Départementales : le FN, premier parti de France, écrase l’UMPS

Rédigé par Gustave Delaporte le 26 mars 2015.

marion_marechal_lepen

Les élections européennes avaient consacré le FN comme premier parti de France. Toutefois, si le FN était bien premier face à l’UMP et au PS pris indépendamment, l’UMPS, dont la convergence est constamment dénoncée par le FN, restait devant le FN si l’on additionnait les voix de deux partis qui composent ce regroupement d’intérêts. Au terme du raz de marée du premier tour des départementales, non seulement le FN arrive largement en tête, confirmant ainsi sa position de premier parti de France, mais il se paye même le luxe d’écraser, en nombre de voix, l’UMPS, soit l’UMP et le PS réunis.

Malgré un maquillage grossier des chiffres préparé à l’avance par Matignon et les principaux instituts de sondage, la victoire du FN est écrasante, que l’on raisonne en termes de partis ou de blocs d’alliance potentielle, puisque cette approche méthodologique a été, pour la première fois, introduite hier soir lors d’une soirée électorale.

Le FN s’impose donc durablement comme premier parti de France (1) et, malgré un maquillage médiatique grossier, sa victoire est également confirmée avec l’approche méthodologique par blocs d’affinité (2).

1/ Le FN s’impose durablement comme premier parti de France

En recueillant 25,48% des voix sous son étiquette, le FN s’impose durablement, dans le paysage politique français, comme premier parti de France. L’exploit n’est pas négligeable quand on sait que les élections départementales restent des élections locales, où l’électeur conserve une tendance à voter pour un édile déjà connu. Le PS, en ne recueillant que 13,16% des voix encaisse un recul historique, qui le marginalise d’autant plus que ce parti demeure celui qui présentait le plus de sortants. Mais le grand perdant de la soirée reste l’UMP qui, avec 6,39% de voix seulement recueillies sous son étiquette, confirme que les partis identifiés par les électeurs comme tenants du « système » ne parviennent plus à mobiliser. Ainsi, l’UMPS, en additionnant les voix de l’UMP et du PS, ne recueille que 19,55% des voix, soit près de 6 points d’écart avec le FN. Ce que les électeurs identifient comme « le parti du système », en ce qu’il mène depuis 30 ans une politique commune et constante assuré par une alternance de façade, l’UMPS, est donc largement battu, et même écrasé, par le seul FN.

2/ Malgré un maquillage médiatique grossier, une victoire confirmée avec l’approche par blocs d’affinités

2.1/Une victoire du FN que les médias ont tenté de maquiller

Visiblement en panique depuis plusieurs semaines, le gouvernement, pour faire face à ce désastre prévisible, a eu recours à la seule compétence qui semble finalement maitrisée, à défaut de toute autre, par l’équipe gouvernementale, comme en témoignent les parcours respectifs de ceux qui la composent : la communication. Pour la première fois, lors d’une soirée électorale, nous n’avons donc pas eu droit aux résultats par partis politiques, mais à des résultats isolant le FN d’un côté, et regroupant des assemblages composites d’un autre côté. Ces derniers, élaborés au gré de la soirée par Matignon et la place Beauvau, avant d’être relayés par les instituts de sondage stipendiés du pouvoir via les chaines de télévision du service public, ou les chaînes privées idéologiquement inféodées, comme i-Télé, poursuivaient pour seul objectif de tenter de camoufler la place de premier parti de France, gagnée par le FN aux européennes et consolidée lors de cette élection. Ainsi, les électeurs de la Ligue du Sud, qui est portant classée par la place Beauvau comme plus à droite que le FN, ou ceux de Debout la France de Dupont-Aignan auront-ils eu la surprise d’apprendre hier soir qu’ils avaient en fait voté pour l’UMP. Si au cours de la soirée, nombre de journalistes, notamment sur les plateaux de chaînes télé privées comme BFM, commençaient à se sentir suffisamment mal à l’aise avec ce tripatouillage grossier pour y apporter quelques nuances, y compris en termes de graphiques, d’autre chaînes, comme i-Télé, toute honte bue, n’ont pas hésité à présenter des tableaux à trois colonnes, « gauche », « droite », et « FN » dont le total représentait l’ensemble des suffrages exprimés, pour une élection où 14 partis ou regroupements de partis étaient identifiés ! Mais une chaîne, comme i-Télé, qui renvoie des journalistes pour opinion non conforme ne pouvait sans doute pas s’illustrer autrement, hier soir, qu’en donnant une fois de plus raison à Audiard sur la loi intangible de ceux « qui osent tout ».

