Abstention, mensonges et immigration

Rédigé par Justin Peflou le 24 mars 2015.

Urne_vote_France

Pourquoi 50% des électeurs se sont abstenus, hier encore, aux élections départementales ? Le discours des partis UMPS au pouvoir est toujours le même : Les Français ne font plus confiance à des politiciens qu’ils sanctionnent et qu’ils rejettent globalement. L’explication est trop facile. C’est d’ailleurs la même qu’on donne pour balayer le vote FN des analyses.

Autant dire que les Français ne comprennent rien à la politique, qu’ils ne sont pas du niveau de leurs dirigeants, qu’un effort de communication et de pédagogie est nécessaire. Beaucoup le disent. De même, il se dit que la classe politique doit se rapprocher des Français et être plus représentative, que les élus ne sont pas assez jeunes, pas assez issus des mêmes milieux populaires, etc. Les abstentionnistes seraient les citoyens abandonnés du système. Ils seraient récupérés par les extrêmes et manifesteraient leur colère dans un parti antisystème. C’est absurde.

L’inverse, à savoir que les politiciens ne comprennent pas les aspirations du peuple et qu’ils n’ont ni la sagesse ni l’humilité nécessaires à leurs fonctions, est certainement plus vrai.

Premier mensonge : Le FN est un parti antisystème qui attire tous les réactionnaires. C’est faux. Le vote FN est autant un vote d’adhésion que n’importe quel autre vote. N’avoir aucune chance face au « front républicain » UMPS ne fait pas du vote FN un vote irresponsable. Les idées nationalistes défendues par les électeurs du FN font leur chemin et c’est tout ce qui importe. Il y a une certaine idée de la France propre au FN, idem l’Europe ou l’immigration.

Deuxième mensonge : Le taux d’abstention est très élevé chez les jeunes et les ouvriers. C’est un demi mensonge, un mensonge par omission. Il y a un dénominateur commun, l’immigration. C’est en effet dans les classes ouvrières qu’il y a le plus de Français issus de l’immigration. Et c’est aussi chez les jeunes, la natalité de la population originaire d’Afrique étant très dynamique. La vérité est taboue, soit disant qu’il ne faut pas stigmatiser.

Le lien entre immigration et abstention est facile à prouver. Il suffit de recouper la carte départementale de l’abstention avec celle de l’immigration. C’est net, la corrélation est significative.

Troisième mensonge : Les électeurs s’abstiennent parce qu’ils sont désabusés, parce qu’ils ont le sentiment que leur vote ne changera rien. Qu’est ce qui permet de dire une chose pareille sinon le besoin de justifier le bougisme électoral habituel et le clientélisme ?

Pourquoi ne pas supposer pour commencer que les abstentionnistes sont aussi, dans l’ensemble, des gens responsables ?

Pourquoi un jeune ne pourrait il pas prendre, par exemple, le temps de mûrir une réflexion politique avant d’aller voter ?

Mais, puisqu’il s’agit pour une bonne part d’une population d’origine immigrée, peut être que, tout simplement, ces électeurs ne se sentent pas tout à fait Français. Peut être se sentent-ils concernés mais relativement étrangers, peut être se contentent-ils d’observer les « vrais » Français pour mieux les connaitre.

A bien y réfléchir, s’abstenir est un comportement sain quand on ne partage pas la culture d’un pays. Comment s’intégrer ? Quels repères adopter ? Par exemple, doit-on se comporter comme un musulman laïc ou comme un musulman religieux ? Il se pourrait tout à fait que la majorité des jeunes issus de l’immigration n’ait pas d’avis déterminé, qu’elle cherche seulement la meilleure façon de s’enraciner.

Aujourd’hui, force est de reconnaître qu’il existe deux modèles d’intégration. Il y a le modèle traditionnel, défendu par la droite nationale, et le modèle mixte, défendu par la gauche altermondialiste, pour schématiser. Le modèle traditionnel impose de devenir plus Français que le Français lui-même. Pendant longtemps, ça marchait bien, le modèle étant adapté à l’intégration d’une population déterminée d’immigrés à la Nation. Le modèle mixte change le paradigme. Il s’adresse à des populations de migrants qui affluent continuellement et massivement, au point qu’il semble impossible de leur demander de s’intégrer, d’autant plus que les pays d’accueil doivent eux-mêmes s’intégrer au sein de l’Europe. Le modèle mixte essaye d’affirmer une identité internationale qui englobe toutes les autres.

