Une semaine en Hollandie, #112

Rédigé par nikkopol le 04 mai 2015.

hollande_montre

Une grande et belle semaine en Hollandie où il fut question de programmes télés franchement ennuyeux, de terroristes arrêtés par hasard, de taxis en open bar et de programmes scolaires au service de l’idéologie officielle… En un mot, du très haut niveau !

Venir à la télé, ne rien dire… et se planter ! C’est le tour de force de notre pépère national, qui à défaut d’être un bon président aura été un formidable pitre. Sur Télé Bobos Canal Hystérique, dimanche dernier, au moment du gigot haricots des familles, le gnome a cru bon de rajouter un cadeau bien clientéliste : les jeunes de moins de 25 ans, qui ont tous foutu le camp du PS pour aller grossier les rangs du FN, auront désormais droit au RSA. Enfin c’est ce qu’il a dit, et ça a été rapidement démenti par Bercy le lendemain même ! Non un tel dispositif ne sera pas dans la loi, présentée d’ailleurs dans les grandes lignes la semaine précédente par Valls-La-Menace ! C’est quand même pas très compliqué de préparer les dossiers, de bosser et surtout d’avoir les idées claires sur la manière dont on gère les apprentis, question essentielle s’il en est, dans ce pays. Et bien non, ça cafouille et ça se contredit… Enfin, c’est surtout le gouvernement qui contredit celui qui est censé être le président ! Niveau compétence, 3 ans après, rien n’a changé ! Pour clore l’épisode tragi-comique, c’est le ministère du Travail qui l’a annoncé : seuls les travailleurs de plus de 25 ans et payés au SMIC qui pourront toucher cette prime. Fin du couplet. Ainsi le nain se donne le beau rôle en annonçant des mesures clientélistes, qui mettent au maximum 48H à être démenties par ses propres ministres… Toujours aussi forts, les peintres…

Méthodo, boulot, dodo ? La méthode de la sur-talentueuse journaliste de Canal pour attirer le gnome sur son plateau est infaillible : l’inviter à bouffer ! Et 2 fois même, Maïtena s’est retrouvée à tortorer avec le goret corrézien : une fois chez elle, une fois chez lui… Lui qui n’aime rien moins que baffrer… L’histoire ne dit pas si chacun est reparti de son côté après les agapes. A voir les œillades complices de la pseudo journaliste pendant l’émission comme l’œil porcin de son invité dont on ne savait pas s’il était lubrique ou gourmand, il est permis de poser la question…

Chéri, range tes chaussettes, j’arrive… Rien à voir, dans doute, mais pendant ce temps, la presse bien informée nous apprend que Julie Point G débarque avec ses meubles à l’Elysée. Non contente d’utiliser pour elle seule 3 policiers 24h sur 24 et 7 jours sur 7, la divine comédienne s’installe au Palais. Marre sans doute de n’y passer que 2 à 3 nuits par semaine, des fois qu’il reprenne à pépère des envies de folâtrer ici ou là avec une quelconque journaleuse… On se rassure, les meubles en question, ils ne sortent pas d’IKEA, non non, mais bien du Mobilier National… Julie Point G a choisi parmi les collections de la République… Ben voyons…

Formatage des esprits. La grande œuvre de nos amis socialistes est bien celle de formater les esprits dès le plus jeune âge, autour de pseudo valeurs politiquement correctes. Les préconisations du machin de la rééducation nationale, en charge de la définition des programmes, en sont une nouvelle illustration. D’abord, on enterre définitivement la chronologie dans l’enseignement de l’histoire, au profit de concepts fumeux. Ainsi, on est absolument certain que les gamins ne comprendront rien au roman national qui donne à comprendre notre époque. Pire, lorsqu’on regarde les contenus, l’intention idéologique est absolument ahurissante : exit les Lumières, bienvenue à l’enseignement de l’Islam ! Au moins, s’il venait aux élèves de 5° de devenir un jour caricaturistes, ils apprendront tôt à ne pas dessiner le prophète ! Adieu Tocqueville, Rousseau ou Voltaire, bienvenue la Mecque et Médine ! De même, la traite négrière devient un enseignement obligatoire, alors que le Grand Siècle, l’Empire ou encore De Gaulle passent à la trappe… Ils sont fous furieux ! Violette, ma fille, on va faire simple, c’est papa qui fera tes cours d’histoire…