2.2/ L’approche par blocs d’affinité confirme la victoire écrasante du FN

Puisque cette nouvelle approche semble s’imposer, allons y donc, mais un peu plus sérieusement que ce qui a été observé hier soir. Bien que les électeurs restent libres de leur vote au second tour, et que le réservoir de voix du FN puise aussi bien à gauche qu’à droite, l’approche par bloc consiste à identifier les affinités entre électeurs et les transferts de voix potentiels, sans trahir l’intention exprimée par l’électeur au moment du vote. Cette approche, menée sérieusement et non de manière grotesque comme elle fut pratiquée hier soir conduit à identifier quatre blocs autonomes, avec une forte porosité potentielle interne des votes, et une faible porosité externe : un bloc FN et candidats nationaux, ou bloc patriote pour simplifier, un bloc UMP et centre, ou bloc de centre-droit, un bloc PS et autres gauches, ou bloc des gauches, et un bloc d’extrême-gauche.

Dans cette approche, qui reste cohérente avec le classement, de droite à gauche, établi par le ministère de l’intérieur, le bloc patriote, qui cumule les voix de l’extrême-droite (0,07%), du FN (25,48%), des divers droite (6,83%) et de Debout la France (0,38%) arrive toujours en tête avec 32,76%. Précisons que le ministère de l’Intérieur ne se trompe pas en classant les divers droite à droite du parti de Dupont-Aignan, dont les électeurs sont déjà bien plus proches du FN que de l’UMP, car cette étiquette regroupe en général, sur le plan local, des candidats partageant les idées du FN mais n’ayant jusqu’à présent pas souhaité porter d’étiquette politique, pour essayer d’élargir leur assiette électorale. Le bloc de centre-droit, en regroupant l’Union de la droite (21,06%), l’UMP (6,39%), l’UDI (1,31%), l’Union du centre (0,3%), le Modem (0,36%) et les divers centre (1,34%), n’atteint pour sa part qu’un total de 30,76%, soit deux points derrière le bloc patriotique. Le bloc des gauches, avec EELV (2,04%), les divers gauche (6,68%), le PRG (0,32%), l’Union de la gauche (8,15%) et le PS (13,16%) atteint 30,35%, ce qui le positionne légèrement en deçà du bloc de centre-droit. Enfin, le bloc d’extrême-gauche, avec le PCF (1,33%), le Parti de gauche (0,05%), le Front de gauche (4,69%) et les divers extrême-gauche (0,07%) arrive en quatrième position de bloc avec 6,14%.

Voilà ce qu’une analyse sérieuse, s’il s’était trouvé une seule chaîne de télévision pour la réaliser, aurait du conduire à conclure hier soir : la victoire du FN est écrasante, qu’on l’analyse par parti, avec 25,48% pour le FN, contre 13,16% pour le PS, qui arrive en seconde position avec 12 points de retard, ou par blocs, avec 32,76% pour le bloc patriotique, qui arrive deux points devant le bloc de centre droit, à 30,76%. Quant au maquillage grossier perpétré hier soir par nombre de médias pour tenter de masquer cette réalité, sans doute dans l’intention de polluer ou détourner les effets de dynamique de second tour, il risque bien de se retourner contre ses initiateurs, car les électeurs ayant voté pour des candidats du bloc patriotique et qui ont vu l’étiquette « UMP » apposée hier soir sur leur vote auront peut être suffisamment peu gouté la plaisanterie pour en tirer les conséquences, en termes de motivation et de mobilisation, pour le second tour.

Déjà 54 remarques sur cet article

  1. PhilZ dit :

    Attention
    le ministère de l’intérieur a manipulé les inscriptions des représentants de l’UMP en plaçant des candidats en divers droite et non en UMP pour diminuer son impact sur les résultats… exemple le secrétaire de ce pays dans le département du Calvados. Bien que non UMP j’ai reçu un mail en février dénonçant ces magouilles que je pense réelles car le pouvoir en place est prêt à toutes les dérives et manipulations

  2. Urbon dit :

    La victoire du FN ?