Cependant, on peut constater à la lumière des résultats électoraux que la crise identitaire est essentiellement un débat franco-français. Bien sûr, il existe de part et d’autre des français issus de l’immigration pour défendre le modèle d’intégration qui leur réussit, mais dans le fond la question reste on ne peut plus théorique. Le débat identitaire est utile essentiellement aux clivages politiques. Le but d’un tel débat n’est pas de déterminer quelles sont les meilleurs conditions de l’intégration mais de préciser les modalités de la construction européenne.

En somme, il y a de forte probabilités pour que l’abstention ne soit que la conséquence d’un manque de visibilité dans le projet européen d’intégration des populations. A l’échelle de la France c’est pareil, aucun dirigeant ne veut assumer pleinement la politique d’immigration qu’il défend et on peut tout à fait comprendre que les populations d’origine immigrée se placent volontiers sur le banc des observateurs.

Rien n’empêche vraiment les français d’origine immigrée de suivre le modèle d’intégration traditionnel, même pas leur nombre, même pas leur répartition sur le territoire. Ils ont encore le souvenir des colonies, quand la France exigeait d’eux qu’ils adoptent des valeurs françaises. Ils étaient alors fiers de les adopter, fiers de la grandeur de la France. Aujourd’hui ils ne leur reste plus que des doutes, merci à la gauche de critiquer sans cesse l’identité française et de promouvoir une identité internationale tout à fait fantasmée.

Le combat des partis d’extrême droite pour une Europe des Nations respectueuse des souverainetés et des identités est loin d’être terminé mais hier, à l’occasion des élections départementales, la gauche française a pris une claque mémorable. Si effectivement les Français d’origine immigrée attendent un message clair pour choisir le modèle d’intégration qu’ils suivront, alors les revendications communautaristes devraient diminuer d’autant.

Si au contraire ils s’avère que les français d’origine immigrée ne vont pas voter parce qu’ils sont victimes d’exclusion et mal représentés, comme aurait tendance à le prétendre le discours stéréotypé qu’on connait, alors les partis communautaires devraient avoir le vent en poupe. Pour le moment, ce n’est pas le cas.

Nous verrons bien.

Déjà 17 remarques sur cet article

    • JaMes dit :

      Quelle référence ! Une « chercheuse » sociologue gocho (pléonasme) du CNRS payée par les contribuables pour dézinguer la droite, et qui s’arrondit ses fins de mois avec un bouquin dans le même but rédigé pendant ses heures payées par l’Etat , interviewée par les gochos de Médiapart !!

      Le petit monde des gochos en ébullition devant la montée du FN !

      Comique: Haro sur les ouvriers qui votent FN….alors que quand ils votaient coco , c’était bien !

      • Urbon dit :

        http://www.fdesouche.com/581417-le-mepris-social-de-sos-racisme

        C’est scientifique et c’est prouvé par SOS Racisme : Plus on va à l’école, plus on est con.

        Vive le lavage de cerveau républicain !

        🙂

      • JiM dit :

        C’est tout ce que vous en tirez ? Pourtant elle y parle précisément de l’abstention et c’est intéressant.

        J’ai voté Marine, ce n’est pas pour ça que je suis sectaire devant toute information à priori. Il faut s’informer partout. Si il fallait jeter tout le travail des chercheurs parceque soit disant « gaucho », on irait pas bien loin.
        Et c’est la force de Marine qui défend justement le service public contrairement à son père. Et c’est une des raisons de mon vote pour elle.

        Cordialement / JiM

        • Urbon dit :

          « C’est tout ce que vous en tirez ?  »

          Et toi, d’ailleurs, qu’est ce que tu en tires ? Commence par ça ! Ça évitera les malentendus…

        • Muriel dit :

          Cette analyse de Mayer est soit dépassée soit doctrinaire, sans doute les 2 d’ailleurs, car tous les sondages actuels montrent une implantation du FN de plus en plus importante dans les classes moyennes et même supérieures, autant d’ailleurs que dans le milieu rural et qu’un électeur sur 2 du FN est une femme….

  1. JpB dit :

    Petites nouvelles des élections:

    -Démocratie vue par les gochos islamistes:
    Déjà près de 20 agressions entre 2 tours contre des candidats FN, jusqu’à la mairie d’Hénin Beaumont incendiée avec menaces de mort contre Steeve Briois et Tags « Charlie est mort » « Ben Laden »…
    Conséquences de la stigmatisation haineuse du FN par Valls ?

    -Le PS remporte déjà 2 cantons car les candidats UMP-UDI à Limoges ont oublié de déposer leurs candidatures dans les délais !!

