Une semaine en Hollandie, #109

Rédigé par nikkopol le 07 mars 2015.

hollande_montre

Encore une belle semaine en Hollandie, ou les derniers rêvent socialistes sont venus se briser sur le froid rocher de la réalité. Vivement vite !

Copinage et compagnie. Il nous l’avait pourtant chanté sur tous les airs possibles, le nain : on allait voir ce que c’est qu’une République irréprochable ! Plus jamais de nominations de copains etc. Evidemment, là aussi, il nous a pris pour des petits lapins de 3 semaines. Cette semaine, c’est pas moins de 2 copains qui ont bénéficié d’une promotion stratosphérique ! Isabelle Sima, d’abord, est une très bonne copine du donut corrézien. Jusque là Chef de Cab du golum à l’Elysée, la voici bombardée « Préfet avec mission de service public ». Ce qui veut dire, sans déconner, sans affectation ! Donc préfet mais sans contenu, sans job sans mission… Un avancement franchement inespéré pour une simple titulaire d’un DESS en droit fiscal… enfin, si elle n’a pas bidonné son CV, comme d’autres avant elle en Hollandie ! Sa compétence ? N’avoir jamais quitté le nain depuis ses plus jeunes années corréziennes… L’autre promu de la semaine s’appelle Sébastien Gros, dir cab de Manu-la-menace. Il vient d’être nommé préfet hors cadre. Une planque, un parachute quoi, pour le jour où son pote-patron ne sera plus là où il est. Mais c’est pas grave, c’est le con-contribuable qui paie…

Gôche morale ! A cette gauche, sans peur et sans reproche, elle qui adore pointer du doigt les petites mesquineries comme les grandes hontes du camp d’en face ! Parce qu’elle est, elle, par nature, irréprochable. Et qu’importe s’il y a des brebis galleuses dans ses rangs. Ca ne la concerne pas. D’ailleurs cette semaine, c’est un élu local qui s’est fait poissé : Alain Cottalorda, le président PS du conseil général de l’Isère, employait une roumaine sans papier et au black ! Et comme ça ne suffisait pas, cet irréprochable élu se tamponnait le coquillard avec la législation du travail puisqu’il demandait à cette personne de bosser 7 jours sur 7 auprès de sa vieille maman… Donc pas de contrat de travail, pas de couverture sociale, pas de repos compensateurs… Bref, une vie d’esclave, mais comme c’est au service de la gôche morale, d’une idéologie au service des damnés de la terre, bien généreuse de partout, ça compte pas… Enfoirés !

Sarko is back… On peut lui reconnaître un truc, au Sarko, c’est son sens de la formule. Et il fait mouche. Il est bon en campagne, faut le reconnaître. En déplacement à Marseille, il a allumé le nain : « Parfois je me demande s’il s’est rendu compte que je ne suis plus président »… Marrant. Plus tard, et particulièrement saignant, il s’est fait un malin plaisir à mettre le nez du nain dans son gros caca en forme de taux de chômage : « Le chômage devait baisser en 2013. Puis en 2014. Maintenant, il devrait baisser fin 2015. En fait, le chômage baissera quand vous ne serez plus là, Mr Hollande ». Pas mieux.

Copains toujours. Il semblerait que la droite se soit quelque peu réveillée et qu’elle sorte doucement de sa torpeur vieille de 2 ans et demi. Elle se met à taper sur ce gouvernement de peintres, chose qui est tellement nouvelle qu’on finissait par penser qu’on était une pauvre poignée d’allumés à essayer de le faire, ici notamment, tant bien que mal. Ainsi elle a rappelé qu’au train où allait les choses, la gauche au pouvoir aura alourdi la dette de 100 milliards en 5 ans… Une paille, pour un gouvernement qui se vante d’avoir fait des économies ! Pire, et c’est la porte de prison Lebranchu qui l’a confirmé cette semaine, la masse salariale de la fonction publique ne baisserait pas cette année. La faute à « je suis Charlie », évidemment, ou comment faire souffler l’esprit du 11 janvier sur la couardise de ces escrocs ! Pratique, cet esprit du 11 janvier, non ? « Chéri, mange tes épinards » ! « Maman, tu es en train de porter atteinte à l’esprit du 11 janvier ». Ou encore le célèbre « Ciel, mon mari » ! qui sera accueilli par un : « ne t’inquiete pas, mon amour, je vois bien que tu fais souffler un esprit du 11 janvier sur le lit conjugal »… Putain d’escrocs…