    Hum… Les élections, c’est en deux tours.

    Le FN arrive en tête dans 43 départements. Le FN à lui seul fait mieux que l’UMP n’aurait pu faire seul. Ou le PS. Ou l’UDI. Mais c’est ça le problème, le FN est seul contre tous. Au second tour, la victoire risque bien de lui échapper.

    On verra bien comment réagit l’électorat de Sarkozy, ce n’est pas certain qu’il suive les consignes de vote. Le ni-ni de Sarkozy s’explique ainsi. Les libéraux de l’UDI et certains de l’UMP veullent faire barrage au FN et voter PS. Les conservateurs de l’UMP veullent faire barrage au PS et voter FN. Pour ne fâcher personne, ni-ni !

    L’alliance UMP-UDI pourrait bien faire basculer la frange la plus conservatrice de l’UMP vers le FN. Ni-ni ou pas, chacun y va de son petit commentaire sur le FN et Sarkozy le premier. La droite est systématiquement tirée vers le centre, les gages donnés aux sympathisants du FN ne font plus illusion. Peu importe, l’alliance UMP-UDI est assez forte pour encaisser une fuite de ses électeurs les plus à droite.

    Ceci dit, les gens votent généralement toujours de la même façon. C’est culturel, éducationnel… Une habitude de vote. Le FN échappe un peu à cet immobilisme. La propagande anti-FN est tellement violente que les gens n’envisagent pas cette possibilité. Quand finalement ils se posent la question et dépassent leurs réticences, la solution FN leur apparaît nouvelle et exotique. Mais tout de même, ça prend du temps de faire bouger les lignes.

    De plus en plus souvent on entend à la télé un commentateur dire que le « risque » FN est réel, parce que le pays n’est pas à l’abris d’un événement traumatisant qui donnerait raison à Marine Le Pen. Un crack boursier par exemple… Même les dirigeants du FN reprennent la rhétorique. Le discours du FN parait intelligent a tout le monde ou presque, malgré beaucoup de mauvaise foi. Le seul problème, c’est que le FN n’est pas fréquentable.

    Comme Onfray l’a justement remarqué, les gens préfèrent se tromper tous ensemble que d’avoir raison seuls contre tous.

    En fait, c’est chaque jour un peu plus que les analyses du FN s’avèrent justes. Le nombre d’adhérent peut suffire à précipiter les choses, à créer la dynamique. Il suffirait de quelque soutiens, des personnes estimées de l’opinion qui rejoignent les rangs du FN. Des cadres… Les électeurs veulent la preuve que le FN est devenu fréquentable.

    On ne raisonnera pas les électeurs en leur expliquant qu’il y a autant de racistes au PS qu’au FN ou à l’UMP, que le FN a le mérite de dialoguer avec tout le monde, qu’il se remet certainement plus en cause qu’un parti qui nie tout racisme, qu’il pose les bonnes questions… Les électeurs veulent un FN aseptisé, d’autant plus qu’eux-même risquent fortement de déraper le jour où ils passeront de ce côté du miroir si il n’y a pas de garde fou.

    Et oui ! Pour le moment, le FN est tout seul et il n’est pas en mesure de remporter une vraie victoire.

    Les médias peuvent conclure ce qu’ils veulent. Les Français ne sont pas dupe.

    Ils savent très bien que le PS s’est pris une claque et que les survivants de la gauche post-soviétique sont en train de se radicaliser, dénonçant la politique libérale du PS. Ils savent très bien que la droite conservatrice s’affirme et se reconstruit autour du FN, non pas autour de Sarkozy. Ils savent très bien que le consensus UMPS se fait au centre, que l’UMPS c’est Juppé et son libéralisme sociétal, que ce n’est pas Sarkozy dont les postures autoritaires n’amusent plus que quelques inconditionnels venus pour le show.

    A l’heure actuelle, c’est le libéralisme décomplexé qui s’impose en France et partout en Europe. C’est ce que montrent les derniers suffrages : La droite libérale de l’UDI contre la droite conservatrice du FN, l’UMP tranche en faveur de l’UDI et se passe du FN. Le PS, hors jeu, n’accorde ses voix qu’à cette condition.