Rapport rendu et compte-rendu. L’Observatoire du Fait Religieux en Entreprise (OFRE) a rendu un rapport sur les tensions religieuses en milieu professionnel, rapport dont Le Parisien s’est fait largement écho. Très courageusement, le quotidien ne cite aucune religion quand il évoque les « tensions constatées ». Plus loin, il illustre son article avec un joli dessin plein d’humour, brocardant un salarié qui souhaiterait se rendre sur son lieu de travail avec une croix chrétienne sur l’épaule… Ouf, pas de barbu lourdement sabré… Sauf que donc, à lire l’article, on ne sait pas quelle religion pose de nouveaux problèmes aux entreprises. On ne sait pas, par exemple, si des juifs ont réclamé des mezouzas sur leurs ordinateurs, si des catholiques ont exigé des crucifix sur leur poste de travail ou encore si des bouddhistes ont revendiqué des mini-pagodes pour pouvoir honorer leurs divinités ! Fichtre, comment savoir ! C’est Lionel Honoré, Président de l’OFRE, qui va finalement nous affranchir : il explique que les attentats du 11 janvier sont pour quelque chose dans cette “crispation religieuse”. Les pratiquants “se sentant stigmatisés” auraient ainsi voulu affirmer avec plus de force leur religion. Ce qui, à bien y réfléchir, exclut les Catholiques, les Juifs, les Bouddhistes, les Shintöïstes, et globalement à peu près toutes les religions. Sauf une. Mais chut, de celle-ci, il n’est pas permis de parler…

Les pieds nickelés de l’antiterrorisme. On allait voir ce qu’on allait voir è Déjoue les actes de terrorisme les plus odieux serait désormais chose facile : l’état et sa police allait pouvoir placer des mouchards dans tous les géants du net et écouter ainsi à peu près la moitié de la population française, plus l’autre moitié. Et encore, écouter : lire les courriers, fouiller les archives, surveiller les conversations… Le tout, efficacité oblige, se passant naturellement de l’intervention d’un juge quelconque, si ce n’est un vulgaire juge administratif. Totalitarisme nous voilà ! En tout cas, la semaine dernière nous a donné un bel exemple de l’efficacité policière ! Un terroriste en puissance s’est tiré une balle dans la cuisse et a appelé le SAMU, ce qui a déclenché son arrestation. Il avait au préalable assassiné une jeune nana de Villejuif et s’apprêtait à faire un carton dans une église catholique, un dimanche matin… Soulignons que pour lui, si nous sommes des chiens impurs de mécréants et devons tous mourir rapidement, les mecs de SAMU semblaient dignes de lui porter assistance. Un peu moins mécréants, quoi… En tout cas, tout à leur cynisme, les peintres de l’exécutif en font des tonnes sur la sécurité et les risques, des fois qu’il y aurait quelques points sondagiers à récolter…

Loin des yeux… Même éloigné de Paris, Mosco nous divertit et nous amuse. C’est même un as en la matière ! Figurez-vous que notre Pierrot National, visiblement très occupé par son job de commissaire européen et la situation de l’économie grecque, a pris le temps de signer la motion Camba au congrès du PS qui s’annonce en juin. Ce qui, naturellement, lui a été immédiatement reproché par les instances de la commission, pour qui la politique nationale ne concerne pas un commissaire ! Pour se dédouaner, Mosco, qui n’en est plus à une avanie près, à avoué qu’il l’avait signée, cette motion, sans l’avoir lue ! Et pour cause, ce joli texte socialo-socialiste, bien démago de partout, critique violemment la politique qu’il est censé défendre et faire appliquer… A ce niveau-là, ce n’est plus un pitre…