La bran-bran, la branlée sondagière ! Là encore, l’esprit du 11 janvier, que ces peintres ont essayé de nous fourguer à toutes les sauces pour museler moralement toute forme d’opposition, s’essouffle sacrément. Voire pire. En effet, alors que les enquêtes post-kouachi confirmaient ce que nous disions ici, à savoir que les tueries islamistes étaient une bénédiction pour l’exécutif, l’effet n’aura pas duré bien longtemps. Déjà, la bulle de popularité de pépère retombe comme un soufflé, et les français étaient cette semaine plus de 69% à « ne pas lui faire confiance pour affronter les problèmes qui se posent au pays ». Pire, sa popularité personnelle retombe autour de 20% selon les instituts de sondage quasiment unanimes. Une certitude : le palais bruisse, la nuit, d’une complainte sourde, comme une petite musique lancinante autant que désespérée, un de ces airs qui vous étreignent comme un crachin poisseux, une de ces ritournelles macabres qui filent le bourdon : « Vite, un Kouachi… » chuchote la voix perdue dans le noir…

Tic-tac, tic-tac… Pendant ce temps-là, l’horloge nous rapproche d’une nouvelle élection qui s’annonce saignante pour le PS et tous ses petits salariés du suffrage universel. Tout le monde s’accorde à penser que ça va être une hémorragie dans les bataillons socialos, le mode de scrutin et l’abstention probable du peuple de gauche ne facilitant pas l’accès au second tour des représentants de Solférino. En effet, le seuil des 12% des inscrits pour se maintenir au 2° tour peut s’avérer un massacre : dans un contexte d’une abstention de l’ordre de 50%, ca veut dire que le candidat PS doit rassembler sur son nom environ 28% des votants… Autant dire que c’est pas gagné gagné ! Surtout que les nains de la gauche se sont, naturellement, désolidarisés du Titanic gouvernemental : écolos et cocos ont édécidé d’y aller seul, ce qui témoigne d’une logique toute particulière… Penser que ceux qui les ont fait élire vont pouvoir s’en tirer me paraît être un calcul pour le moins présomptueux… Même Valls a arrêté de croire à un miracle : « Sur l’économie, on n’a pas de succès véritables. Ce n’est donc pas là-dessus que l’on fera se déplacer les électeurs de gauche »… alors même que tous les français vous attendent justement là-dessus… Va falloir assumer votre bilan calamiteux, les mecs…

Amateurisme, quand tu nous tiens… Ces derniers jours, cette équipée de peintres nous a refait une poussée d’amateurisme qui pourrait prêter à rire si ce n’était pas si dramatique. C’est Bercy, d’abord, au moment du psychodrame de la loi Macron, qui a publié un communiqué… un poil trop tôt ! En clair, le ministère se félicitait de l’adoption de la loi Macron.. alors que celle-ci ne l’était pas… et pour cause, les députés PS n’en voulaient pas ! On connaît la suite : il a fallu un procédé monarchique pour faire passer une loi d’inspiration libérale par un gouvernement de gauche : c’est de l’union nationale où j’m’y connais pas ! Puis cette semaine c’est le ministère de l’intérieur qui appelle dans une vidéo les français à se mobiliser pour les élections qui auront lieu les… 23 et 30 mars ! Sauf que ces 2 jours, dans le calendrier 2015 qui fait donc référence ici et maintenant, ces 2 jours sont des… lundis ! Ainsi, le ministère est infoutu de connaître précisément le jour des élections qu’il est chargé d’organiser ! Les peintres…. Et, soit dit en passant, ce sont les mêmes qui sont chargés de la sécurité des français et de la lutte antiterroriste !