    Le grand vainqueur, c’est Juppé. Parce qu’il rassemble…

    Le bon côté des choses, c’est que Marine Le Pen prend la tête de l’opposition. Je veux dire l’opposition réelle, pas l’opposition tel que les médias nous la vende…

    La gauche est discréditée jusqu’à la prochaine génération qui, pour le moment, est encore sur les bancs de l’école de la république, en train de se faire laver le cerveau par des enseignants anti-capitalistes et militants. Paraît qu’être de gauche quand on est trop jeune pour travailler, c’est bien et c’est normal… Parce qu’après, irrémédiablement, on devient un connard individualiste ultralibéral !

    Tant que le FN ne s’attaquera pas frontalement à ce problème, à la corruption du corps enseignant, son existence sera de toute façon menacée. Le prosélytisme à l’école est en principe interdit, qu’il soit religieux ou politique.

    Enseigner que les mouvements conservateurs sont tous plus ou moins réactionnaires, qu’ils s’opposent au progrès et donc au progrès social, relève d’une propagande progressiste. Le progrès doit s’intégrer à nos valeurs au lieu de les détruire. Ce sont nos valeurs et uniquement nos valeurs qui déterminent ce qu’est un progrès social.

    Est ce que l’insécurité est un progrès social ? Est ce que faire travailler des immigrés comme des esclaves est un progrès social ? Et que si ce n’est pas le cas, c’est la faute du chômage, uniquement du chômage ?

    On ne peut pas donner du travail à la terre entière. Tout ce qu’on peut faire, c’est encourager les gens à s’investir pour leur pays. Ou pas…

    Le FN aura gagné le jour où les gens se mobiliseront pour leur pays, au lieu de ne penser qu’à leur petite gueule puis de se justifier avec des idéologies pseudo-humanistes bidons !

    Comment est-il possible de sortir de l’école et d’ignorer le sentiment que procure à l’individu le rassemblement devant la levée des couleurs ? L’amour du drapeau et la vraie camaraderie ? Comment est-il possible que des voix s’élèvent pour refuser le chant de la marseillaise ?

    Il faut prendre le problème à la base. Les victoires électorales sur le terrain, dans les mairie, doivent permettre de commencer le travail. Parce que du travail, pourvu qu’on veuille le faire, mettre les mains dans la merde au lieu de se voir déjà à direction des opérations, il y en a…

    Mouhahaha

    • Le vieux con réactionnaire dit :

      L’infantilisation est permanente depuis mai 68.

      NOUS SOMMES TOUS DE GRANDS ENFANTS.

      Nous n’avons plus de responsabilité familiale, nous sommes libres d’aimer qui bon nous semble. Qu’on travaille ou pas, nous pouvons tous nous payer la dernière Nintendo. Quelque soit la gravité de nos peccadilles, nous méritons toujours une seconde chance. Voter est pour nous un exercice pédagogique, obtenir une bonne note au devoir démocratique nous permet de faire ce que nous voulons plus tard. Etc.

      Ça commence à l’école, ça ne s’arrête jamais.

    • bouffon1er dit :

      C’est ton métier d’occuper la toile Savoir qui te paie pour tes inepties

      • Urbon dit :

        @ bouffon1er

        Tu n’aimes pas mes commentaires ? Ça tombe bien. C’est mon plaisir d’emmerder les mecs comme toi et je le fais gratuitement. Comme tu vois, il y a encore des espaces sur Internet où il est possible de s’exprimer librement, sans que ça plaise à untel ou untel. Ton désarroi est ma récompense !

        Et toi ? Quelle satisfaction as tu à faire des commentaires de trois mots, à jeter la suspicion plutôt que d’argumenter et à liker sur facebook ? Tu te fais des potes ?

  3. daniel pilotte dit :

    Je suis d’accord qu’à 50 %, la problématique lorsque nous additionnons le score des abstentionnistes et des bulletins blancs ou nuls le cumul des deux est entre 55 % et 57,5 %, la faute à l’Europe qui impose des lois à la souveraineté française.