Mosco, symbole d’une gauche intellectuellement à la dérive… Il y a quelques temps, Mosco a osé déclarer sur les antennes françaises que les « efforts de la France en matière de réduction du déficit étaient insuffisants ». Sans blague… On croit rêver ! Parce qu’il a trouvé une planque européenne très confortable, il a fait sien le discours européen de l’orthodoxie budgétaire, lui qui la pourfendait matin, midi et soir quand il était ministre de l’économie, il y a encore 1 an… C’est même lui qui a tout fait pour ne pas faire rentrer la France dans les clous bruxellois et il en fait le reproche aujourd’hui ! Il est, par exemple, jouissif de croiser ce qu’il dit aujourd’hui avec ce qu’il répondait hier à la Commission de Bruxelles, qui elle, n’a pas changé de discours : « « Il faut mettre en place une stratégie de désendettement pour retrouver des marges de manoeuvre, tant pour les services publics que pour la croissance. » On pourrait lui répondre ce que lui-même disait fin 2013 : « Il n’y aura pas de surajustement structurel, pas de plan d’austérité, pas d’objectif impérieux de satisfaire à un chiffre (…) Nous sommes en train d’inventer un nouveau chemin entre réduction des déficits et croissance, cela nous donne le temps de mettre nos réformes à l’oeuvre… » A gauche, on a des convictions mais elles sont solubles quand on va à la gamelle… La dévalade, quoi…

Aurélie, la lie… Ma préférée, Aurélie Filippetti, (re)fait parler d’elle… Non, elle n’a pas commis un nouveau roman romantico-érotique, encore moins pris une position courageuse, c’est à dire non démagogique. Non, c’est notre coréenne nationale qui l’a suivie au ministère de la culture, qui s’est chargée de rhabiller Aurélie pour le Printemps ! Et moi je dois reconnaître que quand ils se pourrissent entre eux, j’aime beaucoup ! C’est le Canard Enchainé qui envoie du lourd cette semaine : la ministre actuelle aurait balancé à une poignée de journalistes : « Filippetti a mis tous les dossiers embarrassants sous le tapis. Elle n’a rien géré ici… » Et de citer Radio France, les intermittents ou encore la Philarmonie… Hé, les filles, à quand un combat de boue ?

Culture toujours… Il fut un temps ou Booba, en digne représentant de ces « chances pour la France », était adulé par le microcosme mediatico- gauchiste. A tel point que la Monnaie de Paris, ça ne s’invente pas, lui avait dédié une médaille…. Si si… C’était en 2012, à l’occasion de la Nuit Blanche, le machin aussi branchouille qu’inutile lancé par la Comtesse Delanoë. Forcément, aujourd’hui, elle doit se sentir un peu à l’étroit dans son kangourou, la Bertrand, vu que son rappeur préféré nous a fait une jolie sortie bien dans l’air du temps de nos banlieues riantes : Elie Yaffa, c’est le patronyme de ce monsieur, a été d’une rare transparence sur les attentats de janvier dernier : « Quand on joue avec le feu, on se brûle » a t-il notamment déclaré. Rhô le vilain…

Privilèges, copinages et gaspillages… Ce sont bien les 3 piliers de l’administration française, ses points cardinaux. Nous en avons encore eu un exemple formidable cette semaine avec la patronne de l’INA, machin public destiné à gérer les archives de la télé publique. Nommée par Filippetti, ancienne dir cab de la Hollandie et au delà puisqu’elle a occupé des postes chez Trautman ou encore Tasca, Agnès Saal a été dénoncée par ses équipes pour une utilisation maladive du compte de taxis mis à sa disposition : 42000 euros de dépenses en 10 mois d’exercice, alors même qu’elle bénéficie d’une voiture avec chauffeur, naturellement… Bon, OK, elle a reconnu que son fiston, qui profitait des largesses de la fonction de sa mamounette chérie, en est pour 6700 euros rien que pour lui ! Ben les chéris, faut pas vous gêner, c’est le con-contribuable qui régale ! C’est donc open bar ! 3 enseignements : primo, on se sert allègrement dans la caisse, sans aucune décence, et si on n’avait pas été pris la main dans le sac, on aurait continué ! Secundo, en plus d’être une saloperie de super-fonctionnaire surprotégée au comportement proprement scandaleux, elle se double d’être une piètre manager : sinon aurait-elle été dénoncée ? Tertio, la délation par lettre anonyme semble rester un passe-temps très prisé au sein de l’administration française… En réponse, 2 actions très fortes : un code de bonne conduite qui sera édité par le ministère de la culture, et une chasse aux sorcières lancée à l’INA pour débusquer l’immonde taupe… Pour la grande purge des écuries d’Augias de la haute administration, vous repasserez…