A part ça, d’après Habib Ellouze, député d’Ennahada, au pouvoir en Tunisie, « l’excision ne supprime pas le plaisir féminin. L’occident exagère. C’est une opération esthétique ». Les mecs qui voilent les nanas au point de leur laisser les 2 yeux découvert, et encore, à condition qu’il soient derrière un grillage, et qui vous expliquent qu’il faut couper les clitoris aux femmes pour des raisons « esthétiques », moi j’avoue, ça me fait plutôt marrer… Ou pas. A part ça, la polémique de la semaine revient à Darmanin qui a estimé que « Taubira était un tract vivant pour le FN », déclenchant évidemment l’ire de la gôche morale qui crie naturellement au racisme et hurle aux heures les plus sombres de notre histoire. Il est con Darmanin : il sait très bien que les tracts du FN sont faits avec des couleurs vives… A part ça, la chaine de propagande gaucho-bobo, Canal Plus, a fait des siennes cette semaine. En mettant dans la boite du Grand Journal, donc vers 20h30, une Madonna qui se masturbe et un Luz qui montre sa bite. C’est beau, la télé engagée… A part ça, à Bobigny, un médiateur chargé de « la promotion du vivre- ensemble » a été blessé par balles. Vivre ensemble, oui, mais faut quand même pas oublier les fondamentaux… Et dans certains quartiers, les fondamentaux, c’est d’abord la Kalash’… A part ça, rien.

Allez, bon weekend et bon courage…

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. PhilZ dit :

    trop drôle mais tellement vrai…

    merci .. cela fait du bien de pouvoir rire même si sur le fond c’est triste pour le pays.

  2. liseroise dit :

    Vous ne devriez pas faire aveuglément confiance à Mediapart car les allégations mensongères qu’il divulgue sur A. Colltalorda ont été démenties directement par la jeune roumaine en question le 7 mars.

  3. Aribo dit :

    Petit rappel: Ennadha n’est plus au pouvoir en Tunisie !!!!!!

  4. Pierre dit :

    Excellent Comme toujours !

  5. Urbon dit :

    Cette semaine, on a aussi parlé, excusez moi du peu, de la politique de peuplement de Manolito.

    Alors qu’on fait tout pour détruire la notion même de peuple, on repeuple…

    Le peuple de France ? Une notion abstraite, certainement pas une souche généalogique. On se sent Français ou pas mais ça n’a rien à voir avec les liens du sang. La famille est une organisation dépassée, on a de nouvelles formes de solidarité aujourd’hui, comme d’afficher sur sa voiture un autocollant noir avec écrit « Je suis machin » et qui veut dire en fait : « Je pense comme tout le monde… » Que quoi ?

    Et bien ça fait débat. Penser que les islamistes sont des méchants musulmans, ça stigmatise. Penser que machin n’est pas une victime du fanatisme, c’est très mauvais genre. Bon, tout le monde finit par se mettre d’accord. On va dire qu’on pense que c’est la faute des fanatiques du FN et des idées nauséabondes sur la race ou… Sur le peuple. C’est pareil. Il n’y a qu’une seule race, c’est la race humaine, et il n’y a qu’un seul peuple, c’est le peuple de la terre.

    Bref, être Français, c’est être pour la démocratie contre le FN qui a tué Charlie. Qu’on se le dise !

    Accessoirement, il faut habiter en France. Encore que… N’importe quel pays de la francophonie devrait faire l’affaire. Ou n’importe quel pays qui se sent Français. Ou n’importe quel Pays qui se sent Charlie. Ou n’importe quel pays qui vote socialiste en échange d’une carte d’électeur française.

    Mais je m’égare. Charlie, ce n’est pas que je m’en cogne, mais pour une fois ce n’est pas le sujet. Je laisse ça à Nikkopol…

    J’en reviens donc à la question du peuplement. Oui, parce que malgré tout, disais-je, il faut repeupler la France. Accueillir des milliers d’immigrés chaque jour, ça pose quand même quelques questions et en particulier celle du logement. Par politique de peuplement, il faut entendre politique de logement. En fait… Politique de logement des immigrés pour être précis.

    Non, parce que dire « politique du logement », c’est rétrograde. Là, comme ça, avec le nouveau vocable socialiste, on pense tout de suite aux vrais problèmes. Fini les idées extrémistes telles que, loger en priorité les Français. La lutte contre l’apartheid, ça c’est un vrai combat Humaniste.