  4. JpB dit :

    On est tous d’accord pour dénoncer les magouilles de présentation des résultats le soir du 1er tour, pour permettre à Valls de sauver la face du PS et prétendre qu’il avait fait régresser le FN, et à Sarkozy de dire que l’UMP était le 1er parti de France…. alors que le FN avec ses 25,19% reste clairement ce 1er parti.

    Mais, bien que non UMP, il faut être honnête, réduire l’UMP à 6,39% est faux, Mr Le Soufflet, puisque cela ne recouvre que les candidats UMP qui se présentaient sans alliance, les autres étaient sous l’étiquette Union de la Droite et ont fait, avec l’UDI, 20,96% .

  5. Ludo dit :

    Sarkozy pête les plombs ! Panique électorale ?

    Le Point rapporte qu’il déclare Marine LePen « épaisse, avec un physique de déménageur, une voix éraillée de soudard et revendique un délit de sale gueule » !!

    Attaques sur le physique ?

    Ca vol haut l’argumentaire de Sarko…, Quelles subtilité et finesse politique !!

    Allez « casse toi pov’con »… de nabot aux tics haineux !
    T’as pas changé !

  6. Marie-Antoinette dit :

    Cambadélis prend les Français pour des moutons : « Aucun département n’aura envie d’être le mouton noir de la République. »

    Votez bien, votez bêêêêê contre le FN !

  7. Urbon dit :

    24heuresactu, c’est une actu toutes les 24 heures ?

  8. daniel pilotte dit :

    il ne s’agit pas de nicolas sarkozy qui pete un plomb, il s’agit plutôt de JMLP et de sa fille MLP. Entre nous le FN n’est pas un parti familiale il a été créé dans les années 1930 par son fondateur PIERRE TAITTINGER, le secrétaire général de l’époque un CHARLES TROCHU.

    • JP-Long dit :

      Vous etes aussi nul en histoire qu’en orthographe l’UMpiste Pilotte:

      le FN a été créé en 1972.

      Pas étonnant avec un Pdt de parti qui n’a plus que ça comme argument : l’insulte sur le physique des personnes !

      Quelle déchéance cette UMP !

  9. daniel pilotte dit :

    @ JP-LONG ; pas du tout je maintiens mes propos, je vérifie toujours mes sources.

  10. JP-Long dit :

    Vos sources sont aussi fétides que les eaux de la Seine de Balkany.

    Un peu de sérieux, Pilotte, vous œuvrez en définitive contre l’UMP à sortir de telles conneries.

    Vous êtes un rouge infiltré ?

  11. daniel pilotte dit :

    JP-LONG ; vous écrivez dans le moteur de recherche GOOGLE ; ⏩FRONT NATIONAL (1930-WILKIPEDIA. fondée en 1934⏪ fondée en 1934 le front national était une organisation de type confédéral dont l’objectif était le…

  12. daniel pilotte dit :

    JP-LONG ; si JMLP est vraiment le fondateur du FN comment se fait-il qu’il n’a jamais demandé au CNIL la suppression de cette article sur WILKIPEDIA relatant que le FN a été créé courant 1930-1934.

  13. Jp-Long dit :

    En l’occurrence vous vous trompez complètement car Wikipédia le précise en entête du FN: « NE DOIT PAS ETRE CONFONDU AVEC… »

    WIKIPEDIA: « Ne doit pas être confondu avec Front national (années 1930), Front national (Résistance) ni Parti frontiste »

    Le Front national (FN) est un parti politique français, fondé en 1972 par Ordre nouveau. Ayant à l’origine pour dénomination « Front national pour l’unité française », il est d’abord présidé par Jean-Marie Le Pen, de 1972 à 2011, puis par sa fille, Marine Le Pen, depuis 2011. »

    Alors lisez mieux avant de répandre de fausses infos, Pilotte !

  14. daniel pilotte dit :

    JP- LONG ; je reste sur ma position je ne me trompe pas en certifiant que j’ai raison, DE VÔTRE CÔTÉ VOUS PENSEZ AVOIR RAISON, ÉPILOGUE DANS LES DEUX CAS VOUS ET MOI NOUS AVONS RAISON FIN DE LA DISCUSSION, bon début de week-end cordialement.