Une Saal Affaire… Ils ne doutent de rien, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! Il faut savoir que la mère Saal était arrivée avec armes et bagages, virant toute l’ancienne équipe ou presque, et installant ses copains et copines. On ne va pas se priver ! Pire, la mégère avait eu l’audace de critiquer la gestion précédente, celle de Mathieu Gallet, parti pour Radio France et épinglé lui aussi pour des comportements pour le moins dispendieux, fustigeant son recours à de coûteuses sociétés de conseil… « En arrivant, j’ai prévenu les équipes que je suis janséniste et que les séminaires dans les châteaux, les grands restaurants ne sont pas mon truc », avait-elle confié à la presse… En même temps, vous êtes marrants, vous : vous avez déjà fait Paris-Lubéron en taxi un vendredi soir, pour profiter d’un weekend provençal dans votre résidence secondaire ? Et ben, il suffit que l’A6 à la sortie de Paris soit un peu encombrée et vote note s‘envole… Mauvais français, va… En tout cas, « le taxi m’a tuer » t-elle du se dire puisqu’elle a du faire place nette rapido… Enfin jusqu’à une prochaine affectation bien confortable. Soulignons que dans le privé, non seulement cette dame aurait été lynchée médiatiquement mais elle aurait de plus été trainée devant les tribunaux pour abus de bien social. Mais l’abus de bien public, pratique fortement répandue en Hollandie, n’est pas un délit et encore moins un crime…

Le grand chelem de pépère. On nous vend que tout va mieux, que la reprise est là, que ça y est le jour se lève sur l’économie française et que ce jour sera radieux ! Ben voyons. Il n’y a qu’à regarder les chiffres : le désastre continue. Le chômage, on le sait, ne cesse de battre record sur record. Il y avait fin mars, plus de 3 millions et demi de chômeurs en catégorie A. Si on considère toutes les catégories et en intégrant les Dom Tom, on en est à plus de 6,5 millions ! Une paille dans le bilan du nain… Ensuite, les faillites d’entreprises : plus de 18000 sur le 1° trimestre 2015, nouveau record. On a connu reprise plus positive… L’état fait des économies, nous dit-on ? Les effectifs de la fonction publique ont encore progressé en 2013 de 87 000… Raté pour la sobriété… Sans oublier la très célèbre « pause fiscale » qui va prendre la forme d’augmentation des impôts locaux pour les lyonnais, les lillois, les toulousains, niçois, bordelais, marseillais, strasbourgeois… Taxes foncières et taxes d’habitations vont prendre jusqu’à 10% ! On ne parle même pas du logement : il s’était engagé à construire 500 000 logements neufs par an pendant son mandat. L’année dernière, le secteur a péniblement construit un peu plus de la moitié de l’objectif (265 000) et le 1° trimestre 2015 marque un recul de près de 10% des mise en chantiers… Merci qui ? Mais lui s’en fout : il bidouille dans la politicaillerie pour être en mesure de se représenter en 2017… Pour faire quoi, ça j’avoue, il va falloir de l’imagination aux mecs qui bosseront pour lui, s’il en trouve 1 ou 2 ! D’ailleurs à ce propos, les commentateurs s’étonnent de ne pas voir de relais du nain, personne pour défendre l’action et celui qui est encore président. Les gars, peut être qu’il est indéfendable jusque dans son propre camp…

