait le mariage homo en échange des services du Monde ?)…

Dire qu’ils nous ont bassinés avec le copinage entre Sarkozy et Bolloré et que personne ne relève la proximité des patrons du Monde avec Hollande et le PS, ni la ligne éditoriale du journal devenu organe de propagande !

Beaucoup de questions éthiques sur les méthodes de ces journalistes, sur celles de nos dirigeants socialistes et surtout sur celles d’une justice devenue chienne de garde du gouvernement.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. mg dit :

    vous avez oublié la courroye de sarkozy

  2. katlen dit :

    Oui vous avez raison, vous oubliez leurs protections par l Elysee et Taubira de voitures de fonction, policiers et motards accompagnateurs pour les proteger contre Qui…et tout ca au frais des contribuables Francais..Et on remarquera que depuis la fuite de Valeurs Actuelles, les sois disant scandales sur notre President ce sont calmer…

  3. Jpb dit :

    S’ il n’y avait que le Monde ….. Les journalopes de la petite caste médiatique bobo parisienne, friqués et privilégiés dans leurs beaux quartiers, sont jugés à plus de 80% à gauche par les français.

  4. David dit :

    L’ Immonde ? Un canard de propagande sous perfusion financière socialo…..

    De même France 2 vient de nous servir un bobard d’Etat sur la délinquance et l’immigration.

    « France 2 s’est surpassée, hier soir, 25 novembre 2014 : avec l’argent des contribuables (la redevance), France 2 a prétendu démontrer qu’il n’y avait aucun lien entre immigration et délinquance. D’après un reportage de John Paul Lepers. Un homme qui est au journalisme et à la statistique ce que DSK est à sainte Bernadette. Il s’agissait, selon Renaud Dély (d’opinion) du Nouvel Observateur, ….

    d’’une « enquête à vocation pédagogique à diffuser dans les

    écoles de journalisme » (sic) dans le but de « déconstruire des

    préjugés » (resic !).

    Ben voyons ! Mais qu’est-ce qu’un préjugé ? En novlangue, c’est un fait politiquement incorrect qu’il s’agit de nier.

    Car la corrélation immigration/délinquance ne souffre aucun doute. Certes, les immigrés ne sont pas tous délinquants (heureusement), mais une partie importante (très importante même) de la délinquance provient des populations immigrées.

    Vous prendrez bien quelques chiffres ?

    Selon l’INSEE (2011), les étrangers représentent 6 % de la population française mais 19 % des détenus au 1er avril 2014 [PDF], selon le ministère de la Justice. Soit un coefficient multiplicateur de plus de trois.

    Selon le rapport Larrivé de l’Assemblée nationale, « environ 40.000 détenus peuvent être considérés comme de religion ou de culture musulmane », soit 50 % de la population carcérale alors que les musulmans ne représentent, selon les estimations, que 6 % à 9 % de la population. Bref, un coefficient multiplicateur de délinquance de plus de 5 (même en tenant compte des Français de souche convertis, ce qui est au demeurant une conséquence de l’immigration).

    Allons plus loin : cela fait 60 % d’étrangers et/ou d’immigrés d’origine dans les prisons : 50 % de musulmans + de l’ordre de 10 % d’étrangers non musulmans venus d’Europe (Roms, notamment), d’Asie, d’Amérique du Sud ou de la partie non musulmane de l’Afrique.

    Cela fait au grand maximum 30.000 Français de souche en prison pour 80.000 détenus. Bref, s’il y a surpopulation carcérale, c’est bien l’immigration qui en est la cause.  »

    http://www.bvoltaire.fr/jeanyveslegallou/immigration-et-delinquance-bobard-detat-sur-france-2,141817

  5. LILDUBASSIN dit :

    Fait partie intégrante du cabinet noir de l’Élysée, passe plats et boite aux lettres entre l’Élisée et la justice.

  6. Thierry Theller dit :

    Justice, crimes néonataux et solidarité « journalistique » psycho-pathologique ?

    Exemple, entendu sur une chaîne TV, cette « info » : un mouvement, on ne précise pas lequel, veut culpabiliser les femmes qui veulent avorter.

    De quel Mouvement s’agit-il ? Tout simplement de http://citizengo.org/fr/13818-condamnation-des-infanticides-neonataux, qui organise une pétition contre l’assassinat de bébés : déjà formés et jetés vivants (10%) au milieu des déchets biologiques.

    Voilà le genre de traitement médiatique appliqué par la plupart des laïusseurs de la médiacratie actuelle, qui confondent information et déréalisation psychotique. Leur mot d’ordre ? Ne pas culpabiliser…
    Du coup, les psychopathes de la planète peuvent dormir tranquilles !

    Serait-ce là la nouvelle fonction journalatrine de la presse actuelle, composée de près de 80% de délirants paranoïdes déguisés en porte-voix des marxo-socialistes ?

  7. Thierry Theller dit :

    OMS et foetus

    La chaîne TV BFM nous informe que pour l’OMS, la cigarette électronique est un danger pour le fœtus. Dont acte.

    En revanche, l’avortement, lui, c’est bien connu, ne peut que relever d’une cure de santé !

    Du coup, quel ultime bonheur cela doit-il procurer à cette petite chose sanguinolente sacrifiée sur l’autel de la barbarie progressiste !

    Quant à la manière charitable qu’a l’OMS de se préoccuper de la bonne santé d’un futur enfant à naître, ça doit sûrement le faire hurler…
    Chacun ici peut bien deviner pourquoi…

Laisser un commentaire