  15. Jp-Long dit :

    Ha ha ha !! Dans le genre complètement buté, de mauvaise foi, et ne sachant pas lire, vous êtes le roi, Pilotte !

  16. daniel pilotte dit :

    JP-LONG ; j’allais vous faire la même remarque.

    • Jp-Long dit :

      C’est clair, malgré l’avertissement introductif de Wikipedia, vous confondez le front national créé en 1930, et le Fn actuel créé en 1972, qui n’ont rien à voir.

      C’est aussi clair, quand on vous l’explique, vous vous butez dans votre erreur: Pas brillant, Pilotte !

  17. daniel pilotte dit :

    Jp-long ; abus de faiblesse de votre part, puisque vous reconnaissez et admettez qu’il existait bien un front national dans les années 30, antinomie de votre part puisque vous dites que je suis buté et en même temps vous me donner raison, vous essayez de tergiverser en essayant pour vous de ne pas perdre la face Mdr

  18. Jp-Long dit :

    Et bien relisez vous Pilotte , dans votre mauvaise foi absolue, vous faisiez remonter le FN créé par JMLP en 1972….à 1930

     » il s’agit plutôt de JMLP et de sa fille MLP. Entre nous le FN n’est pas un parti familiale il a été créé dans les années 1930 par son fondateur PIERRE TAITTINGER, le secrétaire général de l’époque un CHARLES TROCHU »

    Ce n’est pas parce qu’un parti porte le nom d’un autre de 40 ans avant que c’est le même !!

    « Tergiversez  » dites vous ? vous êtes un comique Pilotte !!

    Alors selon votre logique, bon vent dans le nouveau parti Républicain de Sarko, donc celui de Reagan et Bush !!

  19. daniel pilotte dit :

    Jp-long ; j’ai toujours maintenu comme quoi JMLP n’est pas le créateur du FN et que le FN a été créé dans les 30.

  20. daniel pilotte dit :

    Jp-long ; je suis choqué que vous deformiez mes commentaires, soit vous retranscrivez mes commentaires d’origines soit vous vous abstenez, vous deformez mes propos, pour qu’il soit en osmose avec votre opinion.

  21. JP-Long dit :

    Reprendre vos commentaires entre guillemets, c’est les déformer ????!!!!!!!!

    Vous avez prétendu que le FN de LePen a été créé dans les années 30 , ce qui est totalement faux puisqu’il a été créé en 1972 par JMP et que ce FN là n’a rien à voir avec celui de 1930. Cela constitue de la désinformation grotesque.

    Vous nous fatiguez, Pilotte, avec votre mauvaise foi.

  22. Dureuil dit :

    A lire votre échange avec JP-Long, plus vous en rajoutez Mr Pilotte, plus vous vous ridiculisez.

    Tout le monde peut se tromper, l’intelligence est de le reconnaitre et non de s’enfermer dans son erreur !

    Et, Messieurs, il y d’autres combats à mener en commun nettement plus intéressant, notamment contre le socialisme et ses exactions….

  23. daniel pilotte dit :

    Dureuil ; vous n’avez pas de chance, entre JP- LONG et moi même qui a commencé le premier à mettre ma parole en doute réponse JP-LONG.

  24. daniel pilotte dit :

    Dureuil ; PRÉCISION dans mon premier Tweet le 26 mars 2015 à 11 h 55 je n’ai cité personnes. Apparemment vous avez loupé un épisode, oui effectivement il y un a un combat à mener contre le pouvoir socialiste qui bafoue la liberté d’expression.

  25. daniel pilotte dit :

    JP-LONG et DUREUIL ; il suffit de lire uniquement mon commentaire du 9 avril 2015 à 5 h 19.

    • JP-Long dit :

      ON VOUS PARLE DE VOTRE POST DU 3 AVRIL OU VOUS ANNONCIEZ UNE CONTREVERITE SUR LA CREATION DU FN DE JMLP DE 1972 !!!!!

      VOUS ETES COMPLETEMENT BOUCHE OU VOUS TENTEZ DE NOYER LE POISSON EN MULTIPLIANT DES REFERENCES QUI N’ ONT RIEN A VOIR ????!!!!!