    C’est vrai, non ? C’est quand même inadmissible de loger dans des bidons-villes tous ces immigrés qui arrivent pieds nus. ce n’est pas une raison. On ne choisit pas d’avoir les pieds nus. Déjà qu’on leur réserve des emplois non qualifiés, un taux de chômage croissant et des demi-salaires payés par l’état en contrat d’apprentissage, si on ne veut pas qu’ils se radicalisent pour cause de post colonialisme décomplexé, il faut au moins sortir le tapis rouge.

    Voila, ce n’est pas parce qu’on leur paye tout qui faut tout leur payer au rabais. Logements en centre ville et tant pis pour le prix des terrains. Implantations disséminés sur tout le territoire, même là où il n’y a pas d’emploi, tant pis pour les les allocations chômage. Loyer indexés sur les revenus , non pas sur la valeur du logement, et tant pis si il va falloir indexer sur le RMI.

    Enfin, surtout, si on ne parle plus de logement, mais de peuplement, on ne parle plus non plus de tout ce qui faisait un peu tâche dans la gestion du dossier logement. On fait valoir l’intérêt supérieur de la nation, on passe en force quoi, comme avec le 49-3 : Silence dans les rangs.

    Tous ceux qui commençaient à jaser, comme quoi le business des logements sociaux rapporte énormément, que c’est de l’argent facile pour quelques riches sur le dos des plus pauvres, qu’on on fausse le marché en attribuant les biens publics aux gros investisseurs pour le bonheur des financiers et qu’on sabote délibérément les efforts des petits qui voudraient, eux aussi, proposer des logements locatifs aux Français, en prévision d’une retraite par exemple. Voir, même, l’accès à la propriété, pourquoi pas ? Quand on sait qu’il n’y a plus de terrain constructible à vendre, obliger les mairies à fournir 15% de logements sociaux revient à empêcher n’importe quel particulier de construire.

    Chapeau Manolito ! La politique de peuplement, c’est le (vrai) peuple français qui paye plein d’allocs à des immigrés en échange de quoi les salaires peuvent continuer de baisser et le prix de l’immobilier d’augmenter. Accès à la propriété réservé à une élite, main d’oeuvre pour la construction à prix plancher…

    Allez, on va quand même finir sur une note positive. 15%, ce n’est pas seulement le nombre de logements sociaux obligatoires en ville, c’est aussi le résultat que va faire le PS aux prochaines élections. Les 15% logés par le PS, naturellement…

  6. katlen dit :

    Oui nous esperons que avec ces prochaines elections, que cette Gauche morbide ne se releve PAS.. pour le Fn, une analyse interressante sur atlantico, ou sur les Partisants de Nicolas Sarkozy..je cite Le FN parti extreme, DE Droite certainement PAS

  7. Thierry Theller dit :

    @nikkopol « A part ça, à Bobigny, un médiateur chargé de « la promotion du vivre- ensemble » a été blessé par balles. Vivre ensemble, oui, mais faut quand même pas oublier les fondamentaux… Et dans certains quartiers, les fondamentaux, c’est d’abord la Kalash’…  »

    Entre « pleureniches » gouvernementales et menaces judiciaires, les lettres de cachet sont prêtes… la Nasse immigrationniste, aussi !

    Question : Faudra-t-il continuer encore longtemps à courber l’échine face à la caricature, aux postures et aux simulacres politiques d’un Système corrompu jouant les vierges effarouchées à la moindre alerte mettant en lumière les dessous nauséabonds de leurs turpitudes morales ?

    Et se préparer à comparaître devant le Sombre Office de la Judicature Politico-Mafieuse pour crime de lèse-pensée pathocratique ?

  8. daniel pilotte dit :

    J’attends avec impatience les élections départementales qui auront lieu les 22 et 29 mars pour mettre une bonne droite à la gauche et que la socialie dégage de nos contrées. OUI A UNE FRANCE BLEU BLANC ROUGE. NON A UNE FRANCE OU LE DRAPEAU EST EN BERNE A CAUSE DU POUVOIR SOCIALISTE DONT LA ROSE EST FANÉE

Laisser un commentaire