Laura Slimani : année sabbatique pour lutter contre le chômage

Rédigé par lesoufflet le 19 février 2015.

slimani_socialiste

Et non, il ne s’agit pas d’un article parodique du Gorafi, mais bien d’une proposition réelle d’un dirigeant politique (socialiste, faut-il le préciser ?). Laura Slimani, la présidente des jeunes socialistes a proposé sans rigoler que tous les Français prennent une année de congés afin de lutter contre le chômage.

La vraie vie, le monde du travail, la compétition économique, sont tellement éloignés de ces tarés biberonnés aux salaires publics, qu’ils sont capables de faire ce genre de proposition.

Ainsi, interrogée en début de mois sur Sud Radio, Laura Slimani, présidente des jeunes socialistes, est revenue sur les 35 heures qu’elle juge formidables et qui, selon elle, ont créé « massivement de l’emploi » (SIC).

 Je suis de ceux qui pensent, aujourd’hui, en 2015, au XXIème siècle, qu’il faut réduire le temps de travail. Pas uniquement en France, mais partout en Europe. Parce que la seule manière pour créer massivement de l’emploi ces dix dernières années, ce sont les 35 heures de Martine Aubry. 

Et la jeune idéologue de lancer une proposition tellement digne de son parti de fonctionnaires :

Il y a pleins de manières de réduire le temps de travail. On peut le faire dans la semaine, mais on peut aussi le faire dans l’année. Par exemple, en proposant une année sabbatique à chaque salarié. […] On est dans un dogme qui est de dire qu’il faut travailler plus alors qu’en fait, de fait, la société travaille moins. Ce n’est pas parce qu’elle veut pas travailler, mais c’est parce qu‘on a des gains de productivité qui augmentent tellement que, finalement, on ne peut pas continuer à travailler autant.

Tout bien considéré, l’idée n’est peut-être pas si mauvaise : si tous les dirigeants socialistes pouvaient partir en année sabbatique (même si leur président semble déjà en congés depuis 2012), ça serait peut-être une excellente idée pour la France… et pas seulement pour lutter contre le chômage !

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. PhilZ dit :

    La théorie des 35 heures la théorie des perdants puisque si l’on décide de partager le travail c’est qu’il y en a pas !
    théorie débile pour gens qui n’ont jamais rien fait de leur dix doigts ..

    • Urbon dit :

      Ho, non ! C’est bien plus vicieux que ça. Les 35h, c’est moins de travail pour les ouvriers, c’est vrai. Mais c’est plus de travail pour les cadres supérieurs qui doivent s’arracher les cheveux pour gérer ce merdier…

      Le truc, c’est qu’il faut morceler le travail. Déresponsabiliser le petit personnel. Que tout repose sur l’organisation du travail plutôt que sur les compétences individuelles. Que personne ne sache rien faire de ses dix doigts, c’est le but. Pourquoi ? Pour préparer le terrain : La semaine de 7 jours, les 3/8 et des chaînes de production qui ne s’arrêtent jamais. Il fallait bien commencer quelque part pour que les ouvriers acceptent de devenir remplaçables à leur poste.

      Ça se passe comme ça chez Mac Donald !

  2. gerard dit :

    les c…, ça osent tout; c’est à cela qu’on les reconnait..
    audiard

  3. Urbon dit :

    Tiens ? J’ai le droit de commenter aujourd’hui ?

    C’est ballot, je n’ai rien à dire aujourd’hui !

  4. daniel pilotte dit :

    Elle a perdu la tête, et pourquoi pas la retraite à 51 ans comme anne hidalg.

Laisser un commentaire