      Et on ne voit pas pourquoi JMLP irait demander quoique ce soit à Wikipédia puisque justement Wikipédia dit bien en préambule « de ne pas confondre avec le FN de 1930 » qui n’a strictement rien à voir avec celui de 1972 de JMLP.
      En définitive, le seul qui confond et mélange tout, c’est vous Pilotte !!!

      Dureuil a bien raison de dire qu’il est plus intelligent de reconnaitre votre erreur que de se ridiculiser comme vous le faites à la contester aussi vainement !

      Et il y a effectivement mieux à faire vis à vis des errements socialos !!

  26. daniel pilotte dit :

    JP-LONG et DUREUIL ; le saviez-vous une enquête est ouverte contre l’élu louis nogues ancien secrétaire départemental du FRONT NATIONAL de la Sarthe, pour plus d’informations lire l’article sur le site du quotidien Le maine libre titre de l’article ; ENQUÊTE OUVERTE CONTRE L’ÉLU FN LOUIS NOGUÈS. Louis nogues ex secrétaire départemental FRONT NATIONAL il est conseillé municipal d’opposition de la ville de LE MANS dans la Sarthe.

    • Kleber dit :

      Tu veux qu’on te cite tous les élus, et cadres de l’UMP qui ont été condamnés, voire mis en examen ?????

      Une page de ce site ne suffirait pas , comme pour les socialistes d’ailleurs !

      Quant à vos chefs, ceux qui préfèrent faire élire des socialos que des FN, et toutes les casseroles qu’ils trainent, c’est vraiment pas giorieux, à commencer par Juppé et Sarkozy !

  27. daniel pilotte dit :

    JP-LONG ET DUREUIL ; une belle faute d’orthographe de ma part je voulais écrire que louis nogues est CONSEILLER MUNICIPAL D’OPPOSITION FN et non CONSEILLÉ MUNICIPAL, la seule chose que nous avons en commun battre la gauche lors des élections régionales puisqu’elle les gauchistes ne représentent pas le peuple de FRANCE mais uniquement des lobbys.

  28. JP-Long dit :

    Vous êtes pire que les socialos Pilotte à observer le moindre élu FN à la loupe !! Et enquête ne veut même pas dire mis en examen et encore moins condamné !!

  29. daniel pilotte dit :

    Jp-long ; 1) ai-je dis que monsieur louis nogues était coupable ma réponse est non. 2) il me semble que vous faites la même chose lorsqu’il s’agit de Nicolas Sarkozy ou d’elu(e)s ump-udi et de nos alliés.

    • Thierry dit :

      Et ben…. si en plus de tous les élus UMP condamnés ou mis en examen, il fallait citer tous les conseillers municipaux qui font l’objet d’enquête, on n’aurait pas fini et…. ça n’intéresse personne !!
      Y a que ce Pilotte pour sortir de telles conneries !

  30. Le Motard dit :

    Christian Estrosi et le FN : aujourd’hui la haine, hier la drague lourde

    Si le député-maire de Nice a multiplié les propos agressifs envers Jean-Marie Le Pen, c’est pourtant bien à l’époque où ce dernier était encore le président en exercice du Front national que Christian Estrosi et son fidèle complice Rudy Salles (député UDI et adjoint au maire) manifestaient, en 1988, sous une banderole FN.

    Lorsque le maire de Nice Jacques Médecin avait reçu officiellement Jean-Marie Le Pen, en 1990, déclarant même partager « 99,9 % des idées » du FN (dans National Hebdo), cela n’avait pas non plus provoqué les démissions des conseillers municipaux Estrosi et Salles. Et c’est encore Christian Estrosi qui se déclarait favorable aux accords entre le RPR et le FN pour diriger la région PACA, en 1998.

    La réalité transparaît, crue : derrière les airs effarés et les fausses postures morales, il n’y a chez Christian Estrosi et sa bande que de médiocres calculs politiciens. Hier, il se déclarait favorable aux accords avec le FN pour se faire élire, aujourd’hui il lui est farouchement hostile pour conserver sa place et ses petits privilèges.

    http://www.bvoltaire.fr/philippevardon/christian-estrosi-et-le-fn-aujourdhui-la-haine-hier-la-drague-lourde,171464?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=c4c68fc931-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-c4c68fc931-24150345&mc_cid=c4c68fc931&mc_eid=73f6251564

  31. daniel pilotte dit :

    THIERRY ; CONCERNANT LOUIS NOGUES 1) il n’est pas que simple conseiller municipal d’opposition front national il a été secrétaire départemental du FRONT NATIONAL. 2) suite à un désaccord avec MLP il a été remplacé par PASCAL GANNAT. 3) le fait qu’il a été entendu par la police de LE MANS il y a une semaine ne prouve pas qu’il soit coupable ou innocent. 4) lorsque des élus(e)s n’ont pas vos opinions vous ne tenez pas le même discours.