A part ça, on a appris cette semaine que la tarée Duflot avait demandé à Pépère de déplacer le conseil des ministres, qui a lieu tous les mercredis depuis le 17° siècle, pour qu’elle puisse conserver son mercredi à la maison… Sans rire ! Le pire, c’est que le nain aurait pu accepter… A part ça, le gnome nous refait le coup de « c’est la faute à sarko » : le drame des migrants, c’est le fait du chaos libyen donc de l’intervention de Sarko. Peu importe d’ailleurs si la gauche avait voté à l’époque, à l’unanimité, pour l’intervention contre Kadhafi… On attend 2017 avec une impatience certaine et le couplet « j’ai foiré mon mandat mais c’est la faute à Sarko »… Pauvre type. A part ça, ils ne savent plus comment faire pour cacher leurs lamentables échecs ! Interrogé sur France Info sur les (mauvais) chiffres du chômage, Rebsamen a déclaré, sans déconner, que les chiffres de mars étaient « en fait, un signe « encourageant » : prétendre le contraire, donc dire la vérité, ce serait faire « le lit de l’extrême droite »… Dites, les mecs, vous allez continuer de creuser longtemps avant toucher le fond ? A part ça, pépère va recaser Lepaon, ex baron rouge de la CGT au rapport à l’argent pas très en phase avec le dogme maison, au Conseil Economique Social et Environnemental. Copinage, recasage. Comme s’hab. A part ça, l’Etat Islamique a annoncé avoir lapidé 2 hommes accusés d’adultère. Najat doit être ravie : la parité progresse… A part ça, rien.

Allez, bon weekend et bon courage !

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. PhilZ dit :

    quel vent de fraicheur ce billet…. nouvel antidépresseur

    Nikkopol merci…franchement bravo

  2. Arlequin et Colombine dit :

    Ah oui, très très bel envoi pour une reprise, ça frise du Cyrano de Bergerac tant les nez s’allongent au PS.

    Top !

  3. Pierre dit :

    Superbe !

  4. Muriel dit :

    Quel bonheur cette « semaine »….Merci Nikko !

  5. Toto dit :

    Beaucoup de saveur dans cet excellent résumé de la semaine folle que nous venons de traverser en brasse coulée.

    A refaire.

  6. daniel pilotte dit :

    Un tel article est une bouffée d’oxygène, NIKKOPOL merci, presque 3 ans ou la FRANCE est gouvernée par un président et un gouvernement liberticide, augmentant les inégalités, réduisant la liberté d’expression, un pouvoir socialiste qui n’aime pas la FRANCE, un pays malade du collectivisme, chômage, délinquance, immigration, taxes et impôts de plus en plus nombreux…… la socialie vide les poches des français, pour entretenir uniquement le train de vie de l’état

  7. katlen dit :

    Humm , OUI bon tout va bien en France puisque 70 pour 100 de Francais reprendrons du Socialisme en 2017 et VALLS, Ou ils sont Fous et Aveugles , ou je ne les comprends PLUS..Je n ais pas Voter Socialisme, et je me sents PROPRE..Merci a 24heuresactu de nous informer de l etat reel de la France, mais l Avenir pour les francais sera tres dificile, avec tout ce qui est entrain de se passer..La liberte est en danger, savez vous que pour tout ceux qui ont verser aux Sarkothon, les informations ont ete demander par l Etat Socialiste..mais le changement c est reelment fait en 2012, mais je ne pense pas que c etais cela et encore ce n est pas la FIN que les Francais attendais. Bon courage mes Amis , amies

  8. […] http://24heuresactu.com/2015/05/04/une-semaine-en-hollandie-112/ – on va bientôt se marrer ! – commentaire : pendant ce temps, ils …. – source article voir lien haut article – http://wp.me/62nwLhttp://wp.me/P3aME7-1 – […]

Laisser un commentaire