    -plus intelligents que la clique Sarko, Juppé, Fillon, pour éliminer le PS: Deux candidats UMP se désistent au profit du FN en tête, dans le Vaucluse,

    -Aisne: le notable socialiste, président du Conseil Général, battu par ….sa femme de ménage FN !

  2. Ludo dit :

    Le fond de commerce électoral des socialos ?

    Les drames et catastrophes !

    Après l’épisode Coulibaly-Kouachi, voici à nouveau les pieds Nickelés à l’œuvre (Hollandouille, son 1er Sinistre, et le petit Viellecase) pour annoncer et gérer le crash du vol Germanwings , faire pleurer les français, et occuper les écrans pour faire oublier désastres économique et social et claque électorale !

    Parions qu’ils vont remonter dans les sondages !

    http://www.bvoltaire.fr/jacquesmartinez/crash-aerien-quand-francois-hollande-joue-les-attaches-de-presse,166663?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=fe6c301abf-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-fe6c301abf-24150345&mc_cid=fe6c301abf&mc_eid=73f6251564

  3. Maude dit :

    Le plus gros mensonge est celui des médias nationaux aux ordres lors du 1er tour annonçant à 20H 36% pour l’UMP-UDI-Modem, 28,3% pour l’Union de Gauche et 24,5% pour le FN…..ce qui a permis au matador Valls de fanfaronner en clamant que sa campagne anti Fn avait permis de détrôner le FN de sa 1ere place de parti politique et à l’UMP de clamer qu’il était le 1er parti politique de France… en « absorbant » l’UDI, le Modem, les Divers droites et même Debout la France !!

    MENSONGE ENORME de l’UMPS puisque le FN reste en tète avec 25,19% des voix, devant l’Union de Droite (UMP-UDI) 20,94%, et le PS + l’Union de Gauche 21,54% -Chiffres Ministère de l’intérieur.

    Bien sûr, alors que Marine LePen a indiqué ne pas donner de consigne de vote pour les 2e tours où le FN n’est plus présent, le « Ni-ni » de l’UMP et le vote « republicain » du PS permettront à l’UMPS de garder un maximum de départements…

  4. daniel pilotte dit :

    Le taux d’abstention est du tout simplement parce que que nous votions ou pas toutes les directives sont imposées par la bureaucratie technocratique de Bruxelles, certains électeurs et certaines électrices sont démotivé(e)s soit par l’abstention ou le vote nulle, peu importe que nous soyons pour l’ump ou le fn, dimanche il faut que nous mettions une très bonne droite à la gauche, marre de la puanteur de la politique néfaste et dangereuse des incompétents socialistes. DEHORS LA VERMINE SOCIALISTE ET GAUCHISTES.

    • Thevenet dit :

      On est bien d’accord Mr Pilotte sur la claque à donner tous ensemble au PS dimanche prochain !

      Mais sur l’Europe, n’oubliez jamais que c’est Sarko qui a fait adopter en catimini la constitution européenne que les Français avaient rejeté par référendum ….

  5. Juvet R. dit :

    J’accuse Valls d’armer le bras des agresseurs de militants et candidats FN

    http://ripostelaique.com/jaccuse-valls-darmer-le-bras-des-agresseurs-de-militants-fn.html

  6. daniel pilotte dit :

    @ thevenet ; il n’y a pas que sarkozy, il me semble qu’au fn certains et certaines ne sont pas tous d’accord, la preuve actuellement il y a des dilemmes au front national entre MLP et son père.

  7. daniel pilotte dit :

    @ thevenet ; JMLP à été un fidèle défenseur de l’Europe chrétienne.

  8. daniel pilotte dit :

    @ thevenet ; en 1) décembre 2013 MLP declare qu’elle ne veut pas sortir de l’europe. 2) fin mai 2014 MLP declare qu’elle ne veut pas sortir de l’euro.

    • Juvet R. dit :

      Oui et alors ?

      Tu veux qu’on te parle des errements et contradictions de la Droite depuis De Gaulle ??!

      JMLP n’est plus au pouvoir au FN, t’as pas encore percuté ?!

      Et t’as rien compris de la position de MLP sur l’Europe et l’euro. Lis son programme. Au moins il y en a un, pas comme à l’UMP !

      Quant à Sarko, la France vote non à la constitution Européenne et lui s’empresse de la faire voter par le parlement…Idem sur le mariage gay, sur le vote « républicain » des 2e tours, sur l’immigration, sur l’islam…l’UMP dit tout et son contraire : Pas crédible !

Laisser un commentaire