  32. daniel pilotte dit :

    LE MORARD ; étrange que vous ne soyez pas choquer par le FN qui accepte dans son parti des ex extrémistes du NPA, qui hier et il y a quelques années ils étaient des sympathisants de ras le FRONT, organisant des manifestations contre le front national ou perturbant des meetings du front national, il s’avère qu’une majorité des nouveaux adhérents frontistes proviennent de la gauche.

  33. daniel pilotte dit :

    En nous critiquant comme des chiffonniers nous faisons le jeu de la gauche et de l’extrême-gauche, nous avons des élections régionales en fin d’année 2015 avec une immense opportunitée, quel que soit nos idéaux politiques fn, ump-udi, centre droite, divers droite, souverainiste… Nous Sommes plus fort que la gauche et l’extrême gauche qui aujourd’hui fait 30 %, et en fin d’année total de son score aux élections régionales peut-être à peine 20 %. A VOUS DE VOIR CORDIALEMENT BONNE SOIRÉE.

  34. Thierry dit :

    Tu prends les français pour des débiles avec ton UMP ???

    -C’est toi qui sort des conneries sur la date de création du FN, et les moindres problèmes d’un obscur conseiller local !

    -Ton petit roquet de Sarko, qu’a rien foutu pendant 5 ans, immigration, délinquance, endettement, désindustrialisation, etc… s’en prend maintenant au physique de MLP, On peut pas faire plus bas !!

    -Le même Sarko a pris plein de tarés de gauche dans son Gouvernement et toi tu pleures sur quelques personnes inconnues de Gauche qui seraient passées au FN,

    -Ton UMP a fait barrage au FN pour faire élire des PS aux dernières départementales,justifiant pleinement son label d’UMPS ! Et j’ajoute , de Traitres !

    – Pour nous l’UMP fait partie , avec le PS, de ceux qui ont détruit la France en 30 ans. On en voit le résultat maintenant !

    -etc, etc

    Tu veux continuer ?

  35. daniel pilotte dit :

    Le nouveau FN version MLP est substantiellement de gauche, lorsque le FN a gagné à DREUX grâce a qui ? Grâce au RPR. Certains ont la mémoire courte.

  36. daniel pilotte dit :

    Gustave ; ma lanterne va très bien, mes messages trahissent aucunes confusions , vous dites tous être contre l’ump-ps, seulement je constate que vous critiquez énormément l’ump et presque pas le PS, vous n’avez pas digéré la défaite des élections départementales, étant sympathisant ump je n’avais pas apprécié nôtre défaite lors des élections européennes.

    • Louis dit :

      Tu plaisantes ? Sur toutes les autres pages de ce site, on n’arrête pas de taper sur le PS….mais quand tu postes des contre-vérités sur le FN, il est normal que certains réagissent !

  37. daniel pilotte dit :

    Louis ; je me marre, je ne balance pas de contre-vérités sur le FN, je suis un ancien adhérent et donateur du FRONT NATIONAL, j’ai quitté le parti lors de la scission, qui a été du temps de ; Carl lang, bruno megret et Bernard, Jacques bompart… que de bons souvenirs national hebdo, le crapouillot, la lettre bleue, des ruptures qui aujourd’hui ont laissé encore des traces douloureuses

  38. Louis dit :

    Oui, nous aussi on se marre, adhérer au FN de Le Pen en croyant qu’il a été créé en 1930, c’est vraiment y avoir fait du tourisme….

  39. daniel pilotte dit :

    Louis ; moi aussi je me marre, quoi qu’il en soit il existait bien un front national dans les années 30.

  40. Louis dit :

    La boucle est bouclée !!, Tchao….

Laisser un commentaire